Neuville : "Une approche très intelligente tout le week-end"

Le vainqueur de la sixième manche de la saison s'est félicité de la stratégie qui l'a porté en tête, l'après-midi du premier jour notamment, et lui a permis de s'y maintenir par la suite en augmentant régulièrement son avance jusqu'à ce dimanche.

La boucle de vendredi après-midi a sans doute été décisive en ce sens qu'elle fut fatale à Sébastien Ogier, que Thierry Neuville suivait à quelques secondes à la mi-journée comme il le faisait dans les spéciales, mais aussi qu'un choix de pneus pas forcément le plus sûr s'est avéré payant.

Neuville a en effet décidé d'emmener six gommes tendres qu'il est parvenu à gérer parfaitement en signant deux temps scratch dans des conditions qu'il a pourtant décrites comme "incroyablement cassantes", puis encore deux dans la super spéciale en ville de Porto.

Rebelote le lendemain pour la deuxième étape, qui a vu le Belge préserver une nouvelle fois ses gommes dans les deux premières spéciales de la boucle, le matin et l'après-midi, avant de signer à chaque fois un chrono impressionnant dans la plus longue du rallye, Amarante (dont un scratch).

"On a eu une approche très intelligente tout le week-end", s'est réjoui le nouveau leader du championnat aussitôt après avoir franchi la ligne de la Power Stage, dans laquelle le deuxième meilleur temps lui a valu quatre points de bonus supplémentaires. "On avait une très bonne voiture, qui a très bien fonctionné, je me sentais à l'aise et je dois dire que l'équipe a été derrière moi pour me pousser. Mon copilote a été très bon aussi."

"C'était important pour nous d'être réguliers jusqu'à la fin. On savait qu'il y avait une chance aussi dans la Power Stage, nos pneus étaient en très mauvais état mais on avait deux roues de secours, alors j'ai essayé de la gagner sans faire aucune erreur et ça a très bien fonctionné."

Fortunes diverses

"Mes équipiers ont été très bons aussi, mais un peu malchanceux", a relevé Neuville. "Cela aurait pu être un week-end parfait pour Hyundai, mais nous pouvons être fiers de ce que nous avons accompli."

Cette victoire est en effet l'unique vraie source de satisfaction (mais quelle satisfaction !) pour Hyundai qui alignait quatre autos au Portugal. Les deux autres désignées pour marquer des points au championnat des équipes ont été ralenties par un problème de direction assistée (Andreas Mikkelsen) et un accident (Hayden Paddon) le samedi. Un très rapide et régulier Dani Sordo, quant à lui, a perdu une possible place sur le podium en raison d'une pénalité de dix secondes.

Michel Nandan, le directeur de l'équipe du constructeur coréen, a semble-t-il été soufflé par la deuxième victoire de son leader cette saison : "Il [Neuville] a très piloté. C'est vrai que la route est de plus en plus rapide [au fil des passages], mais comme il le dit, si le feeling est bon, il tente. C'est ce qu'il a fait, sans erreur. Son pilotage a été très, très propre dans la Power Stage et à la fin, ça a payé. Bien joué Thierry. Du début à la fin du rallye, il a fait en sorte d'augmenter son avantage, puis de le garder, il l'a contrôlé – et puis, de finir comme ça, c'est fantastique. Il est bien parti."

Quant à Nicolas Gilsoul, le copilote de Neuville dont un objectif est de remporter au moins une fois chacune des manches de la saison, il peut cocher une case de plus sur son calendrier...

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WRC
Événement Rallye du Portugal
Pilotes Thierry Neuville , Nicolas Gilsoul
Équipes Hyundai Motorsport
Type d'article Réactions
Tags wrc 2018 portugal