Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
04 sept.
EL1 dans
23 jours
11 sept.
Prochain événement dans
30 jours
25 sept.
EL1 dans
44 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
58 jours
23 oct.
Prochain événement dans
72 jours
31 oct.
Prochain événement dans
80 jours

Des Formule 1 2021 "désagréables" à piloter ?

partages
commentaires
Des Formule 1 2021 "désagréables" à piloter ?
Par :
Co-auteur: Guillaume Navarro
7 déc. 2019 à 13:15

Andrew Green, directeur technique de Racing Point, croit que les autos 2021 seront "désagréables à piloter" en raison des flux d'air de l'aileron avant qui apporteront un caractère d'imprévisibilité.

La base des règles techniques 2021 réside autour d'une tentative de facilitation du suivi d'une auto par une autre dans les conditions de course grâce à l'effet de sol. Green estime que les recherches réalisées par les équipes avant d'arriver aux règles définitives ont d'ores et déjà indiqué que si le pilote qui en suit un autre pourra en effet disposer d'un air moins "sale", il pourrait en revanche être handicapé par son propre aileron avant.

Green estime par ailleurs que les équipes devraient pouvoir disposer de plus de liberté pour résoudre ce problème que n'en offre le règlement. "Je pense qu'il y a des domaines dans lesquels il nous faudrait plus de liberté, comme autour de l'aileron avant", explique-t-il ainsi. "Je pense que c'est incroyablement restrictif vers l'avant de la voiture, au point où cela va réellement impacter la maniabilité de la voiture. Cela va être désagréable de piloter la voiture. Je pense que s'il s'agissait d'un domaine où ils autorisaient un petit peu plus de liberté, cela nous permettrait de résoudre ce point tout en conservant l'effet de sol et de faible impact pour le poursuivant."

Lire aussi :

"Presque impossible de concevoir quoi que ce soit"

Sollicité par Motorsport.com pour apporter davantage de détails sur la question, Green poursuit : "Ce sera assez instable, aérodynamiquement parlant. Je pense que ce n'est pas une bonne chose. On souhaite des voitures un peu plus prévisibles, permettant aux pilotes d'attaquer et d'être sûrs de ce qu'ils ont sous eux. De sorte qu'ils puissent savoir ce qui va se produire et qu'ils puissent piloter à la limite en sachant qu'il y a de la stabilité à la limite. De ce que je vois pour le moment, aucune de ces affirmations n'est vraie pour 2021. Tout est question de ce qui se passe à l'avant de la voiture et où va l'air sale, directement dans les tunnels. L'auto créée actuellement son propre air sale !"

Green ajoute par ailleurs que les équipes disposent de peu d'opportunités de contribuer à modifier les règles. "Ce n'est pas un sujet ouvert que l'on peut régler. Nous ne sommes pas en charge des règles. Je pense qu'il y a des problèmes fondamentaux qui pourraient être résolus avec de la concertation. Je pense que le concept est faisable mais que l'écriture et le choix des mots peuvent être affinés, disons, afin d'en faire des règles qui reflètent leur intention initiale. Ce qui est présenté comme un modèle 2021 par la F1 et ce qui est écrit dans les règles sont deux choses différentes. Il y a des domaines dans lesquels c'est extrêmement restrictif, au point où il est presque impossible de designer quoi que ce soit."

Wolff livre un premier indice sur son avenir chez Mercedes

Article précédent

Wolff livre un premier indice sur son avenir chez Mercedes

Article suivant

Comment Williams a démasqué l'antipatinage de Benetton

Comment Williams a démasqué l'antipatinage de Benetton
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Racing Point
Auteur Adam Cooper