Bottas : progresser en qualifications, la clé pour battre Hamilton

partages
commentaires
Bottas : progresser en qualifications, la clé pour battre Hamilton
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
Co-auteur: Guillaume Navarro
1 nov. 2018 à 15:17

Valtteri Bottas juge qu'il lui est nécessaire d'élever son niveau de jeu en qualifications pour pouvoir avoir une chance de s'affirmer comme un rival plus sérieux face à Lewis Hamilton dans le futur.

Toto Wolff, directeur exécutif, Mercedes AMG, et Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG, fête son troisième titre de Champion du monde
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+ et Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Un panneau
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09 EQ Power+
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1

Bien qu'une série de coups du sort lui ait coûté des opportunités en début de saison de rester plus longtemps comme un candidat sérieux au titre et d'éviter une glissade dans un rôle de lieutenant de son équipier, Valtteri Bottas admet n'avoir tout simplement pas assez poussé Lewis Hamilton dans ses retranchements à voiture égale cette année, notamment dans l'exercice des qualifications.

Motorsport.com vous fait le point après chaque Grand Prix sur les duels en qualifications entre équipiers. Chez Mercedes, la confrontation en qualifications tourne à l'avantage de Hamilton sur le score de 13-6 sur les 19 GP déjà disputés en 2018. Sur les huit derniers GP en date, Bottas n'a devancé son équipier qu'en une occasion, en signant la pole position en Russie, avec 0"145 d'avance sur la Mercedes #44.  

Lire aussi :

En dehors du GP d'Allemagne lors duquel Hamilton a rencontré un problème en Q1 et n'a pu participer à la Q2, se classant ainsi 14e, le Britannique ne s'est jamais qualifié sous la quatrième position cette année et a signé neuf fois la pole position. Dans le même temps, Bottas s'est parfois retrouvé en cinquième position, comme à Mexico et Monaco, et deux fois en dixième position en rencontrant des aléas en Q3 en Australie et en Belgique. Le Finlandais a signé seulement deux poles, et pris six fois le départ depuis la seconde place de la grille.

La recette pour battre Hamilton est connue

Bottas demeure convaincu que de petites améliorations de détails pourront faire une grande différence dans le futur et que sa capacité à élever son niveau de jeu en qualifications pourrait changer des choses et le placer dans une position plus proche de celle de Nico Rosberg auparavant. La politique interne de Mercedes autorise les pilotes à se battre mais tient également compte de certains facteurs stratégiques dans le déroulé des courses, mais aussi des fenêtres d'exploitation des pneus et des cartographies moteur selon la position des pilotes au terme du premier relais, seul moment lors duquel les pilotes sont potentiellement à armes égales sur la base seule de leur pilotage.

"Particulièrement compte tenu de comment est la F1 de nos jours, il me faut améliorer ma performance en qualifications si je souhaite essayer de battre Lewis", constate Bottas dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com. "C'est un excellent pilote en qualifications et s'il part devant en course, il se retrouve toujours avec l'avantage. En qualifications, il est question de petits détails et de faire marcher ensemble de nombreuses choses. Je dois donc juste continuer à travailler sur les détails."

Selon Bottas, néanmoins, la différence de performance entre les deux pilotes Mercedes a été plus faible que ne le suggère le violent comparatif chiffré. Le Finlandais estime par ailleurs que sa crevaison, alors qu'il menait la course à quelques tours de l'arrivée en Azerbaïdjan, a grandement impacté la suite de sa saison.

"Je pense que la chance n'a pas été de mon côté en première partie de saison. Je pense que du point de vue de la performance, nous avons été assez proches. Puis après, une fois que nous avons réalisé que je ne me battais plus pour le championnat, nous avons vu des situations différentes, comme en Russie. Il est donc impossible pour moi de me battre pour le championnat."

Lire aussi :

Ocon en embuscade

Bottas n'est malgré tout pas dans le déni et accepte le fait que Hamilton a le meilleur dans certains domaines. Mais il estime cependant que son propre pilotage a parfois la main dans d'autres domaines ou que peu les sépare.

"Vous savez, il est fort dans tous les domaines. Je pense que dans certains, nous sommes similaires, et qu'il est meilleur dans d'autres. Il y a eu de nombreuses fois, particulièrement tôt dans la saison, où je l'ai battu en qualifications, et aussi en fin d'année dernière. Il y a eu Sotchi, l'Autriche… Donc oui, parfois, je peux avoir le dessus. Il y a toujours des virages où il est plus rapide et d'autres où je le suis, ou où il y a une différence minime."

Bottas est convaincu du fait qu'il est capable de livrer une meilleure saison en 2019, alors qu'Esteban Ocon sera un agent libre et bien déterminé à lui prendre son baquet pour 2020.

Interrogé sur la manière dont il aborde une telle menace, Bottas répond : "Cela ne m'inquiète pas, car je connais ma situation. Elle est avec l'équipe, et nous sommes dans un très bon état d'esprit. Et je progresse avec elle en permanence. Le team sait de quoi je suis capable. Ils savent de quoi je serai capable dans le futur si je continue à me développer à ce rythme, donc non, je ne suis pas inquiet. Et je sais que je si peux atteindre mes objectifs, alors, il n'y aura pas de spéculations l'an prochain."

Propos recueillis par Erwin Jaeggi

 

Article suivant
Hanoï annonce l'arrivée de la F1 en 2020

Article précédent

Hanoï annonce l'arrivée de la F1 en 2020

Article suivant

Alonso en faveur d'une "tolérance zéro" sur les limites de piste

Alonso en faveur d'une "tolérance zéro" sur les limites de piste
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton Boutique , Valtteri Bottas Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Analyse