Aston Martin promet "une identité nouvelle et moderne"

La nouvelle écurie Aston Martin compte bien "sortir des sentiers battus" dans sa manière de communiquer en Formule 1.

Passer de Racing Point à Aston Martin ne se fait pas à travers un simple lifting. En devenant l'incarnation du programme d'usine du constructeur britannique en Formule 1, l'écurie basée à Silverstone change de dimension. Le discours tenu par Lawrence Stroll en ce début d'année est sans ambiguïté sur cette question, lui qui souhaite que son écurie pense et agisse "comme des Champions du monde" afin de le devenir un jour.

Plutôt en retrait malgré l'investissement consenti, l'homme d'affaires ne lésine pas sur les moyens qu'il accorde à l'écurie pour parvenir à ses fins. L'entrée dans l'ère Aston Martin s'est faite dès le 1er janvier dernier tandis que de nombreux projets sont en marche, le plus important d'entre eux demeurant la construction de la nouvelle usine, qui sera opérationnelle en 2022. Ces points ne sont toutefois pas las seuls à faire l'objet d'une grande attention. Sous la houlette de Lawrence Stroll, rien n'est laissé au hasard, et le Canadien sait qu'il faudra aussi maîtriser à merveille les outils de communication. Son ambition ? Que les passionnés se sentent impliqués dans l'histoire que veut écrire Aston Martin en F1.

"Je veux qu'ils sachent que nous voulons qu'ils soient au cœur de cette équipe et de notre aventure", explique Lawrence Stroll. "Ça peut paraître cliché, mais je peux vous assurer que c'est une ambition sérieuse qui s'est retrouvée au centre d'une énorme quantité de travail sur les douze derniers mois. Nous investissons dans tout ce que nous faisons, particulièrement dans des domaines comme les réseaux sociaux afin de raconter cette merveilleuse histoire. Nous voulons que ce soit une équipe pour tout le monde, qui aille au-delà du sport, mais qui se souvienne des fans fidèles qui nous ont portés jusqu'où nous sommes aujourd'hui. Pour y parvenir, nous devrons sortir des sentiers battus, et j'espère que tout le monde nous verra le faire avec une identité nouvelle et moderne."

Lire aussi :

Preuve parmi tant d'autres que le projet F1 d'Aston Martin est désormais le fer de lance de son engagement sportif, Lawrence Stroll n'a pas hésité à réduire considérablement la voilure d'autres programmes, désengageant notamment la marque de sa présence comme équipe d'usine en Endurance. À ses yeux, la F1 est aujourd'hui "tout simplement là où Aston Martin doit être".

"C'est une marque qui a déjà connu un immense succès au plus haut niveau du sport automobile international, comme aux 24 Heures du Mans, et nous avons désormais l'opportunité d'écrire une nouvelle page d'histoire", insiste Lawrence Stroll. "C'est une perspective extrêmement intéressante pour tous les amoureux de la marque Aston Martin, pour les fans de Formule 1 et pour la discipline en elle-même."

partages
commentaires
Honda va viser le titre F1 avant son départ
Article précédent

Honda va viser le titre F1 avant son départ

Article suivant

Mercedes recrute un nouveau jeune pilote

Mercedes recrute un nouveau jeune pilote
Charger les commentaires
La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1 Prime

La F1 ne manquera pas à Räikkönen, mais il manquera à la F1

Trois ans après sa dernière victoire en Formule 1, à Austin, Kimi Räikkönen est désormais à quelques Grands Prix de mettre un terme à la plus longue carrière de l'Histoire. Son ami et ancien attaché de presse au sein de l'équipe de rallye Ice1 Racing, Anthony Peacock, explique pourquoi il laissera un vide tout en s'épanouissant dans une nouvelle vie.

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Formule 1
26 oct. 2021
Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021