Course - Bottas tranquille devant Verstappen, Hamilton limite la casse

Dans un Grand Prix couru tout du long dans des conditions humides, Valtteri Bottas a remporté une victoire aisée devant les deux Red Bull. Cinquième, Lewis Hamilton limite la casse après sa pénalité moteur.

Course - Bottas tranquille devant Verstappen, Hamilton limite la casse

Ce sont des conditions humides qui attendent les pilotes pour entamer la course du Grand Prix de Turquie 2021 de Formule 1, puisqu'une fine pluie s'abat sur le circuit de l'Istanbul Park depuis plusieurs heures. En sus, les températures ne sont pas élevées (15°C dans l'air à 14h00), ce qui n'aidera pas à sécher un tracé tout de même bien plus adhérent qu'en 2020.

La grille, justement, voit Valtteri Bottas s'élancer pour la 18e fois de sa carrière en pole, devant l'un des deux prétendants au titre, Max Verstappen. Si ce dernier ne s'est pas montré très optimiste au moment d'aborder la course, il dispose toutefois d'un avantage de taille puisque son rival et leader du championnat, Lewis Hamilton, doit lui partir 11e après application d'une pénalité moteur. Sur la deuxième ligne, on retrouve Charles Leclerc et Pierre Gasly. Tous les pilotes s'élancent en pneus intermédiaires.

Gasly envoie valser Alonso au départ

Au départ, Bottas conserve sa position devant Verstappen et Leclerc. Pérez prend l'avantage sur Gasly qui s'est accroché avec Alonso, qui part en tête-à-queue sur l'extérieur du virage 1 puis repart à l'arrière du peloton. Le premier tour est agité mais calme. Hamilton se met en marche en dépassant Vettel dans la seconde boucle, avant d'essayer de s'attaquer à Tsunoda qui résiste. Alonso commet une erreur en tentant de dépasser Schumacher, qu'il envoie grossièrement en tête-à-queue à son tour. Deux enquêtes sont lancées pour ces incidents.

Après quatre tours, Bottas possède 1,8 seconde d'avance sur Verstappen, 4 sur Leclerc et 6 sur Pérez. Pendant ce temps, Hamilton peine derrière l'AlphaTauri au numéro 22 alors que Sainz se fraie un chemin plus loin dans le peloton. Au 8e tour, Hamilton dépasse Tsunoda par l'extérieur au virage 5. Dans la 9e boucle, le septuple Champion du monde se hisse devant Stroll, au même endroit que face au Japonais. Gasly écope de cinq secondes de pénalité pour la collision du départ et Alonso également, pour l'accrochage avec la Haas #47.

Après 10 tours, Bottas dispose de 2,5 secondes d'avance sur Verstappen et 4,7 secondes sur Leclerc. Un peu plus de 18 secondes derrière le leader, Hamilton prend l'avantage sur Norris dans la pleine charge de retour, et la sixième position qui va avec. Sainz, de son côté, se retrouve aux portes du top 10, sur les talons de Vettel. Il l'attaque et le passe au 13e tour, au prix d'une manœuvre qui occasionne un léger contact entre les deux voitures à la suite d'un décrochage de l'Espagnol.

Au 14e tour, Hamilton dépasse Gasly dans la ligne droite arrière et entre dans le top 5. La remontée du Britannique mais également l'amélioration de la piste incitent les leaders à accélérer leur rythme également. Sainz continue de progresser dans la hiérarchie en passant Tsunoda dans le 17e tour pour le compte du 9e rang.

Bottas perd un peu de temps sur Verstappen au moment de franchir la barre des 20 tours, avec 2,6 secondes d'avance, 5,3 sur Leclerc, 13,6 sur Pérez et 17,1 sur Hamilton. Au 21e tour, Ricciardo est le premier à passer par les stands pour monter de nouveaux pneus intermédiaires. Au 22e passage, Tsunoda commet un tête-à-queue au virage 9, sans gravité en dehors des places perdues.

Ricciardo n'étant pas encore dans les temps des autres pilotes, le choix de monter des pneus moins usés semble ne pas devoir se poser pour l'instant, alors que Leclerc commence à revenir sur Verstappen. Au 25e tour, Bottas revient sur les premiers retardataires, les deux Haas, et surtout la pluie semble revenir. Après avoir gagné du temps puis stabilisé l'écart, Hamilton commence à en perdre sur Bottas, bien retardé par un Mazepin peu coopératif.

