Barcelone, J1 - Vettel et Ferrari donnent le ton

partages
commentaires
Barcelone, J1 - Vettel et Ferrari donnent le ton
Par :
18 févr. 2019 à 17:04

Que ce soit en rapidité ou en kilométrage, Sebastian Vettel et Ferrari ont déjà prouvé lors de cette première journée d'essais qu'ils étaient au rendez-vous.

Sebastian Vettel, Ferrari SF90 avec des capteurs aérodynamiques sur l'aileron arrière
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-19 Ferrari.
Kimi Raikkonen, Alfa Romeo Racing C38, en tête-à-queue
Max Verstappen, Red Bull Racing RB15
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR14
Sergio Perez, Racing Point F1 Team RP19
Valtteri Bottas, Mercedes-AMG F1 W10 EQ Power+
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 19 en tête-à-queue
Carlos Sainz Jr., McLaren MCL34
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W10 EQ Power+
Daniel Ricciardo, Renault Sport F1 Team R.S. 19

Mettons les choses au clair : rien n'est moins représentatif qu'une première journée d'essais hivernaux. Ce lundi de tests s'apparente pour les teams à un déverminage prolongé, avec l'opportunité d'engranger de nombreuses données à éplucher le soir-même, et les performances n'ont donc rien de révélateur.

En tout cas, avec ce chrono de 1'18"161 réalisé en pneus C3 (le troisième composé sur cinq en matière de tendreté, medium donc), Sebastian Vettel et la Scuderia ont une seconde d'avance sur le premier concurrent chaussé des mêmes gommes. Ils sont même à moins d'une seconde du meilleur temps absolu des essais hivernaux 2018, alors signé par le quadruple Champion du monde (déjà lui !) en hypertendres. C'est bon signe pour la rapidité des nouvelles monoplaces, dont les experts prédisaient qu'elles allaient perdre une seconde et demie au tour à cause de la réglementation technique revue. 

La Ferrari SF90 est également la monoplace qui a été la plus assidue en piste aujourd'hui, avec pas moins de 169 tours parcourus, soit 787 kilomètres. Monumental, pour une première journée. Un tête-à-queue de Vettel à la sortie de la dernière chicane n'y a rien changé.

Cependant, la fiabilité s'est dans l'ensemble avérée excellente pour les neufs teams présents aujourd'hui. Outre une perte de pression d'essence chez Haas et une brève panne non identifiée chez McLaren, aucun problème technique majeur n'a été à déplorer – même si la Racing Point de Sergio Pérez pourrait en avoir subi un, étant restée au garage lors des trois dernières heures. Toutes les autres monoplaces ont parcouru 65 tours ou plus.

McLaren au second rang, journée animée pour Räikkönen

C'est Carlos Sainz qui occupe la deuxième place du classement en 1'18"558, à quatre dixièmes de Ferrari donc, mais avec les pneus C4 (plus tendres que les C3). Voilà un résultat qui mettra du baume au cœur à McLaren, dont les performances étaient très décevantes en fin de saison dernière. Romain Grosjean, qui s'est fait remarquer par un tête-à-queue à haute vitesse dans le virage 3 ce matin, est troisième pour Haas avec un temps de 1'19"159.

Suivent Max Verstappen et Kimi Räikkönen en 1'19"4, avec 128 tours pour le Néerlandais, ce qui rassurera déjà Red Bull quant à la fiabilité de l'unité de puissance Honda. La même qui propulse la Toro Rosso de Daniil Kvyat, sixième en 1'19"635 avec le composé C4, devant la Racing Point de Pérez. Quant à Räikkönen, il a provoqué deux drapeaux rouges à 9h06 et à 17h59, d'abord par un tête-à-queue achevé dans les graviers au virage 5, ensuite en s'immobilisant en bord de piste.

Lire aussi :

Mercedes n'a clairement pas cherché la performance avec la W10 partagée par Valtteri Bottas et Lewis Hamilton, qui ont tous deux réalisé leur meilleur temps en pneus C2 (durs) et se sont surtout efforcés d'accumuler les kilomètres, pour un total de 150 tours.

Les deux pilotes Renault ferment la marche, Nico Hülkenberg devant son nouveau coéquipier Daniel Ricciardo, mais là encore, tous deux en pneus C2. Il faudra attendre pour tirer des conclusions sur la hiérarchie.

Lire aussi :

Rappelons que Williams n'a pas roulé, la FW42 n'étant pas encore construite ; la structure de Grove s'attelle à la tâche en Angleterre. George Russell et Robert Kubica devront attendre mercredi au mieux pour prendre le volant de leur nouveau bolide.

Lire aussi :

Spain Barcelone - Jour 1

  Pilote Écurie Temps (pneus) Tours
1 Germany Sebastian Vettel Ferrari 1:18.161 (C3) 169
2 Spain Carlos Sainz McLaren 1:18.558 (C4) 119
3 France Romain Grosjean Haas 1:19.159 (C3) 65
4 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1:19.426 (C3) 128
5 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 1:19.462 (C3) 114
6 Russian Federation Daniil Kvyat Toro Rosso 1:19.464 (C4) 77
7 Mexico Sergio Pérez Racing Point 1:19.944 (C3) 30
8 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1:20.127 (C2) 69
9 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1:20.135 (C2) 81
10 Germany Nico Hülkenberg Renault 1:20.980 (C2) 64
11 Australia Daniel Ricciardo Renault 1:20.983 (C2) 44

Pour rappel : cinq types de pneus slicks sont disponibles pour ces tests. Ils sont classés du plus dur (C1) au plus tendre (C5).

Article suivant
La FIA renforce strictement les contrôles de masse de carburant

Article précédent

La FIA renforce strictement les contrôles de masse de carburant

Article suivant

128 tours pour Red Bull et Honda : "Jusqu'ici, tout va bien"

128 tours pour Red Bull et Honda : "Jusqu'ici, tout va bien"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Essais hivernaux de Barcelone
Catégorie Lundi
Auteur Benjamin Vinel
Soyez le premier à recevoir
toute l'actu