Aston Martin fait l'éloge de Vettel pour son intégration

Otmar Szafnauer, ex-directeur de l'équipe Aston Martin, a félicité Sebastian Vettel pour s'être parfaitement intégré à la structure britannique en 2021.

Aston Martin fait l'éloge de Vettel pour son intégration

Après avoir franchi le pas de la porte à Maranello fin 2020, Sebastian Vettel a fait cap sur l'Angleterre, plus précisément à Silverstone, où siège Aston Martin. Classée quatrième en 2020 (sous l'ancien nom Racing Point), l'écurie est descendue jusqu'à la septième place du championnat cette saison, la faute à de nouvelles règles ayant davantage impactées les écuries utilisant des monoplaces peu inclinées vers l'avant.

Et c'est à Vettel que l'on doit le meilleur résultat d'Aston Martin cette saison : une deuxième place au Grand Prix d'Azerbaïdjan. Le quadruple Champion du monde est également passé tout près de la victoire en Hongrie avant d'être disqualifié en raison d'une quantité d'essence insuffisante.

Mais dans une saison faite de hauts et de bas, l'Allemand s'est très bien intégré à sa nouvelle équipe, comme l'a confirmé son directeur Otmar Szafnauer en fin de saison, avant de lui-même quitter l'écurie. "Il a été génial, c'est un homme intègre, il travaille dur, il a une grande éthique de travail, il ne laisse rien au hasard", a-t-il lancé. "Les ingénieurs aiment travailler avec lui, les mécaniciens l'aiment en tant que personne. C'est un homme authentique. Et cela fait beaucoup dans la vie."

Tout au long de l'année dernière, Vettel a été applaudi pour ses efforts hors de la piste. Le pilote allemand a sensibilisé le public à d'importantes questions environnementales et a aussi mis en avant la défense des droits LGBTQ+ en Hongrie. Et bien qu'il connaisse Vettel depuis plus de dix ans, Szafnauer a pu découvrir les différents traits de caractère de son pilote dans le cadre d'une relation professionnelle.

"Tous ceux qui ont travaillé étroitement avec [Vettel] parlent de lui de la même manière que moi, maintenant", a ajouté le directeur d'équipe. "Et socialement, j'ai aussi pu voir ces traits. Alors est-ce que j'ai été surpris ? Non, mais j'ai été ravi que l'idée que je me faisais de lui a été confirmée par ses actes."

"Sa meilleure qualité en tant que pilote, c'est de travailler sans relâche pour être de plus en plus rapide. Il le fait même pendant la course. Il regarde les autres pilotes et les trajectoires qu'ils ont empruntées pour voir s'il peut apprendre à aller plus vite ou à économiser davantage les pneus. Pour moi, c'est son plus bel atout."

Szafnauer a cité le Grand Prix Hongrie comme étant la course où Vettel s'est montré le plus performant cette saison. Du départ à l'arrivée, le quadruple Champion du monde a mis le leader Esteban Ocon sous pression, avant d'être disqualifié.

"Même si le résultat n'a pas été compté, et ce n'était pas de sa faute, je pense qu'il a réalisé une superbe course à Budapest, où il a continuellement essayé de dépasser Ocon", a précisé Szafnauer. "Il voulait vraiment cette victoire. C'est si difficile de dépasser à Budapest, à moins d'avoir un énorme avantage au niveau du rythme, ce qui n'était pas le cas. Si cela avait été un peu différent, avec un arrêt un peu plus rapide et en sortant des stands juste devant Ocon, je pense qu'il l'aurait maintenu [derrière lui]."

Lire aussi :

partages
commentaires

Voir aussi :

Notez la saison 2021 de chaque pilote F1
Article précédent

Notez la saison 2021 de chaque pilote F1

Article suivant

Quiz - Tous les circuits de F1 depuis 2000

Quiz - Tous les circuits de F1 depuis 2000
Charger les commentaires
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021