EL3 - Viñales se joue de la pluie, Rossi de nouveau en Q1

Un crachin a fini par faire son apparition ce samedi matin dans la Sarthe, menant à un statu quo au classement des temps combinés, figé depuis hier. Une situation qui a fait des gagnants et des perdants.

EL3 - Viñales se joue de la pluie, Rossi de nouveau en Q1

Elle était attendue et redoutée depuis le début du week-end, et elle a finalement fait son apparition ce matin au-dessus du Circuit Bugatti : la pluie s'est invitée lors de la troisième séance d'essais libres ce samedi. Des conditions humides qui ont logiquement empêché les pilotes de progresser sur leurs chronos de la veille, le classement des temps combinés de vendredi soir ne faisant l'objet d'aucun changement.

Voir aussi :

Premier roulage sur le mouillé pour les rookies

Dans ces circonstances, il fallait bien trouver un intérêt à cette séance, qui s'est une fois n'est pas coutume tournée vers la préparation de la course, au cas où les intempéries perdurent jusqu'à dimanche. Plusieurs pilotes n'ont ainsi pas hésité à prendre la piste dès le début de séance pour juger du comportement des pneus Michelin sur le mouillé. Il est vrai que les engagés n'ont eu que peu de roulage depuis le début de saison dans de telles conditions, et ont donc essayé de récolter des informations précieuses ce matin. Un enjeu d'autant plus palpable pour les rookies, pour qui il s'agissait des premiers kilomètres dans des conditions véritablement humides.

Les pilotes ont majoritairement recouru aux pneus soft, tout du moins en début de séance, affichant des chronos situés à une douzaine de secondes de leurs références de la veille. Certains se sont fait piéger, à l'instar de Joan Mir, qui a perdu l'avant dans le virage 13, le premier virage du double-droite ponctuant le tour du Circuit Bugatti. C'est la seconde chute ce week-end du pilote Suzuki, qui peine à trouver ses marques dans la Sarthe.

Les temps au tour ont peu à peu progressé au fil de la séance et le choix des engagés s'est progressivement reporté sur la gomme medium. Marc Márquez a longtemps tenu le haut du pavé, avant de se faire damer le pion par Jack Miller, comme toujours très à l'aise dans ces conditions et qui a été l'auteur d'un brillant chrono en fin de séance, près d'une demi-seconde de mieux que son adversaire de chez Honda. L'Australien venait cependant seulement de déclencher la dernière charge de ces EL3. La première place s'est donc jouée entre Márquez et Maverick Viñales, et c'est ce dernier qui s'est montré le plus rapide, avec un chrono de 1'42"498.

Márquez et Miller complétant le top 3, on retrouve ensuite Álex Rins et Johann Zarco, visiblement plus à l'aise dans ces conditions avec la KTM. Danilo Petrucci a terminé cette séance à la sixième place devant Jorge Lorenzo et Pol Espargaró, alors que Valentino Rossi et Andrea Dovizioso ont bouclé le top 10.

Lire aussi :

Viñales le plus rapide sur le mouillé et sur le sec

Concernant les dix pilotes pré-qualifiés pour la Q2, il n'y a donc qu'à reprendre le classement de vendredi soir pour se faire une bonne idée de l'état de la situation. Maverick Viñales meilleur temps hier, l'Espagnol fait donc partie du bon wagon, tout comme les deux pilotes officiels Honda, Marc Márquez et Jorge Lorenzo, ainsi que les deux pilotes officiels Ducati, Andrea Dovizioso et Danilo Petrucci. Valentino Rossi ne peut en revanche pas en dire autant, le Docteur n'ayant pas affiché hier le niveau de compétitivité nécessaire pour intégrer le top 10.

Lire aussi :

Dans le clan français, Fabio Quartararo a donc fait le plus dur en signant le troisième chrono à l'issue de la première journée. Son compatriote Johann Zarco ne peut pas en dire autant, alors que chez KTM Pol Espargaró réussit une belle performance en compostant son ticket pour la Q2 pour la deuxième fois cette saison après Austin. Son frère Aleix fait également partie des heureux élus grâce à son huitième temps d'hier. Takaaki Nakagami et Jack Miller sont les deux derniers pilotes déjà qualifiés pour la Q2.

Parmi les déceptions, on retrouve donc Rossi, mais aussi son protégé Franco Morbidelli, 11e hier. Cal Crutchlow devra également en découdre lors de la Q1 tout à l'heure, au même titre que les deux pilotes Suzuki, Mir et Rins, au cours d'une première partie de qualifications qui devrait être plus ouverte que prévu si la météo demeure imprévisible.

France GP de France - EL3

P. Pilote Moto Tours Écart
1 Spain Maverick Viñales Yamaha 21 1'42.498
2 Spain Marc Márquez Honda 20 0.180
3 France Fabio Quartararo Yamaha 21 1.699
4 Spain Jorge Lorenzo Honda 18 1.170
5 Italy Andrea Dovizioso Ducati 16 1.268
6 Italy Danilo Petrucci Ducati 20 0.989
7 Spain Pol Espargaró KTM 15 1.217
8 Spain Aleix Espargaró Aprilia 13 3.140
9 Japan Takaaki Nakagami Honda 20 2.693
10 Australia Jack Miller Ducati 14 0.453
11 Italy Franco Morbidelli Yamaha 20 1.905
12 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 18 1.904
13 Italy Francesco Bagnaia Ducati 19 2.491
14 Italy Valentino Rossi Yamaha 21 1.359
15 Spain Joan Mir Suzuki 16 1.444
16 Spain Álex Rins Suzuki 20 0.940
17 France Johann Zarco KTM 20 0.954
18 Czech Republic Karel Abraham Ducati 16 1.779
19 Italy Andrea Iannone Aprilia 13 5.213
20 Portugal Miguel Oliveira KTM 18 1.519
21 Spain Tito Rabat Ducati 25 3.061
22 Malaysia Hafizh Syahrin KTM 18 3.548

partages
commentaires
Petrucci savoure sa chance, sans être obsédé par son contrat

Article précédent

Petrucci savoure sa chance, sans être obsédé par son contrat

Article suivant

Márquez fait évoluer sa stratégie pour ne pas être "prévisible"

Márquez fait évoluer sa stratégie pour ne pas être "prévisible"
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021