Brawn : "La F1 survivra toujours", même sans Ferrari

Ross Brawn estime que la Formule 1 pourrait se relever de la perte de Ferrari, mais croit qu'il est tout à fait possible de trouver un terrain d'entente dans lequel la Scuderia pourra s'épanouir.

Brawn : "La F1 survivra toujours", même sans Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Ross Brawn
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Le logo Ferrari sur la SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, rentre au stand
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H

La question de la réglementation moteur pour 2021 a causé des remous au sein du paddock, la plupart des constructeurs ayant fait part de leurs doutes quant à l'intérêt d'une série de mesures visant une réduction de la complexité des unités de puissance actuelles et plus de standardisation.

À cette question épineuse s'ajoute celle, tout aussi difficile, de la remise à plat du système de revenus en Formule 1, qui fait actuellement la part belle aux équipes historiques, et notamment à la Scuderia Ferrari qui, quels que soient ses résultats, touche une somme conséquente liée à son statut de seule structure engagée depuis 1950.

Ces deux sujets sensibles n'ont pas tardé à motiver de la part de Sergio Marchionne, grand patron de la marque italienne, le recours à la menace bien connue d'un retrait de son écurie du championnat.

Ces dossiers sont les premiers qui placent Liberty Media, les nouveaux propriétaires de la Formule 1, en confrontation directe avec certains acteurs, en faisant des questions cruciales pour établir l'avenir du championnat et des relations entre les différentes parties prenantes.

Dans le contexte des déclarations venant de Maranello, Ross Brawn, manager sportif de la F1, a réagi au micro de Sky Sports. Pour lui, si une entente est possible entre Liberty Media et Ferrari sur un certain nombre de points, cela ne peut pas se faire à tout prix.

"Je pense qu’ils disent qu’il y a des éléments importants de la F1 qui doivent être maintenus et je pense que nous avons un terrain commun sur cette question. Ils font partie de l’ADN de la Formule 1 et nous ne voulons pas perdre cela, mais il faut que ce soit dans les bonnes circonstances. Il y a des limites dont nous estimons qu’elles doivent être correctes pour la discipline et j’espère qu’il s’agit de limites dans lesquelles ils peuvent travailler."

Et si ce n'est pas le cas ? "La Formule 1 survivra toujours, qu’importe les équipes qui y participent. Nous avons vu cela avant avec quelques Champions du monde qui ont quitté la discipline et parfois nous avons eu des tragédies, mais le championnat se reconstruit et continue. Il se poursuivra qu’importe ma présence, la présence de Liberty ou la présence de Ferrari."

"Est-ce que ça sera mieux quand [Ferrari quittera la F1] ? Je ne pense pas, donc nous devons trouver des solutions avec Ferrari, mais il faut que ce soit autour des bons paramètres. Nous ne pouvons pas avoir une situation où nous faisons tout ce qu’une équipe souhaite, qu’il s’agisse de Ferrari, Mercedes, Renault, etc. Nous ne pouvons juste pas diriger une discipline par rapport à ce que veut une écurie."

partages
commentaires
La Williams 2018 est "bien plus agressive", selon Massa

Article précédent

La Williams 2018 est "bien plus agressive", selon Massa

Article suivant

McLaren promet un look très différent pour sa F1 en 2018

McLaren promet un look très différent pour sa F1 en 2018
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021