Alonso : "Nous aurions dû finir sur le podium"

Fernando Alonso a vécu une fin de course mouvementée au Grand Prix de Russie. En quelques minutes, le pilote Alpine est passé de sixième à troisième... à sixième encore ! Il est convaincu qu'il aurait pu monter sur le podium si la pluie n'était pas tombée.

Alonso : "Nous aurions dû finir sur le podium"

Un long premier relais en pneus durs suivi d'un second relais, plus court, avec les gommes mediums ont donné un bel avantage à Fernando Alonso au Grand Prix de Russie. Le double Champion du monde s'est payé le luxe de dépasser Max Verstappen en fin de course et il avait la cinquième place de Daniel Ricciardo en ligne de mire lorsque les premières gouttes se sont mises à tomber sur le circuit de Sotchi.

Pendant un court instant, le pilote Alpine a été le grand gagnant de cette folle fin de course car ses gommes peu usées et son aisance sous la pluie l'ont fait passer de la sixième place à la troisième en moins de trois tours.

"Pour nous, c'était une bonne course, la meilleure de la saison en matière de performance", a-t-il commenté. "La voiture était très rapide, l'équilibre était bon tout au long de la course. Dans le premier relais, nous tenions le rythme de Checo [Pérez]. Ensuite, nous sommes passés sur les [pneus] mediums et nous avons pu dépasser Verstappen et creuser l'écart. Sous la pluie, avec les pneus slicks, nous avons dépassé Daniel, Checo et Sainz, et nous étions P3."

Lire aussi :

Mais Alonso a fini par tout perdre lorsque la pluie s'est intensifiée. Certains pilotes derrière lui, dont Max Verstappen et Carlos Sainz, sont rentrés au stand et ont chaussé des pneus intermédiaires. Alonso a quant à lui effectué deux tours de plus avec des gommes slicks avant de s'arrêter à son tour, ce qui l'a fait plonger à la sixième place. Désabusé, le pilote Alpine est convaincu que le podium aurait été possible si l'averse n'avait pas redoublé d'intensité.

"Je pense que le podium au mérite était possible, la voiture volait", a-t-il affirmé. "Malheureusement avec la pluie, certains ont pris des risques, d'autres ont pris des risques différents. Nous avons été malchanceux, ou ce sont [les pilotes sur le podium] qui ont été très chanceux. Dans ces conditions, c'est toujours une loterie. Dans des conditions normales, nous étions très, très performants."

"Avec mon pilotage et la manière dont nous avons exécuté la course, je pense que nous aurions dû finir sur le podium. […] Norris a fait une course incroyable et, à cause du hasard, il n'est pas sur le podium et n'a pas gagné sa première course en F1. Lorsqu'il pleut, tout repose sur la chance. Lorsque nous ne sommes pas compétitifs, lorsque nous sommes P11 ou P12, il ne pleut jamais. Nous n'avons jamais de chance. Aujourd'hui, nous étions P3 et il s'est mis à pleuvoir. Je ne suis pas triste mais nous manquons clairement de chance. Nous méritons tous les points que nous avons décrochés cette année, on ne nous a jamais fait de cadeau."

Mais Alonso ne s'est pas trop apitoyé sur son sort et a gardé quelques bons souvenirs de ce Grand Prix de Russie, dont ses bagarres avec Red Bull, McLaren et Ferrari, trois constructeurs devançant Alpine au classement général.

"C'était très amusant parce que j'étais plus rapide ! C'était très bon, j'ai beaucoup apprécié. Lorsque les conditions étaient difficiles, la voiture était excellente. Nous avons changé nos pneus [durs] très tard, donc mes pneus [mediums] étaient performants. J'ai dépassé Verstappen, j'ai dépassé Daniel [Ricciardo], j'ai dépassé Pérez, j'ai dépassé Carlos [Sainz]. Personne n'a eu d'accident, personne n'a abandonné. C'était au mérite. Nous avons dépassé des pilotes, donc je suis très fier de cette course. Je suis très fier de l'équipe", a-t-il conclu.

partages
commentaires

Voir aussi :

Mercedes refuse d'être "sur la défensive" face à Red Bull
Article précédent

Mercedes refuse d'être "sur la défensive" face à Red Bull

Article suivant

Une deuxième place "comme une victoire" pour Red Bull et Verstappen

Une deuxième place "comme une victoire" pour Red Bull et Verstappen
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021