Aston Martin espère des évos aussi fréquentes que pour les top teams

Le plafond budgétaire devrait profiter aux équipes telles qu'Aston Martin dans la course au développement.

Lance Stroll, Aston Martin AMR22

Théâtre d'une révolution technique, la saison 2022 de Formule 1 est aussi la première lors de laquelle les développements seront véritablement limités. En effet, le plafond budgétaire est en vigueur depuis l'an dernier – il était alors fixé à 145 millions de dollars, excluant certaines dépenses comme les salaires des pilotes, et est passé à 140 M$ (123 M€) en 2022 – mais c'est la première fois que son impact va se faire ressentir : en 2021, le gel des châssis restreignait de facto les développements potentiels.

Cette saison, afin de ne pas dépasser le plafond budgétaire, les écuries ne pourront plus apporter des évolutions aussi nombreuses et régulières à leurs monoplaces – et c'est d'autant plus vrai concernant les trois grandes équipes que sont Mercedes, Ferrari et Red Bull, qui ont dû grandement réduire la voilure afin de respecter le Règlement Financier.

Ainsi, le rapport de force avec les autres écuries pourrait s'équilibrer. "J'espère qu'avec le plafond budgétaire en vigueur, nous serons en mesure d'apporter des évolutions au moins aussi fréquemment que Mercedes et Red Bull", déclare Andrew Green, directeur technique d'Aston Martin. "Nous sommes encore en train de nous rapprocher du plafond budgétaire, c'est certain. Nous en serons proches cette année, nous l'attaquerons l'an prochain."

Rachetée par un consortium mené par le milliardaire canadien Lawrence Stroll lorsqu'elle a été placée sous administration judiciaire à l'été 2018, l'écurie basée à Silverstone a bien remonté la pente depuis lors, même si le développement de ses infrastructures reste un facteur majeur, avec la construction en cours d'une nouvelle usine.

"Je pense que l'équipe se porte vraiment bien financièrement", se délecte Green. "Nous ne sommes plus vraiment limités par l'argent. Là où nous sommes limités, ce sont nos ressources, les outils que nous avons à notre disposition pour développer la voiture et pour prendre de bonnes décisions sur le développement de la voiture. C'est vraiment là que nous sommes légèrement entravés, et nous travaillons pour améliorer ça dans les années à venir."

"Je ne pense pas que les finances nous empêchent de nous mettre à niveau, je pense qu'il s'agit simplement d'avoir de bonnes idées et de développer ces bonnes idées avant de les mettre sur la voiture. Mais je pense que l'on verra beaucoup de développement sur cette voiture au fil de la saison. Beaucoup."

Lire aussi :

Propos recueillis par Luke Smith

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Les clés techniques révélées par l'AlphaTauri AT03
Article suivant Tsunoda compte sur son expérience en F2 pour les pneus 18 pouces

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France