WEC 6 Heures de São Paulo

La Ferrari 499P reçoit ses premières évolutions

Pour la première fois depuis son apparition en WEC, la Ferrari 499P évolue grâce aux jokers de performance autorisés par la réglementation.

#50 Ferrari AF Corse Ferrari 499P: Antonio Fuoco, Miguel Molina, Nicklas Nielsen

Photo de: Andreas Beil

Victorieuse aux 24 Heures du Mans le mois dernier, la Ferrari 499P évolue, comme l'avait annoncé le constructeur italien. Avant la cinquième manche du FIA WEC ce week-end à Interlagos, la Scuderia a dévoilé les changements apportés à sa machine, les premières visant à améliorer ses performances depuis son entrée en compétition l'an passé.

Ferrari a décidé de redessiner les conduits de freins, dans le but d'améliorer l'efficacité du refroidissement, et a également apporté des modifications mineures sur le plan aérodynamique. Dans les faits, le Cheval cabré ne s'attend pas à voir une incidence sur les chronos en rythme pur, la finalité étant d'améliorer la polyvalence de son Hypercar pour "une adaptation plus facile de la voiture à des circuits où les performances au freinage sont plus exigeantes et décisives", selon les explications de Ferdinando Cannizzo.

"Malgré les excellentes performances de la voiture lors de la saison 2023, nous avons fait face à des facteurs limitants au niveau du refroidissement des freins", ajoute le patron de l'Endurance à Maranello. "Nous avons donc défini et développé un nouveau design de refroidissement en soufflerie et en piste pour modifier la distribution du flux d'air et disposer d'une plus grande efficacité."

"La modification a eu une incidence sur l'équilibre de la 499P, que nous avons ramené à la valeur souhaitée en ajustant d'autres zones de la voiture. Plus spécifiquement, nous avons modifié le soubassement de carrosserie, ajusté la hauteur de certains flaps gurney et introduit un appendice sous les phares à l'avant. L'évolution nous a permis de maintenir la 499P dans la fenêtre de performance spécifiée par le Règlement Technique."

Durant le cycle de vie d'une LMH ou d'un prototype LMDh, chaque constructeur peut utiliser jusqu'à cinq jokers d'évolution et Ferrari avait indiqué après sa victoire au Mans que son Hypercar allait prochainement bénéficier de nouveautés. La Ferrari privée de l'équipe AF Corse est également concernée, l'homologation étant uniforme pour chaque modèle.

Dans la Sarthe, c'est la n°50 d'Antonio Fuoco, Nicklas Nielsen et Miguel Molina qui s'est imposée, permettant au trio de revenir à neuf points seulement de l'équipage Porsche formé par André Lotterer, Kévin Estre et Laurens Vanthoor.

Les 6 Heures de São Paulo auront lieu ce week-end pour le grand retour du WEC au Brésil, une première depuis 2014. Pour cette manche, la BoP a évolué et les Ferrari 499P devront notamment composer avec 17 kg supplémentaire.

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Interlagos 2014, la dernière frayeur de Webber au volant
Article suivant Le programme des 6 Heures de São Paulo

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France