MotoGP
26 mars
EL1 dans
26 jours
C
GP de Doha
02 avr.
Prochain événement dans
32 jours
16 avr.
Prochain événement dans
46 jours
C
GP d'Espagne
29 avr.
Prochain événement dans
59 jours
C
GP d'Italie
27 mai
Prochain événement dans
87 jours
03 juin
Prochain événement dans
94 jours
C
GP d'Allemagne
17 juin
Prochain événement dans
108 jours
C
GP des Pays-Bas
24 juin
Prochain événement dans
115 jours
C
GP de Finlande
08 juil.
Prochain événement dans
129 jours
C
GP d'Autriche
12 août
Prochain événement dans
164 jours
C
GP de Grande-Bretagne
26 août
Prochain événement dans
178 jours
C
GP d'Aragon
09 sept.
Prochain événement dans
192 jours
C
GP de Saint-Marin
16 sept.
Prochain événement dans
199 jours
C
GP du Japon
30 sept.
Prochain événement dans
213 jours
C
GP de Thaïlande
07 oct.
Prochain événement dans
220 jours
C
GP d'Australie
21 oct.
Prochain événement dans
234 jours
28 oct.
Prochain événement dans
241 jours
C
GP de Valence
11 nov.
Prochain événement dans
255 jours

Valentino Rossi 21e : "Une piste géniale, mais aussi très difficile"

Une chute et l'avant-dernière place au classement : les débuts de Valentino Rossi à Portimão n'ont clairement pas apporté les résultats espérés, malgré le plaisir que lui a procuré le circuit nouvellement inscrit au calendrier MotoGP.

partages
commentaires
Valentino Rossi 21e : "Une piste géniale, mais aussi très difficile"

Valentino Rossi était impatient de se frotter à Portimão avec sa MotoGP, 38e circuit différent sur lequel il court en Grand Prix et 29e rien que depuis qu'il a rejoint la catégorie reine. La première journée d'essais l'a toutefois cantonné à des positions très faibles, jusqu'à la conclure avant-dernier, à 1"8 du leader et devançant uniquement Mika Kallio, de retour cette semaine pour un intérim chez Tech3 après une longue inactivité.

Le pilote Yamaha, qui avait simplement eu l'occasion de rouler sur place en octobre avec une moto de route, admet avoir été impressionné par le circuit maintenant qu'il a pu l'arpenter avec sa M1, mais il concède que ce nouveau terrain de jeu impose le respect et un nouveau défi dans la préparation. C'est d'ailleurs la quête des bons réglages qui l'a quelque peu perdu vendredi, jusqu'à le piéger lorsqu'il est tombé avec sa moto principale, devant ensuite se lancer dans un time attack avec une machine laboratoire.

"On a essayé quelque chose de différent. On a essayé d'améliorer le grip, surtout à l'arrière de la moto, mais malheureusement j'ai perdu en équilibre et en sensations, et je n'arrivais pas à entrer assez vite dans les virages. Ça a donc été une journée difficile", reconnaît le pilote Yamaha, qui admet avoir fait fausse route : "Ce qu'on gagne on le perd ailleurs, alors ça n'était pas la bonne voie."

Lire aussi :

"On est ensuite revenus à une moto un peu plus standard, et j'étais un peu plus rapide mais je suis malheureusement tombé. On a alors essayé de faire le time attack avec l'autre moto, seulement je n'avais pas de sensations sur l'avant et j'étais donc assez lent. Je pense que [samedi] on va revenir à des réglages plus normaux, et on va essayer de comprendre si on peut être plus rapide."

Un dénivelé "extrême"

"Différente", "amusante", la piste de Portimão plaît indéniablement au vétéran du plateau. "La piste est géniale, mais elle est aussi très difficile", souligne Rossi. "Sa grande différence, ce sont les changements d'élévation. J'ai parlé avec les personnes qui l'ont réalisée et tout est artificiel : ils ont décidé de faire sur le papier une piste différente des autres, avec tous ces changements de dénivelé afin qu'elle soit très particulière. Et ils y sont arrivés, parce que le dénivelé est vraiment extrême. On ne peut pas le comprendre sans y faire un tour, ça se voit un peu de la télévision mais les caméras écrasent beaucoup l'image et on ne comprend pas bien à quel point c'est différent. Ça rend la piste très difficile."

"Mais c'est un beau tracé, très technique, avec des virages très rapides. Nombre d'entre eux sont à l'aveugle, et il faut donc piloter de mémoire. Et puis c'est très rapide, alors c'est un circuit qui donne la chair de poule. Il les a toutes, il est génial", poursuit-il. "C'est beau de rouler ici, parce que c'est quelque chose de différent, c'est amusant et très excitant. Le nouveau bitume n'est pas mal. Je pense qu'il a besoin d'être un peu gommé, parce qu'il est très propre, alors je pense que le grip va s'améliorer séance après séance."

