Test Sepang, J3 - Quartararo se rapproche du record

Le pilote français est toujours détenteur du meilleur temps alors que les chronos s'affolent en cette dernière journée.

Test Sepang, J3 - Quartararo se rapproche du record

Troisième et dernière journée d'essais à Sepang pour les pilotes MotoGP, et c'est une nouvelle fois Fabio Quartararo que l'on retrouve au sommet de la feuille des temps au bout de quatre heures de roulage. Le pilote français s'est installé en première position une demi-heure après l'ouverture de la pitlane, d'abord avec un chrono de 1'58"541, légèrement plus rapide que celui qu'il avait établi hier (1'58"572), puis il a confirmé sa mainmise au sommet d'un classement pourtant particulièrement serré.

Lire aussi :

Une nouvelle fois, Aleix Espargaró s'est montré très rapide dès l'entame de cette journée, un temps deuxième derrière Quartararo en 1'58"694. Ce chrono du pilote Aprilia abaissait d'une demi-seconde sa référence précédente, établie hier, et il n'allait plus faire mieux jusqu'à cette mi-journée. La fenêtre des 1'58 est aujourd'hui incontournable pour quiconque a l'intention de figurer aux 15 premières places, si bien que le pilote Aprilia a peu à peu rétrogradé au classement jusqu'à figurer à présent en neuvième position.

Remplacé au sommet durant quelques minutes par Cal Crutchlow (1'58"431), Fabio Quartararo a rapidement répliqué avec un temps 1'58"349 avant la fin de la première heure. Le Français, qui continue de travailler au guidon de la Yamaha de 2020, se trouve désormais très proche des records de Sepang, qu'il s'agisse de l'officiel (1'58"303) ou bien du record non-officiel enregistré sur ce même test l'année dernière (1'58"239). Crutchlow ne lui concède pour l'heure que 0"082 tandis que la troisième place est occupée par Álex Rins sur la Suzuki, à un dixième du Français.

Pecco Bagnaia s'est propulsé en quatrième position avec un tour impressionnant, qui l'a placé à cinq petits centièmes de Rins. Il est suivi de près par Valentino Rossi, auteur dès le début de journée d'un gain de 0"575 par rapport à ce qu'il a réalisé hier. Contenus en 0"075 à peine, viennent ensuite Danilo Petrucci, Pol Espargaró et Jack Miller, qui ont tous contribué à faire rétrograder Aleix Espargaró au cours de la matinée. Joan Mir complète à ce stade le top 10, néanmoins à l'instar des autres pilotes Suzuki, il a bouclé sa séance dans la matinée : aucun d'eux ne reprendra la piste cet après-midi.

Marc Márquez, qui vise une cinquantaine de tours aujourd'hui après être monté en puissance jour après jour, en a déjà bouclé 43. Il occupe à ce stade la 12e position. Également hors du top 10, Andrea Dovizioso peine décidément à se frayer un chemin dans le classement. Cette séance confirme à quel point elle est compliquée pour le pilote Ducati, victime hier d'une chute qui lui a fait perdre un précieux temps de travail sur les réglages (après de premiers soucis vendredi) et lui a par ailleurs valu quelques douleurs au cou.

Lire aussi :

15 pilotes en 1'58

Johann Zarco, qui réalise sa troisième journée au guidon de la Ducati, a fortement abaissé son temps par rapport à hier (il a gagné 0"874) et bien qu'il n'occupe que la 15e position il ne se trouve qu'à six dixièmes du meilleur temps, dans un classement qui, comme nous l'avons dit, se veut particulièrement resserré. Maverick Viñales, par exemple, se trouve à huit dixièmes de Quartararo, mais n’apparaît qu'au 18e rang.

Il faut dire que cette matinée offrait les conditions les plus favorables à un time attack, que de nombreux pilotes ont pu tenter de réaliser. Et c'est aussi la journée choisie par beaucoup d'entre eux pour tester des pneus de développement proposés par Michelin : une nouvelle gomme avant dure, fournie exclusivement aux équipes officielles ; la nouvelle construction de pneu avant (en gomme tendre) déjà testée plusieurs fois l'an dernier et destinée à 2021 ; un pneu avant asymétrique, en gomme dure ; deux options tendres à l'arrière, dont le manufacturier veut tester la résistance sur cette piste. On avait déjà pu voir un Dani Pedrosa particulièrement rapide hier avec l'un de ces pneus, dont le potentiel est apparu évident.

Pedrosa ne roule pas aujourd'hui, remplacé par Mika Kallio dans le programme KTM. En revanche, Jorge Lorenzo participe bel et bien à cette journée d'essais, pour le compte de Yamaha. Le Majorquin a fait son apparition en piste au bout d'une demi-heure, au guidon de la version 2019 de la machine d'Iwata comme cela était prévu. À la recherche de bonnes sensations avec une M1 qu'il a abandonnée fin 2016, Lorenzo profite de cette journée pour engranger des kilomètres et on a notamment pu le voir rouler avec Viñales. Toujours chez Yamaha, on a pu remarquer un "holeshot device" (système d'aide au départ utilisé par Ducati) sur la machine d'essai de Katsuyuki Nakasuga.

 

Il reste quatre heures de roulage possibles à Sepang, avant que ne tombe le rideau sur ce premier test officiel de la pré-saison.

Test Sepang - Jour 3 - 14h

Pos. Pilote Moto Temps/Écart Tours
1 Fabio Quartararo Yamaha 1'58"349 32
2 Cal Crutchlow Honda +0"082 43
3 Álex Rins Suzuki +0"101 42
4 Pecco Bagnaia Ducati +0"153 29
5 Valentino Rossi Yamaha +0"192 28
6 Danilo Petrucci Ducati +0"257 39
7 Pol Espargaró KTM +0"261 34
8 Jack Miller Ducati +0"267 27
9 Aleix Espargaró Aprilia +0"345 37
10 Joan Mir Suzuki +0"387 32
11 Miguel Oliveira KTM +0"415 22
12 Marc Márquez Honda +0"423 43
13 Franco Morbidelli Yamaha +0"489 37
14 Andrea Dovizioso Ducati +0"510 46
15 Johann Zarco Ducati +0"602 42
16 Álex Márquez Honda +0"693 35
17 Brad Binder KTM +0"755 45
18 Maverick Viñales Yamaha +0"820 49
19 Tito Rabat Ducati +1"200 41
20 Jorge Lorenzo Yamaha +1"348 28
21 Bradley Smith Aprilia +1"492 36
22 Iker Lecuona KTM +1"549 23
23 Takaaki Nakagami Honda +1"552 32
24 Sylvain Guintoli Suzuki +1"751 27
25 Mika Kallio KTM +1"799 30
26 Pilote d'essais Yamaha 1 Yamaha +3"147 29
27 Takuya Tsuda Suzuki +5"325 16

partages
commentaires
La deuxième journée des tests de Sepang en photos

Article précédent

La deuxième journée des tests de Sepang en photos

Article suivant

Pour Espargaró, la fiabilité est maintenant la priorité d'Aprilia

Pour Espargaró, la fiabilité est maintenant la priorité d'Aprilia
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021