Comment Alonso, Buemi et Nakajima peuvent être titrés à Spa

Les 6 Heures de Spa sont l'avant-dernière épreuve du Championnat du monde d'Endurance version 2018-2019. Le trio de pilotes Toyota composé de Fernando Alonso, Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima a une infime chance de devenir Champion.

Comment Alonso, Buemi et Nakajima peuvent être titrés à Spa
Charger le lecteur audio

Grâce à sa victoire de Sebring, l'équipage de la Toyota #8 s'est offert une possibilité d'être titré dès Spa. Avec 135 points au compteur, ils en ont 15 de plus que l'équipage de la #7 avec un total de 64 unités à glaner d'ici la fin de saison, après les 24 Heures du Mans 2019. Pour convertir cette première balle de match il faudrait toutefois un concours de circonstances énorme.

Lire aussi :

Une chose est sûre : quoi qu'il arrive, il faut qu'Alonso-Buemi-Nakajima s'imposent pour être désignés Champions. Tout autre résultat ne suffirait pas à inscrire assez de points pour être à l'abri d'un retournement de situation au Mans.

ALONSO-BUEMI-NAKAJIMA (TOYOTA #8) CHAMPIONS SI... 
Toyota #8 Toyota #7
Pole + victoire Ne fait pas mieux que 9e
Victoire sans pole (En cas de pole) Ne finit par la course
(Sans pole) Ne fait pas mieux que 10e

Il faut noter qu'en dehors des Toyota, il reste des pilotes qui peuvent être mathématiquement titrés : il s'agit du duo composé de Gustavo Menezes et Thomas Laurent chez Rebellion. Toutefois ce scénario relève presque de l'impossible.

Chez les équipes de LMP1, la situation est encore plus simple : Rebellion peut désormais envisager, au maximum, d'inscrire 163 points. Toyota en comptant 151, il suffit que l'une des deux voitures japonaises finisse quatrième ou mieux pour assurer la victoire finale.

Lire aussi :

Dans les autres catégories, les couronnes ne peuvent pas être encore attribuées en LMP2. En GTE Pro en revanche, Porsche peut s'assurer du titre pilotes (avec Kévin Estre et Michael Christensen, s'ils finissent au moins dans le top 3 de la course et en fonction d'un certain nombre d'autres paramètres) et du titre constructeurs (en ayant une 911 RSR qui termine dans les quatre premiers).

En GTE Am, idem : le trio de la Porsche de Project 1, Jörg Bergmeister, Patrick Lindsey et Egidio Perfetti, peut être sacré selon différents scénarios en terminant au minimum sur le podium.

partages
commentaires
Alonso est sûr "à 100%" de revenir en WEC
Article précédent

Alonso est sûr "à 100%" de revenir en WEC

Article suivant

EL1 - SMP Racing ouvre avec un doublé à Spa

EL1 - SMP Racing ouvre avec un doublé à Spa
Charger les commentaires
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse Prime

Porsche vs Ferrari, histoire d'une controverse

Le duel entre Ferrari et Porsche pour le titre mondial en GTE Pro a pris une tournure délicate à Bahreïn, où un accrochage entre Alessandro Pier Guidi et Michael Christensen a marqué les derniers instants de course. Ferrari n'est que provisoirement titré, car Porsche a fait appel.

WEC
9 nov. 2021
Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange" Prime

Gagner et perdre Le Mans le même jour, ce "sentiment étrange"

WRT se bat aux avant-postes du GT depuis des années et a réussi avec brio son passage en prototype, avec à la clé une victoire aux 24 Heures du Mans en LMP2. L'issue aurait même pu être plus heureuse si la course avait été un tour plus courte...

24 Heures du Mans
17 oct. 2021
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021