Lire aussi :

Largement distancé au championnat, Valentino Rossi n'a aucun objectif chiffré à atteindre ce week-end, son seul but étant de boucler la saison sur une note positive pour ne pas entrer dans l'hiver dans la dynamique morose des dernières semaines.

"Cette année a été très difficile. Et puis j'arrive d'une période très dure, durant laquelle j'ai fait des erreurs, j'ai eu des problèmes avec la moto et je suis tombé malade, et il y a donc beaucoup de courses que je n'ai pas terminées", résume le #46.

"Lorsque je suis revenu après le COVID-19, à Valence, j'ai malheureusement eu un problème avec la moto au bout de quatre tours. Par contre, à la deuxième course, je suis allé au bout. Je n'ai pas été très rapide mais c'est un point de départ. Ce week-end est donc très important car je veux faire mieux, essayer d'être plus compétitif", martèle-t-il cette semaine. "C'est la dernière course de la saison et je n'ai pas une position importante au championnat, mais je veux essayer d'être fort et rapide pendant le week-end."

Rossi ne veut donc pas en rester là, et promet de tout faire pour progresser alors qu'il clôt 15 ans d'union avec l'équipe officielle Yamaha : "On va se donner au maximum [samedi] parce que dès le matin ce sera une séance déterminante pour essayer de figurer parmi les dix premiers et j'espère qu'on sera plus compétitifs."

Photos - Les MotoGP à l'assaut des montagnes russes de Portimão

Article précédent

Photos - Les MotoGP à l'assaut des montagnes russes de Portimão

Article suivant

Le titre en poche, Joan Mir se sent "plus libre" en piste

Le titre en poche, Joan Mir se sent "plus libre" en piste
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Portugal
Catégorie EL2
Lieu Portimão
Pilotes Valentino Rossi
Équipes Yamaha Factory Racing
Auteur Léna Buffa
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021
Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende Prime

Comment le duel entre Rainey et Schwantz est entré dans la légende

La rivalité entre Alain Prost et Ayrton Senna est souvent considérée comme la plus forte de l'Histoire des sports mécaniques. Mais celle entre Wayne Rainey et Kevin Schwantz pourrait tout aussi bien prétendre à ce statut. Leur duel a atteint ses sommets en 500cc durant la saison 1991, dont les deux pilotes gardent des souvenirs marquants 30 ans plus tard...

MotoGP
31 janv. 2021
Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP Prime

Brad Binder, un destin de leader pour KTM en MotoGP

Sa première saison en MotoGP a vu Brad Binder se hisser extrêmement haut, mais aussi commettre quelques erreurs de débutant. Décidé à ne se trouver aucune excuse, le Sud-Africain affiche par là précisément le trait de caractère qui explique pourquoi KTM voit en lui l'homme de la situation pour prendre les rênes du programme après Pol Espargaró.

MotoGP
14 janv. 2021
Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne Prime

Pourquoi Suzuki doit choisir le successeur de Brivio en interne

Le départ de Davide Brivio de Suzuki confronte la marque japonaise à un dilemme : recruter un nouveau directeur d'équipe ou confier le poste à une personne capable de maintenir la philosophie actuelle.

MotoGP
11 janv. 2021
Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020 Prime

Les dix moments décisifs pour le titre MotoGP 2020

Titré six fois en sept saisons, vainqueur de 43% des courses dont il a pris le départ en MotoGP, Marc Márquez aura été le grand absent de cette saison 2020, ouvrant un boulevard aux prétendants à sa succession dès la première manche. Condensé en quatre mois, le championnat ne s'est toutefois pas arrêté à ce premier coup de théâtre...

MotoGP
27 déc. 2020
L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati Prime

L'Autriche 2019, "la dernière grosse émotion" de Dovizioso avec Ducati

Arracher la victoire à Marc Márquez dans une course où il jugeait l'Espagnol favori aura été une émotion incomparable pour Andrea Dovizioso, sans doute son meilleur souvenir avec Ducati.

MotoGP
26 déc. 2020
L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence Prime

L'erreur de Márquez qui a véritablement causé sa longue convalescence

Que Marc Márquez décide ou pas de subir une troisième opération pour soigner son bras droit, sa tentative de reprendre la piste à Jerez – quatre jours après la première intervention – restera l'une des pires décisions de l'histoire du MotoGP. Le pilote espagnol pourrait encore en payer les conséquences en 2021.

MotoGP
27 nov. 2020