Preview
MotoGP GP des Amériques

Rins : Austin pourrait être "une piste décisive" pour la Suzuki

Álex Rins estime que le circuit d'Austin devrait être déterminant pour confirmer ou non la compétitivité de la Suzuki 2022.

Alex Rins, Team Suzuki MotoGP

Fort du podium qu'il a décroché en Argentine, Álex Rins arrive au Grand Prix des Amériques confiant, sur un tracé qui lui a toujours réussi depuis son arrivée en Championnat du monde en 2013. Peu importe la catégorie, il y a toujours fini à minima quatrième (hormis son résultat blanc de 2018) et y compte trois victoires, en plus d'un autre podium. Il est même le seul à y avoir battu Marc Márquez, lorsque le #93 était parti à la faute en 2019.

Sa troisième place à Termas de Río Hondo lui a permis de remonter au quatrième rang du classement général et de s'affirmer parmi les prétendants au titre de la saison, mais l'Espagnol rejette pour l'heure cette position. "Mener le championnat n'est pas l'objectif actuellement", a-t-il affirmé. "Ce qui est sûr c'est que j'ai un bon passé ici, la piste s'adapte bien à mon style de pilotage donc nous pouvons faire du bon travail."

Malgré des soucis d'adhérence rencontrés au Qatar et en Indonésie, Rins estime que la situation est "bien meilleure" qu’en 2021 avec une GSX-RR 2022 plus compétitive. Toutefois, il attend de rouler ce vendredi pour voir si cela se confirmera à Austin : "Honnêtement, c'est une piste qui a un peu tout donc elle pourrait être décisive pour voir le potentiel qu'a la Suzuki. Je crois que nous avons pas mal de potentiel, aussi bien la moto que les pilotes, alors nous verrons comment ça se passera. J'ai bon espoir que ce soit un bon week-end, mais ce sera un week-end compliqué car le niveau du MotoGP augmente à chaque course. Il faudra être vigilant."

"Évidemment, nous souhaitons conserver le niveau [de l'Argentine] et même l'améliorer. Nous avons déjà fait plusieurs réunions avec l'équipe pour voir comment aborder le week-end donc nous verrons si nous pourrons apporter notre apprentissage de l'Argentine ici."

Très souvent pénalisé par ses qualifications, le #42 sait qu'il doit absolument progresser s'il veut jouer les premières places en course. Rien qu'en Argentine, il estime que sa septième place sur la grille l'a empêché de revenir sur les deux leaders et l'a donc privé d'une bagarre potentielle pour la victoire.

Il espère enfin inverser la tendance ce week-end : "Nous devons faire notre travail et essayer d'aller directement en Q2. C'est notre premier objectif. Le second, c'est de partir de la première ou de la deuxième ligne pour avoir les armes et le potentiel, et le troisième c'est de monter sur le podium."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Miller "laissé dans le flou" par Ducati concernant son avenir
Article suivant Pol Espargaró estime qu'il y aura peu de transferts pour 2023

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France