Alfa Romeo espère garder le contact avec McLaren avec les évolutions

Frédéric Vasseur, directeur de l'équipe Alfa Romeo, espère que les nouvelles introductions faites sur les prochaines courses estivales permettront à l'équipe de maintenir McLaren en ligne de mire et de s'établir dans le haut du panier du milieu de peloton.

Alfa Romeo espère garder le contact avec McLaren avec les évolutions

Après quelques courses décevantes, Alfa Romeo est revenu de France et d'Autriche avec 9 points. L'équipe basée en Suisse occupe le sixième rang du championnat du monde des constructeurs, avec 22 unités. La structure d'Hinwil est devancée de 10 points par Renault, 5e, et de 30 par McLaren, qui est actuellement la référence de la "Classe B" en 2019.

Au Red Bull Ring, le week-end dernier, Alfa Romeo a placé ses deux autos dans les points pour la première fois de la saison 2019. Un beau résultat d'ensemble venu transformer une double qualification en Q3, le samedi. Néanmoins, l'équipe de Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi ne peut ignorer le fait que McLaren a fait encore mieux avec Lando Norris et Carlos Sainz.

"Je pense que nous avons fait un bon pas en avant sur les deux ou trois dernières courses", se réjouit Frédéric Vasseur au micro de Motorsport.com. "Il nous faut faire un peu progresser le rythme pour être en mesure de nous battre avec les McLaren, qui sont la prochaine cible", note-t-il, sans mentionner Renault. "Si vous regardez les quelques dernières courses, ils étaient devant", poursuit-il au sujet du team de Woking. "Cependant, nous avons de bonnes évolutions dans les tuyaux. Il est certain qu'il nous est nécessaire de réaliser un pas en avant pour nous battre avec eux en course. Nous avons un package pour Silverstone, et d'autres évolutions pour l'Allemagne et la Hongrie, mais il nous faut être réalistes : tout le monde pousse comme des malades et amènera quelque chose."

Lire aussi :

L'équipe compte sur ses deux pilotes pour les points

Vasseur estime que les progrès de Giovinazzi ont représenté un boost important après les débuts difficiles du rookie italien. "Antonio est également en mesure d'inscrire des points désormais et c'est bon pour l'équipe, car sur les quelques dernières courses, il a été très solide en qualifications et a égalé Kimi. En même temps, c'était un peu plus difficile en course et il était important pour lui de marquer des points."

La première arrivée dans le Top 10 de Giovinazzi cette année a été célébrée par le directeur d'équipe français avec bonhomie, Giovinazzi voyant celui-ci lui faire une coupe de cheveux improvisée !

 

"Au moins, il n'aura plus de questions qui concerne quand il signera ses premiers points. Le rythme était là et il a réalisé une course très solide : ce fut une étape importante dans sa saison. Nous avions les deux voitures en sixième et septième place sur la grille et l'objectif était de terminer dans les points. Nous avions compris avant la course qu'il serait difficile de garder Sebastian [Vettel] derrière et même Gasly. Nous avions les six autos du top 6 devant nous plus les deux McLaren. Je pense qu'il s'agissait plus ou moins du meilleur résultat que nous pouvions accomplir. Voyons ce qu'il en sera sur la prochaine course."

Vasseur s'est par ailleurs satisfait d'avoir pu observer Räikkönen évoluer jusqu'à la quatrième position en début de course en Autriche, même s'il suggère que la course globale du Finlandais a été compromise par le fait d'avoir justement tenté de rester devant des monoplaces plus rapides. "Il a pris un bon départ, mais peut-être qu'il a été un peu optimiste dans les premiers tours ! Nous étions avec les tendres et devions éviter d'endommager les pneus. Mais je peux parfaitement comprendre la situation, ce fut une bonne bataille pour lui."

partages
commentaires
Russell fait-il ses preuves face à Kubica ?

Article précédent

Russell fait-il ses preuves face à Kubica ?

Article suivant

Le manifeste des pilotes pour améliorer la Formule 1

Le manifeste des pilotes pour améliorer la Formule 1
Charger les commentaires
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021
L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1 Prime

L'heure a sonné pour l'outil de conception le plus fiable de la F1

Le travail en soufflerie constitue le fondement du développement aérodynamique d’une Formule 1. Cependant, les progrès de la recherche virtuelle annoncent la disparition de cet outil coûteux et compliqué.

Formule 1
15 juin 2021
Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull Prime

Comment Pérez fait face à la complexe culture Red Bull

Sergio Pérez a passé la majorité de sa carrière à piloter en milieu de peloton, se demandant s'il aurait un jour une chance d'accéder à une équipe de pointe. Red Bull lui a donné cette opportunité, et bien que la vie au sommet soit difficile, le vainqueur de Bakou fait tout ce qu'il faut pour s'entendre avec Max Verstappen.

Formule 1
14 juin 2021
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Formule 1
13 juin 2021
Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021