Juan Pablo Montoya va disputer la saison 2021 avec DragonSpeed

Juan Pablo Montoya va disputer l'intégralité de la saison 2021 du WEC avec DragonSpeed, de retour à temps plein dans la catégorie LMP2.

Juan Pablo Montoya va disputer la saison 2021 avec DragonSpeed

Après une saison d'absence marquée par une unique participation, aux 24 Heures du Mans, l'équipe DragonSpeed va faire son retour à temps complet en LMP2 dans le Championnat du monde d'Endurance l'an prochain. La formation américaine, engagée sous l'appellation 10Star DragonSpeed, aura une base à Montmeló, près du circuit de Barcelone, pour aligner une ORECA confiée à Henrik Hedman, Ben Hanley et Juan Pablo Montoya. Ces trois pilotes étaient déjà avec DragonSpeed au Mans cette année, mais Montoya n'était pas sur le même prototype que ses deux nouveaux équipiers.

Habitué depuis 2007 à disputer les 24 Heures de Daytona, où il s'est imposé trois fois, l'ancien pilote de Formule 1 et double vainqueur des 500 miles d'Indianapolis s'est tourné vers l'Endurance depuis la fin de sa carrière en IndyCar, en 2017. Montoya a fait ses débuts au Mans en 2018 avec United Autosports, prenant la troisième place de la catégorie LMP2, et il a été titré en IMSA avec Penske en 2019. Pour son retour au Mans cette année, sur la #21 de DragonSpeed qu'il partageait avec Timothé Buret et Memo Rojas, le Colombien a été contraint à l'abandon. Après trois ans en IMSA, il disputera sa première saison complète dans le WEC en 2021.

"Je suis vraiment ravi de rejoindre DragonSpeed pour toute la saison du WEC", déclare Montoya. "J'ai vécu une expérience incroyable avec eux au Mans et je suis impatient de rouler à nouveau sur de nombreux circuits légendaires, avec des personnes fantastiques."

Lire aussi :

DragonSpeed a déjà participé à une campagne complète du WEC, lors de la saison 2019-2010, avec deux prototypes, un en LMP1 et le second en LMP2. Cette année, l'équipe était en ELMS et elle avait aussi un programme partiel en IMSA, qui l'a vu s'imposer en LMP2 aux 24 Heures de Daytona. DragonSpeed vise aussi de bons résultats durant la saison 2021 du WEC, nourrissant l'espoir de s'inviter dans la lutte avec les prototypes de la catégorie Hypercar.

"Je suis ravi de cette annonce, faite bien avant le début de la saison", se félicite Elton Julian, le patron de DragonSpeed. "Notre formidable équipe est restée unie dans une année incroyablement difficile, avec une volonté inédite d'être performants pour Henrik et ses copilotes. Réunir à nouveau Henrik et Ben, en ajoutant l'immense talent et l'expérience de Juan à l'équation, me donne une énorme confiance, non seulement pour jouer le titre dans notre catégorie mais aussi pour de bonnes positions au général le temps que la catégorie principale prenne ses marques."

partages
commentaires
Conway : "Décrocher le titre est plus dur que gagner au Mans"

Article précédent

Conway : "Décrocher le titre est plus dur que gagner au Mans"

Article suivant

Handicap de performance : Toyota admet une "erreur de conception"

Handicap de performance : Toyota admet une "erreur de conception"
Charger les commentaires
Stefan Bellof, star fauchée en plein envol Prime

Stefan Bellof, star fauchée en plein envol

Stefan Bellof fait partie des espoirs déchus de la Formule 1, l'un de ceux qui auraient pu accomplir des exploits si la vie n'en avait pas décidé autrement. Un accident mortel a tout brisé il y a 36 ans, le 1er septembre 1985.

Formule 1
1 sept. 2021
Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ? Prime

Simulateur, équipe, pilotes : où en est Peugeot ?

L'ère de l'Hypercar s'est ouverte aux 24 Heures du Mans par la victoire de Toyota. Désormais, la concurrence est attendue et beaucoup de regards sont tournés vers Peugeot, dont l'arrivée est programmée pour 2022. Nous avons rencontré Jean-Marc Finot, directeur de Stellantis Motorsport, pour faire un point complet.

WEC
29 août 2021
WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités ! Prime

WEC et IMSA : vraie convergence, vraies possibilités !

La convergence permettant aux machines Le Mans Hypercar de courir en IMSA face aux LMDh à partir de 2023 pourrait offrir des options attrayantes non seulement aux constructeurs, mais aussi pour le calendrier et le format des courses.

WEC
20 juil. 2021
Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre ! Prime

Ferrari et AF Corse, faits pour s'entendre !

Se pencher sur quinze années d'histoire commune, avec autant de réussite que celle rencontrée par Ferrari et AF Corse en GT, n'est pas une mince affaire. Aussi fallait-il s'attarder sur un juge de paix : les 24 Heures du Mans.

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive Prime

Les sommets atteints par Aston Martin sous l'ère Prodrive

Le Championnat du monde d'endurance 2021 démarre à Spa ce week-end, mais pour la première fois depuis sa création en 2012, il n'y aura pas d'Aston Martin d'usine dans la catégorie GTE Pro. Un constat d'autant plus remarquable qu'Aston Martin Racing Prodrive a été un succès dès ses débuts, en 2005.

WEC
28 avr. 2021
La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans Prime

La grande question de la parité entre LMH et LMDh au Mans

L'excitation autour de l'afflux de constructeurs aux 24 Heures du Mans pour 2023 est compréhensible. Mais lorsqu'ils seront confrontés l'un à l'autre, le LMH et le LMDh vivront-ils une cohabitation éphémère ?

24 Heures du Mans
22 avr. 2021
Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960" Prime

Glickenhaus : "On nous regarde comme on regardait Ferrari en 1960"

Son approche passionnée de la course, son projet Hypercar avec le rêve de gagner un jour les 24 Heures du Mans, son modèle visant à vendre des voitures pour pouvoir courir : l'étonnant Jim Glickenhaus a répondu à nos questions.

24 Heures du Mans
22 mars 2021
Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans Prime

Comment Alpine compte jouer la victoire au Mans

C'est avec ambition que l'Alpine Endurance Team aborde la saison 2021 du FIA WEC, et notamment les 24 Heures du Mans.

WEC
19 mars 2021