Melandri : "Je ne m'attendais pas à me battre pour le titre"

partages
commentaires
Melandri :
Giacomo Rauli
Par : Giacomo Rauli
11 mai 2017 à 15:26

Quatrième du championnat avant la manche d'Imola, Marco Melandri a conscience des progrès à accomplir pour retrouver le succès en WSBK.

Marco Melandri, Ducati Team, Chaz Davies, Ducati Team, Ernesto Marinelli, directeur du projet Ducati Superbike
Marco Melandri, Ducati Team
Marco Melandri, Ducati Team, Chaz Davies, Ducati Team
Marco Melandri, Ducati Team, Lorenzo Savadori, Milwaukee Aprilia World Superbike Team
Marco Melandri, Ducati Team, Chaz Davies, Ducati Team
Marco Melandri, Ducati Team
Marco Melandri, Ducati Team
Marco Melandri, Ducati Team
Podium : le troisième, Marco Melandri, Ducati Team
Marco Melandri, Ducati Team
Le troisième, Marco Melandri, Ducati Team

Revenu à la compétition cette année après avoir quitté le Superbike fin 2014 et avoir entre-temps oscillé entre un programme avorté en MotoGP et un arrêt – finalement momentané – de sa carrière, Marco Melandri a retrouvé les rangs du WSBK cette année en tant que pilote officiel Ducati. Un statut qui pourrait faire de lui un prétendant au titre s'il ne lui fallait composer, outre la domination de Jonathan Rea, avec la nécessité de reprendre ses marques.

"Je vis au jour le jour, je ne pense pas à l'avenir ou au long terme", assure Marco Melandri à Motorsport.com, ramenant les attentes qui l'entourent à un niveau plus réaliste. "Je ne m'attendais pas et, franchement, je ne m'attends toujours pas à me battre pour le titre", affirme-t-il. "L'objectif pour la suite de la saison est d'essayer de me rapprocher de la victoire. Le titre, je n'y pense pas. Je vais essayer de retrouver le chemin de la victoire, d'autant plus que tout le reste en découle."

Et que lui manque-t-il pour pouvoir s'imposer à nouveau ? "Même si j'ai assurément progressé par rapport au début de saison, d'autant plus que j'étais à l'arrêt depuis plusieurs mois, je dois dire qu'il me manque encore quelque chose dans le corps à corps avec mes adversaires", suggère le pilote italien, souvent vu aux avant-postes depuis l'entame du championnat, mais manquant de réussite dans les moments décisifs.

"Quand je roule seul, on a pu voir dès les premiers tests de fin 2016 à quel point j'étais déjà compétitif par rapport aux chronos de Chaz [Davies], mais dans le corps à corps je vois qu'il me manque encore quelque chose et je pense qu'il sera possible de progresser course après course. C'est une question d'habitude. Il me manque encore un peu de confiance, mais je suis optimiste."

Le pilote de 34 ans doit encore se débarrasser de la rouille qui s'est installée avec son manque de compétition, néanmoins il ne paraît pas s'inquiéter des délais nécessaires à son retour au sommet, d'autant que depuis le début de saison il est parvenu à signer cinq podiums en huit courses. Cela lui vaut d'occuper la quatrième place au championnat, à 14 points de son coéquipier et à 98 unités du leader, Jonathan Rea.

Davies favori à Imola

Cette semaine, Marco Melandri évoluera à domicile, sur une piste d'Imola qui a vu Ducati s'imposer de manière décisive l'année dernière. Cette année encore, il mise sur son coéquipier pour contrer les Kawasaki. "Chaz est encore le favori pour ce week-end, après son doublé de l'année dernière, mais il aura moins de marge qu'en 2016", estime-t-il.

"En ce qui me concerne, Imola est une piste qui me plaît beaucoup, elle fait partie de mes préférées, mais je n'y ai jamais obtenu de grands résultats. Je voudrais pouvoir me battre pour la victoire. C'est ma course à domicile, c'est encore plus spécial", annonce le pilote de Ravenne.

"Je vis bien le 'tifo' d'Imola, mais pour en tirer parti, il faut avoir de bons réglages sur la moto et être compétitif. Si c'est le cas, alors la chaleur des tifosi sera certainement un soutien supplémentaire pour notre week-end. Sinon, cela pourrait involontairement se transformer en un poids qu'il faudrait gérer."

Interview Giacomo Rauli

Article suivant
Rea en passe de battre le nombre de victoires de Sykes avec Kawasaki

Article précédent

Rea en passe de battre le nombre de victoires de Sykes avec Kawasaki

Article suivant

"Rien de décidé" quant à un retour de Guintoli et Suzuki en WSBK

"Rien de décidé" quant à un retour de Guintoli et Suzuki en WSBK
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries WSBK
Événement Imola
Lieu Imola
Pilotes Marco Melandri
Équipes Ducati Team Boutique
Auteur Giacomo Rauli
Type d'article Interview