Le doute plane toujours autour du programme BMW

Patron de l'équipe MTEK qui gère l'engagement de BMW en FIA WEC, Ernest Knoors redoute l'avenir alors que le constructeur allemand pourrait quitter le GTE après seulement une saison de présence.

Le doute plane toujours autour du programme BMW

En février dernier, BMW a fait savoir par la voix de son directeur Jens Marquardt que son engagement en WEC pour la saison prochaine n'était pas encore acquis avec le programme GTE. Il se dit que l'équipe MTEK pourrait continuer à exploiter les M8 sans le soutien d'usine, mais le dernier mot reviendra à la marque bavaroise quant à l'avenir de ses autos en Endurance. 

"Il faut qu'on voie", explique Ernest Knoors à Motorsport.com"Si ça dépendait de nous, nous continuerions. Nous avons un bon package pour continuer, mais tous les grands constructeurs comme BMW évaluent en permanence leurs programmes. Peu importe ce qui sera décidé, nous devrons faire avec. Pour nous, ce serait évidemment dommage de s'arrêter après une seule année, mais ça ne dépend pas de nous."

Si le scénario d'une présence à titre privé des BMW venait à se réaliser, la M8 serait-elle suffisamment armée pour se montrer compétitive en LMGTE Pro pour la campagne 2018-2019 ? "Je le crois", assure Ernest Knoors. "Si l'on regarde où nous étions [au début de la saison 2018-2019] et où nous sommes maintenant, je crois que nous pouvons être compétitifs. Ça ne rend pas les choses simples pour gagner, mais au moins on pourrait se battre dès le début de la saison, avec une voiture que nous comprenons mieux."

Lire aussi :

BMW a rencontré de nombreuses difficulté au début de la Super Saison et n'a signé son premier podium en GTE Pro que lors des 6 Heures de Fuji, après un changement de BoP qui avait été favorable à la M8. À ce jour, le constructeur allemand est le seul à n'avoir pas remporté la moindre course en WEC. Un succès dont l'équipage formé par Martin Tomczyk et Nick Catsburg était tout proche à Sebring, au mois de mars. 

Pour Augusto Farfus, qui partage l'autre M8 avec António Félix da Costa, BMW a clairement pris la mesure de son auto après un an d'exploitation, ce qui s'avère de bon augure en vue des 24 Heures du Mans. 

"L'année dernière, c'était la première course de 24 heures pour l'équipe", rappelle le pilote brésilien à Motorsport.com"Désormais, nous sommes bien mieux préparés et nous allons au Mans en sachant quel set-up utiliser et comment sera l'équilibre de la voiture en course. Cela nous placera dans une meilleure position et j'espère que ça nous permettra de jouer la victoire. Nous sommes clairement en avance par rapport à l'an dernier en ce qui concerne la compréhension de la voiture."

"Après toute cette saison, tout ce kilométrage, toute l'expérience, il est temps d'obtenir des résultats et ce serait dommage de partir. Mais ça ne dépend pas de moi. J'espère vraiment continuer. Ça n'aurait aucun sens de continuer si nous ne pensons pas pouvoir gagner le championnat. Si nous nous engageons pour une saison supplémentaire, nous devons jouer le titre."

#82 BMW Team MTEK BMW M8 GTE: Antonio Felix da Costa, Augusto Farfus

partages
commentaires
Pourquoi Toyota a choisi Hartley pour remplacer Alonso
Article précédent

Pourquoi Toyota a choisi Hartley pour remplacer Alonso

Article suivant

Une semaine décisive pour règlement Hypercar du WEC

Une semaine décisive pour règlement Hypercar du WEC
Charger les commentaires
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021