Au 30e tour, Bottas dispose de 3,8 secondes d'avance sur Verstappen et 6,1 sur Leclerc. Hamilton revient à une seconde de Pérez. Alonso s'arrête à la fin de ce tour, purgeant ainsi sa pénalité de cinq secondes et chaussant un nouveau train de pneus intermédiaires. À la fin du 34e tour et à l'entame du 35e, Hamilton est en position d'attaquer Pérez : ce dernier défend bien entendu ardemment et parvient à conserver l'avantage.

Les leaders s'arrêtent, Leclerc et Hamilton hésitent

Au 36e tour, Verstappen passe au stand et ressort devant les deux hommes. Bottas s'arrête au tour suivant pour couvrir le Néerlandais alors que Vettel tente le pari des slicks. Pérez s'arrête aussi, mais Hamilton reste sur le tracé. Pour Vettel, le pari est perdu, le tour de sortie étant catastrophique et il rentre au stand directement.

Après 39 tours, Leclerc, qui a commis une erreur en tirant tout droit, mène avec 6,2 secondes d'avance sur Bottas, 12 secondes sur Verstappen et 14 sur Hamilton. Gasly s'arrête et purge à son tour sa pénalité. À la radio de Leclerc, on se prend à rêver de ne pas passer par les stands et d'aller au bout de la course sur le train du départ. Et Hamilton est dans le même état d'esprit.

Leclerc voit Bottas revenir sur lui, le Finlandais se trouvant à moins d'une seconde au 45e tour. Le pilote Mercedes repasse en tête à l'entame de la 47e boucle. Le Monégasque s'arrête à la fin de ce tour pour monter des intermédiaires, ressortant quatrième devant Pérez. Les temps de Hamilton faiblissent alors qu'il continue de rouler sur son train de départ. Le Britannique s'arrête au 50e tour et repart cinquième, à cinq secondes du duo Leclerc-Pérez.

Les positions s'inversent au 51e passage, puisque le Mexicain dépasse la Ferrari dans le dernier enchaînement. Hamilton fond sur le Monégasque mais est victime de graining et perd du temps sur la Ferrari. Surtout, Gasly revient à une seconde de la Mercedes. Sous la menace, le Britannique peine à tenir le rythme. Toutefois, dans les derniers tours, il stabilise l'écart autour des deux secondes et se met à l'abri.

Plus haut dans le classement, Bottas complète les derniers kilomètres sans être inquiété par les deux Red Bull derrière lui. Le Finlandais, qui a mené 49 des 58 tours de course, remporte ici sa dixième victoire en catégorie reine devant Verstappen et Pérez. Leclerc et Hamilton complètent le top 5, le Britannique limitant les dégâts face à son rival qui reprend tout de même la tête du classement pour six points. À noter qu'Ocon, dixième, a été le seul pilote de la grille à ne pas s'arrêter au stand.

Turkey Grand Prix de Turquie 2021

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 58 1:31'04.103  
2 Netherlands Max Verstappen Red Bull 58 1:31'18.687 14.584
3 Mexico Sergio Pérez Red Bull 58 1:31'37.574 33.471
4 Monaco Charles Leclerc Ferrari 58 1:31'41.917 37.814
5 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 58 1:31'45.915 41.812
6 France Pierre Gasly AlphaTauri 58 1:31'48.395 44.292
7 United Kingdom Lando Norris McLaren 58 1:31'51.316 47.213
8 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 58 1:31'55.629 51.526
9 Canada Lance Stroll Aston Martin 58 1:32'26.121 1'22.018
10 France Esteban Ocon Alpine 57 1 lap  
11 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 57 1 lap  
12 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 57 1 lap  
13 Australia Daniel Ricciardo McLaren 57 1 lap  
14 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 57 1 lap  
15 United Kingdom George Russell Williams 57 1 lap  
16 Spain Fernando Alonso Alpine 57 1 lap  
17 Canada Nicholas Latifi Williams 57 1 lap  
18 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 57 1 lap  
19 Germany Mick Schumacher Haas 56 2 laps  
20 Russian Federation Nikita Mazepin Haas 56 2 laps  
partages
commentaires
LIVE F1 - Suivez le Grand Prix de Turquie en direct

Article précédent

LIVE F1 - Suivez le Grand Prix de Turquie en direct

Article suivant

Carlos Sainz élu "Pilote du Jour" du GP de Turquie 2021

Carlos Sainz élu "Pilote du Jour" du GP de Turquie 2021
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021