Superpole - Sykes détonne et Guintoli étonne

Le mauvais temps s’est heureusement fait oublier sur le tracé de Sepang qui a pu offrir au plateau du Superbike des conditions idéales pour une Superpole à sensation. On s’attendait au vu des deux dernières séances d’essais libres à un duel entre les Aprilia et les Kawasaki arbitré par la Ducati de Chaz Davies. Un scénario qui n’a pas été totalement démenti, mais avec quelques surprises qui mettront sans nul doute l’ambiance pour les deux courses à venir dimanche. Surtout si la météo s’en mêle.

A lire : Le corsaire Max Biaggi est déjà à l’abordage

Le premier rebondissement est venu du dernier galop d’essai qui a eu raison du meeting d’un Aytron Badovini pourtant bien dans le rythme au guidon de sa BMW, mais qui s’est accroché avec la Ducati de Baiocco. L’Italien sera relevé avec une commotion cérébrale, un état synonyme de forfait. La seconde sensation a été l’élimination de Van der Mark au terme des repêchages organisés en Superpole 1. Un exercice qui a autorisé Matteo Baiocco et Alex Lowes à accéder à la Superpole 2.

Une finale pour la mise en grille qu’a maîtrisée Tom Sykes, auteur de sa troisième pole position de l’année et de la vingt-huitième de sa carrière. Avec un chrono de 2’03.240, il renouvelle sa prestation de l’an dernier sur ce même tracé et devance un solide Jordi Torres qui prend le pouvoir chez Aprilia. Le dernier plot de la première ligne est occupé par un saignant Sylvain Guintoli qui redonne des couleurs à un team Ten Kate Honda à la saison compliquée. Même à plus d’une demi-seconde de l’homme de tête, la performance du Champion du Monde en titre est à souligner.

Rea et Haslam ont de quoi être déçus

Le reste du peloton est mené par Max Biaggi qui s’est installé à la quatrième place dans les ultimes instants, au nez et à la barbe d’un Alex Lowes toujours aussi survolté avec sa Suzuki et qui se permet de dominer un Chaz Davies qui espérait bien mieux.

Celui qui aurait aussi voulu un meilleur sort est un Jonathan Rea qui a bien failli chuter par deux fois durant son tour le plus rapide. Deux chaleurs qui ont refroidi sa performance globale et le mettent sur une troisième ligne qu’il voulait pourtant absolument éviter.  Il partagera sa rangée avec un décevant Leon Haslam et Niccolò Canepa. Après un bon début de week-end, Randy de Puniet est quant à lui onzième derrière Baiocco. Christophe Ponsson s’élancera dix-neuvième.        

Au vu de cette hiérarchie, il paraît difficile d’imaginer un Jonathan Rea couronné au terme de cette étape malaisienne du calendrier. Les deux courses dominicales sont attendues pour 7h30 et 10h30 heures françaises.

Classement Superpole 2

 Cla  Nº  Pilote Moto  Temps/Ecart 
66  Tom Sykes Kawasaki 2'03.240 
81  Jordi Torres Aprilia 0.270
Sylvain Guintoli Honda 0.596
Max Biaggi Aprilia 0.708
22  Alex Lowes Suzuki 0.778
Chaz Davies Ducati 0.939
65  Jonathan Rea Kawasaki 0.967
91  Leon Haslam Aprilia 0.974
59  Niccolò Canepa Ducati 1.414
10  15  Matteo Baiocco Ducati 1.760
11  14  Randy de Puniet Suzuki 1.860
12  86  Ayrton Badovini BMW  

Classement Superpole 1

Cla  Nº  Pilote  Moto Temps/Ecart 
15  Matteo Baiocco Ducati 2'04.380 
22  Alex Lowes Suzuki 0.094
60  Michael Van der Mark Honda 0.624
Leon Camier MV Agusta 0.671
40  Román Ramos Kawasaki 1.765
36  Leandro Mercado Ducati 1.881
44  David Salom Kawasaki 2.327
45  Gianluca Vizziello Kawasaki 3.145
23  Christophe Ponsson Kawasaki 3.909
10  75  Gabor Rizmayer BMW 4.732
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries WSBK
Événement Sepang
Sous-évènement Samedi
Circuit Sepang International Circuit
Pilotes Tom Sykes , Sylvain Guintoli , Jordi Torres
Équipes Kawasaki
Type d'article Résumé de qualifications
Tags kawasaki, malaisie, sepang, superbike, wsbk