Leclerc : "En début d'année, on se battait pour ne pas être derniers !"

partages
commentaires
Leclerc :
Par : Benjamin Vinel
19 nov. 2018 à 16:00

Charles Leclerc est impressionné par l'avancée réalisée par son écurie, Sauber, au fil de la saison 2018 de Formule 1.

Ces progrès sont bien illustrés par les qualifications, où les deux Sauber ont été éliminées en Q1 lors des trois premiers Grands Prix de la saison. Lors des quatre manches suivantes, Charles Leclerc est passé en Q2 tandis que son coéquipier Marcus Ericsson en restait au premier stade de la séance. Par la suite, le niveau de performance de la C37 a fluctué jusqu'à atteindre récemment son meilleur niveau : lors de trois des cinq derniers Grands Prix en date, les deux Sauber étaient en Q3.

GP du Brésil :

De plus, outre une belle sixième place de Leclerc à Bakou, aucune Sauber n'était jamais entrée dans le top 8 lors des 15 premières courses, période sur laquelle l'écurie suisse a engrangé 21 points. Autant que sur les cinq manches suivantes, Leclerc ayant notamment accroché la septième place en Russie, à Mexico et au Brésil. Ces résultats ont permis à Sauber de s'emparer de la huitième place du championnat des constructeurs face à Toro Rosso.

"Nous nous améliorons décidément beaucoup, et cette équipe ne semble pas être la même qu'au début de l'année", déclare le Monégasque pour Motorsport.com. "Nous avons fait d'immenses progrès en performance : en début d'année, nous nous battions pour ne pas être derniers, et maintenant, nous nous battons pour la Q3. C'est génial de voir ça, et nous avons encore beaucoup de potentiel à libérer, surtout pour eux dans les années à venir."

Charles Leclerc, Sauber C37
Charles Leclerc, Sauber

Leclerc souligne que ces progrès ne sont pas liés aux évolutions autant qu'à la compréhension de la C37 et des réglages qui lui conviennent.

"La base de la voiture cette année est bonne, je pense juste que nous n'avons pas exploité son plein potentiel lors des trois premières courses", estime-t-il lors d'un point presse. "Une fois que nous avons compris comment équilibrer cette voiture, nous avons vraiment fait un immense pas en avant. Puis nous avons fait des progrès durant la saison, qui l'ont rendue encore meilleure."

"La voiture est très impressionnante par rapport à l'an dernier, ça se voit aux résultats. Nous avons arrêté d'apporter des évolutions à la voiture depuis un bon moment et nous conservons notre niveau de performance face aux équipes qui continuent de travailler sur la leur. C'est donc vraiment une voiture compétitive."

Un avenir prometteur pour Sauber

S'il s'apprête à rejoindre la Scuderia Ferrari pour la saison 2019, Leclerc "espère vraiment" que Sauber poursuivra sa marche en avant à l'avenir, notamment grâce aux ressources qui ont été allouées à la prochaine monoplace aux dépens de l'actuelle. "Ils ont une bonne vision pour l'avenir, et sans aucun doute un bon potentiel", insiste-t-il à notre micro. "L'équipe se développe chaque jour et il y a de plus en plus de gens de jour en jour, donc ça se présente vraiment bien."

Lire aussi :

Le Champion F2 2017 salue par ailleurs le rôle extrêmement formateur qu'a joué pour lui cette première campagne dans la catégorie reine du sport automobile.

"C'était extrêmement intéressant de faire ma première saison dans une équipe qui évolue tant en un an. Cela m'a montré comment améliorer une voiture et comment une écurie travaille pour progresser. C'était l'exemple parfait, et ça m'a vraiment permis d'apprendre beaucoup de choses", conclut Leclerc.

Propos recueillis par Edd Straw et Scott Mitchell

Article suivant
Deux ans après la F1, Button a retrouvé le plaisir de courir

Article précédent

Deux ans après la F1, Button a retrouvé le plaisir de courir

Article suivant

Makino et Fukuzumi vont quitter la F2 fin 2018

Makino et Fukuzumi vont quitter la F2 fin 2018
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Charles Leclerc
Équipes Sauber
Auteur Benjamin Vinel