Dakar
05 janv.
-
17 janv.
Événement terminé

Alonso fixera ses objectifs après les deux premières étapes

partages
commentaires
Alonso fixera ses objectifs après les deux premières étapes
Par :
4 janv. 2020 à 15:00

Pour ses grands débuts sur le Dakar, Fernando Alonso assure qu'il ne vient ni pour l'image, ni pour "prouver quoi que ce soit".

Après avoir annoncé sa volonté d'aborder l'épreuve avec le plus grand calme possible et avec pour premier objectif de voir l'arrivée, Fernando Alonso a insisté sur l'humilité avec laquelle il se lançait dans son premier Dakar. Interrogé vendredi soir à Jeddah, en Arabie saoudite, d'où s'élancera l'épreuve, le double Champion du monde de Formule 1 a reconnu qu'il ressentait les "fortes attentes" autour de lui et s'est donc attaché à les faire retomber tant que possible. L'Espagnol l'a rappelé, alors que son expérience en rallye-raid est très limitée, la discipline compte "de grands pilotes, de grandes marques et des légendes".

"Je ne fais rien pour prouver quoi que ce soit, je le fais pour le plaisir", a-t-il prévenu de nouveau. "Si je peux faire un bon Dakar et être rapide en rallye-raid ou avec des voitures de ce type, je n'aurai pas grand-chose de plus à prouver. Je ne viens pas pour la publicité, je n'en ai pas besoin. Je m'amuserais plus dans une discipline où je suis davantage dans ma zone de confort. C'est quelque chose de totalement nouveau et hors de contrôle."

Voir aussi :

Au volant du Toyota Hilux que lui a fait découvrir Nasser Al-Attiyah pour la première fois il y a près d'un an, Alonso ne se fixe pas d'objectif précis sur le plan du résultat. "Cela dépend de la difficulté du rallye", martèle-t-il. "Au niveau du rythme pur, être entre la 10e et la 15e place serait logique. Mais si ce Dakar est dur et que je peux m'en sortir, c'est plus facile de gagner des places. On ne le saura pas avant que plusieurs étapes ne soient terminées. Je dois passer les deux premières sans incident. À partir de là, ce sera plus facile de fixer des objectifs [spécifiques]. L'objectif principal est d'essayer de finir. J'aimerais arriver au bout et pouvoir dire que j'ai terminé un Dakar." 

Alonso n'a aucun doute, son coéquipier et tenant du titre est le grand favori de l'épreuve cette année. "Mon favori pour le Dakar, c'est Nasser", assure-t-il. "Il a la voiture pour et il connaît cette région du monde. Yazeed [Al-Rajhi] sera aussi très rapide. Après il y a Carlos [Sainz] et Peterhansel. Ce sont les plus rapides. Mais ils étaient tous là au Maroc et De Villiers a gagné. C'est comme ça dans cette discipline."

Propos recueillis par Sergio Lillo  

Article suivant
La barrière de la langue sème le doute pour Peterhansel

Article précédent

La barrière de la langue sème le doute pour Peterhansel

Article suivant

Sainz sûr de ses chances sur "un Dakar difficile"

Sainz sûr de ses chances sur "un Dakar difficile"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Dakar
Événement Dakar
Pilotes Fernando Alonso Boutique , Marc Coma
Équipes Toyota Racing
Auteur Basile Davoine