Alonso : "Nous aurions dû finir sur le podium"

Fernando Alonso a vécu une fin de course mouvementée au Grand Prix de Russie. En quelques minutes, le pilote Alpine est passé de sixième à troisième... à sixième encore ! Il est convaincu qu'il aurait pu monter sur le podium si la pluie n'était pas tombée.

Alonso : "Nous aurions dû finir sur le podium"

Un long premier relais en pneus durs suivi d'un second relais, plus court, avec les gommes mediums ont donné un bel avantage à Fernando Alonso au Grand Prix de Russie. Le double Champion du monde s'est payé le luxe de dépasser Max Verstappen en fin de course et il avait la cinquième place de Daniel Ricciardo en ligne de mire lorsque les premières gouttes se sont mises à tomber sur le circuit de Sotchi.

Pendant un court instant, le pilote Alpine a été le grand gagnant de cette folle fin de course car ses gommes peu usées et son aisance sous la pluie l'ont fait passer de la sixième place à la troisième en moins de trois tours.

"Pour nous, c'était une bonne course, la meilleure de la saison en matière de performance", a-t-il commenté. "La voiture était très rapide, l'équilibre était bon tout au long de la course. Dans le premier relais, nous tenions le rythme de Checo [Pérez]. Ensuite, nous sommes passés sur les [pneus] mediums et nous avons pu dépasser Verstappen et creuser l'écart. Sous la pluie, avec les pneus slicks, nous avons dépassé Daniel, Checo et Sainz, et nous étions P3."

Lire aussi :

Mais Alonso a fini par tout perdre lorsque la pluie s'est intensifiée. Certains pilotes derrière lui, dont Max Verstappen et Carlos Sainz, sont rentrés au stand et ont chaussé des pneus intermédiaires. Alonso a quant à lui effectué deux tours de plus avec des gommes slicks avant de s'arrêter à son tour, ce qui l'a fait plonger à la sixième place. Désabusé, le pilote Alpine est convaincu que le podium aurait été possible si l'averse n'avait pas redoublé d'intensité.

"Je pense que le podium au mérite était possible, la voiture volait", a-t-il affirmé. "Malheureusement avec la pluie, certains ont pris des risques, d'autres ont pris des risques différents. Nous avons été malchanceux, ou ce sont [les pilotes sur le podium] qui ont été très chanceux. Dans ces conditions, c'est toujours une loterie. Dans des conditions normales, nous étions très, très performants."

"Avec mon pilotage et la manière dont nous avons exécuté la course, je pense que nous aurions dû finir sur le podium. […] Norris a fait une course incroyable et, à cause du hasard, il n'est pas sur le podium et n'a pas gagné sa première course en F1. Lorsqu'il pleut, tout repose sur la chance. Lorsque nous ne sommes pas compétitifs, lorsque nous sommes P11 ou P12, il ne pleut jamais. Nous n'avons jamais de chance. Aujourd'hui, nous étions P3 et il s'est mis à pleuvoir. Je ne suis pas triste mais nous manquons clairement de chance. Nous méritons tous les points que nous avons décrochés cette année, on ne nous a jamais fait de cadeau."

Mais Alonso ne s'est pas trop apitoyé sur son sort et a gardé quelques bons souvenirs de ce Grand Prix de Russie, dont ses bagarres avec Red Bull, McLaren et Ferrari, trois constructeurs devançant Alpine au classement général.

"C'était très amusant parce que j'étais plus rapide ! C'était très bon, j'ai beaucoup apprécié. Lorsque les conditions étaient difficiles, la voiture était excellente. Nous avons changé nos pneus [durs] très tard, donc mes pneus [mediums] étaient performants. J'ai dépassé Verstappen, j'ai dépassé Daniel [Ricciardo], j'ai dépassé Pérez, j'ai dépassé Carlos [Sainz]. Personne n'a eu d'accident, personne n'a abandonné. C'était au mérite. Nous avons dépassé des pilotes, donc je suis très fier de cette course. Je suis très fier de l'équipe", a-t-il conclu.

partages
commentaires

Voir aussi :

Mercedes refuse d'être "sur la défensive" face à Red Bull

Article précédent

Mercedes refuse d'être "sur la défensive" face à Red Bull

Article suivant

Une deuxième place "comme une victoire" pour Red Bull et Verstappen

Une deuxième place "comme une victoire" pour Red Bull et Verstappen
Charger les commentaires
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021