Torres blessé à la main, son Grand Prix s'arrête

partages
commentaires
Torres blessé à la main, son Grand Prix s'arrête
Par : Léna Buffa
3 nov. 2018 à 08:35

Une fracture du pouce empêchera Jordi Torres de reprendre la piste dans le cadre de ce Grand Prix de Malaisie.

L'arrivée d'une pluie torrentielle en début d'après-midi a eu d'emblée de lourdes conséquences sur le Grand Prix de Malaisie. Avant d'impacter les qualifications, suspendues face à l'intensité de l'averse, cette pluie a causé la chute de trois pilotes coup sur coup pendant les Essais Libres 4.

Lire aussi :

Karel Abraham, Maverick Viñales et Jordi Torres sont partis à la faute, tous trois piégés soudainement par une piste mouillée alors qu'ils se trouvaient en pneus slicks.

 

Le pilote Yamaha a indiqué être indemne, tandis que le Tchèque a fait savoir qu'il souffrait de la main mais comptait disputer les qualifications avant d'être examiné.

Quant à Torres, il a dû se rendre au centre médical immédiatement après sa chute, et pour cause. Il s'est fracturé la base du pouce de la main gauche et avait besoin de recevoir des soins sans attendre. C'est avec le bras en écharpe qu'il a fait son retour à son stand un peu plus d'une heure plus tard, mais il s'agit d'un retour en simple visiteur car son Grand Prix s'arrête là.

Déclaré inapte par les instances, le pilote espagnol a fait savoir qu'il devrait être opéré mardi.

Lire aussi :

"J'étais en piste, je suis entré dans le virage 9 et c'était complètement sec. J'ai freiné fort à l'entrée du virage et j'ai aussi attaqué fort à la sortie. J'ai fait la même chose dans le virage 10, mais dans le virage 11 je n'ai clairement rien vu, ni pluie, ni rien, pas de drapeau pour avertir de quoi que ce soit. On est passé de sec à complètement mouillé en l'espace de deux mètres et on ne voyait rien, pas la moindre goutte de pluie", explique Jordi Torres auprès du site officiel du MotoGP.

Jordi Torres est aligné par le team Avintia depuis le Grand Prix d'Aragón. Il évolue au guidon de la moto que pilote habituellement Xavier Siméon, une Ducati GP16, tandis que le Belge remplace son coéquipier Tito Rabat au guidon d'une GP17. Ce dernier est au repos depuis Silverstone, victime de fracture de la jambe après lui-même avoir été piégé par l'arrivée d'une forte pluie qui avait causé plusieurs chutes sur aquaplaning. Il a fait savoir hier qu'il envisageait de faire son retour à Valence, dans trois semaines.

Article suivant
La pluie bouscule le programme du GP de Malaisie

Article précédent

La pluie bouscule le programme du GP de Malaisie

Article suivant

Qualifs - Gros déluge, petite chute et pole position pour Márquez

Qualifs - Gros déluge, petite chute et pole position pour Márquez
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de Malaisie
Catégorie Essais Libres 4
Lieu Sepang International Circuit
Pilotes Jordi Torres
Équipes Avintia Racing
Auteur Léna Buffa
Type d'article Actualités