Albon "en pleine forme" et prêt à en découdre à Singapour

De retour dans le paddock de la F1 après son opération à Monza, il y a trois semaines, Alexander Albon se sent prêt à disputer l'intégralité du week-end au Grand Prix de Singapour.

Albon "en pleine forme" et prêt à en découdre à Singapour
Charger le lecteur audio

Après avoir déclaré forfait au Grand Prix d'Italie, Alexander Albon est présent dans le paddock de Singapour. À Monza, le pilote Williams avait renoncé après la première journée d'essais en raison d'une crise d'appendicite. Opéré dans la foulée, Albon avait souffert de complications anesthésiques post-opératoires ayant entraîné une insuffisance respiratoire.

Néanmoins, le Thaïlandais se sent prêt à reprendre le volant pour le Grand Prix de Singapour, et ce en dépit du fait que le circuit de Marina Bay est réputé pour mettre à l'épreuve la condition physique des pilotes.

"Je me sens prêt, je me sens en pleine forme, [je ne sens] aucune douleur", a-t-il affirmé. "Nous avons eu une bonne semaine d'entraînement, presque deux semaines, pour revenir au niveau d'aujourd'hui. Nous sommes réalistes, nous savons que nous arrivons à la course la plus difficile de l'année. Nous devons en être conscients. Mais je me sens bien, j'ai fait du karting et je me suis senti bien."

La récupération d'Albon a débuté au lit, toutefois les deux ou trois jours prévus dans un coma artificiel n'ont duré que 12 heures en raison de la vitesse à laquelle ses poumons se sont soignés. Albon s'est réveillé "à peu près 30 minutes avant le départ" du Grand Prix d'Italie, toutefois les médecins lui ont déconseillé de regarder la course en raison d'une fréquence cardiaque élevée liée à la "frustration" de ne pas pouvoir être de l'autre côté de l'écran.

Alex Albon, Williams FW44

Alex Albon, Williams FW44

Un retour dès la manche suivante semblait alors très ambitieux, selon Albon : "Nous ne visions pas [un retour] à Singapour, pour être honnête. Mais rien qu'avec la rapidité de la récupération, c'était clairement possible."

Après avoir attendu que son corps récupère de l'opération initiale, Albon a lentement augmenté son entraînement jusqu'au début de la semaine, où les choses sérieuses ont commencé. "L'entraînement et la récupération ont été perçus comme un job à plein temps", a-t-il expliqué. "En fait, nous avons tout donné et, jour après jour, nous nous sommes améliorés. Et puis, évidemment, nous sommes arrivés à un point où la récupération se passait vraiment bien. Nous nous y avons longtemps et durement réfléchi. Devions-nous le faire ou non ? Je sens que je suis prêt."

L'état d'Albon sera évalué après la première séance d'essais libres, mais le véritable test ne viendra qu'en EL2, au moment d'embarquer dans des longs relais.

Lire aussi :
partages
commentaires

Voir aussi :

Les cinq arrivées les plus serrées de l'Histoire de la F1

Hamilton regrette l'absence de suspense pour le titre