Formule 1
11 oct.
Événement terminé
25 oct.
Événement terminé
15 nov.
Événement terminé
29 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
13 déc.
EL1 dans
10 jours

Même s'il est pénalisé, Ricciardo n'aura "aucun regret"

partages
commentaires
Même s'il est pénalisé, Ricciardo n'aura "aucun regret"
Par :

Daniel Ricciardo encourt une pénalité pour avoir mis les quatre roues hors de la piste en dépassant Lando Norris, mais s'il pouvait revenir en arrière, le pilote Renault ne changerait rien.

Huitième sur la grille de départ du Grand Prix de France, Daniel Ricciardo a perdu deux places au premier tour mais a ensuite mené une course particulièrement solide, avec des dépassements sur Antonio Giovinazzi, Pierre Gasly, Romain Grosjean et Kimi Räikkönen.

Lire aussi :

La huitième place semblait promise au pilote Renault, mais c'était sans compter sur le problème hydraulique qui a ralenti Lando Norris en fin de course. Ricciardo a fondu sur l'Anglais comme un aigle sur sa proie, mais a mis les quatre roues en dehors de la piste dans sa manœuvre de dépassement à la chicane, avant de tasser son adversaire en y revenant, ce qui lui vaut une enquête des commissaires.

"Je suis sûr qu'ils vont regarder la caméra embarquée, mais le truc, c'est que j'ai fait tout ce que je pouvais pour rester sur la piste", explique l'intéressé, qui a pris la septième place à l'arrivée avec moins d'une seconde d'avance sur Kimi Räikkönen. "Avec cette nouvelle surface, on voit qu'il y a une trajectoire brillante qui est pleine d'adhérence, et tout le reste, c'est comme être sur des billes. Je faisais de mon mieux pour rester sur la piste."

"J'espère vraiment pour l'équipe que nous allons garder ces points, mais en ce qui me concerne, je suis content d'avoir tenté et je n'aurai aucun regret quel que soit le résultat, car c'est le dernier tour, c'est une place à prendre, et ce n'est jamais mon genre d'être conservateur dans une bataille."

Daniel Ricciardo, Renault F1 Team

Ricciardo n'a-t-il pas tiré avantage de ce passage hors piste ? "Vraiment pas", répond-il. "Je ne pense pas. À vrai dire, pour moi, c'est ce qui a permis à Kimi de passer, c'est parce que j'étais sur le vibreur et je n'ai pas pu revenir."

"C'est le problème, avec un circuit si ouvert. S'il y a des murs, alors je suis dans le mur. Mais il y a tant d'angles morts avec ces voitures larges, et les rétroviseurs étant là où ils sont, une fois que Lando est là, je ne vois rien. J'essaie donc d'être respectueux et de rester sur ma trajectoire, mais c'est vraiment dur de voir."

Renault a en tout cas placé ses deux monoplaces dans les points pour la deuxième fois de l'année et la deuxième fois d'affilée également, avec Ricciardo septième et Hülkenberg neuvième, mais le Losange disposait au Circuit Paul Ricard de nombreuses évolutions qui n'ont pas encore donné entière satisfaction.

"Franchement, je ne pense pas que nous en ayons vu le plein potentiel ce week-end", indique l'Australien quant à ces nouvelles pièces. "Je crois que nos réglages n'étaient pas parfaits, nous aurions pu faire mieux. On verra en Autriche, mais je reste optimiste. McLaren a tiré son épingle du jeu sans évolutions, donc il nous reste clairement du pain sur la planche."

Deux podiums consécutifs pour Leclerc : "Une très belle journée"

Article précédent

Deux podiums consécutifs pour Leclerc : "Une très belle journée"

Article suivant

Pénalisé deux fois, Daniel Ricciardo sort du top 10 !

Pénalisé deux fois, Daniel Ricciardo sort du top 10 !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de France
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Renault F1 Team
Auteur Benjamin Vinel