Poncharal et Tech3 impressionnés par les moyens de KTM

Nouveau constructeur, nouvelle livrée et nouveau duo de pilotes, l'équipe Tech3 fait le plein de nouveautés en 2019, et son team manager est impressionné par les moyens mis en place.

Poncharal et Tech3 impressionnés par les moyens de KTM

L’équipe Tech 3 a effectué sa présentation en même temps que celle de KTM ce mardi, et a ainsi dévoilé sa toute nouvelle livrée. Hervé Poncharal, le patron et team manager de l’équipe française, était bien évidemment présent avec les deux pilotes, Hafizh Syahrin et Miguel Oliveira, pour parler du test de Sepang et de ce qui attend le team en 2019.

Lire aussi :

La livrée de la Tech3 était très attendue, puisqu’après des années à arborer du noir et du vert de par la collaboration entre Yamaha et Monster, elle allait être totalement différente. Le résultat est très apprécié par Hervé Poncharal. "Ces bleu et argent métalliques font que la moto a l’air différente, très élégante", a-t-il commenté. "L’élégance est toujours importante pour un Français, je suis donc très fier que la moto, les tenues de l’équipe et les combinaisons des pilotes le soient."

Le soutien important de KTM

Mais bien évidemment, le patron de l’équipe satellite n’apprécie pas que la livrée de ses machines. Il voit également tout le travail fourni par KTM : "Entre ce que nous avons testé en novembre et ce que nous avons testé en février à Sepang, c’est impressionnant de voir le développement qui a été fait, l’amélioration du feeling de nos pilotes mais aussi de tous les pilotes MotoGP donc je souhaite remercier les ingénieurs. Ils ont travaillé dur pendant la pause hivernale qui a été courte."

Il a par ailleurs constaté l’ampleur du travail de KTM en se rendant directement dans l’usine. "Notre premier vrai contact avec la famille Red Bull KTM a eu lieu en Espagne, juste après le championnat 2018, à Valence et à Jerez et nous avons eu une semaine à Mattighofen, dans l’usine, afin de se connaître et de visiter cette incroyable structure", a-t-il raconté. "J’ai travaillé avec beaucoup de constructeurs moto mais je pense que c’est le plus grand, le meilleur et le plus important département moto que j’ai vu de ma vie dans l’industrie."

Poncharal semble donc très satisfait de cette collaboration. Les premiers tests se sont révélés un peu compliqués et les deux pilotes ont été assez loin. Néanmoins, on note une nette amélioration à la fin du dernier test. "Il y a encore des choses à rattraper mais je crois que nous avons réalisé un bon test à Sepang et nous ne nous sommes pas seulement concentrés sur un tour rapide", a-t-il expliqué. "Nous avons utilisé les pneus sur une distance de mi-course et avons essayé de comprendre le package et de donner les bonnes informations aux ingénieurs. KTM a construit une importante plateforme logistique autour de nous, avec de nouvelles têtes."

Des pilotes motivés

Du côté des pilotes, on croit aussi beaucoup en cette collaboration, même s’il faut pour cela accepter de partir de plus loin que les autres. Pour sa seconde année chez Tech3, Hafizh Syahrin repart un peu de zéro avec cette nouvelle machine. Même s’il a été assez loin tout au long des tests, il est très optimiste, comme il l’a confié à Motorsport.com : "Je crois en la famille KTM. Ils sont prêts à rouler et ils font en sorte de faire aller ce projet dans la bonne voie et je suis sûr que cette moto peut arriver au sommet."

Conscient des difficultés qui l’attendent, il se montre prêt à les affronter : "Comme toujours je fais de mon mieux. Je vais essayer de donner le meilleur avec mon coéquipier et les deux autres pilotes pour emmener KTM au sommet."

Lire aussi :

À ses côtés, le Malaisien aura le rookie Miguel Oliveira, vice-Champion du monde de Moto2 en titre. Il a découvert la catégorie en novembre dernier et a repris sa machine MotoGP en main lors du test de Sepang. En progression constante tout le long des essais, il est lui aussi optimiste : "Le premier test s’est assez bien déroulé, je me sens plutôt proche de l’équipe et j’apprécie la façon dont nous avons démarré le travail. Je crois également en mes capacités, je suis un gros travailleur donc je pense que tout arrivera à temps."

Bien qu’il débute dans la catégorie reine, il vise haut tout en gardant les pieds sur terre. "Mon objectif est de me rapprocher d’eux [les pilotes officiels, ndlr] mais je dois garder à l’esprit que ce sont deux pilotes qui ont beaucoup d’expérience, Pol [Espargaró] sur la KTM et Johann [Zarco] sur d’autres motos", a-t-il confié. "Je dois donc être calme et travailler, en espérant que ce travail nous amènera là où nous voulons aller."

Propos recueillis par Gerald Dirnbeck

 
partages
commentaires
Zarco : Un top 10 au Qatar ne serait "pas un objectif fou"

Article précédent

Zarco : Un top 10 au Qatar ne serait "pas un objectif fou"

Article suivant

Des top 10 réguliers, l'objectif de KTM en 2019

Des top 10 réguliers, l'objectif de KTM en 2019
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021