Analyse
Formule 1 GP d'Espagne

Ces évolutions Ferrari éclipsées par les problèmes de rebond

Ferrari a souffert des rebonds dans les virages à grande vitesse en Espagne, ce qui a brouillé les progrès liés aux évolutions de la SF-24.

Diffuseur de la Ferrari SF-24 au GP d'Espagne

Photo de: Giorgio Piola

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Éminent expert technique de Formule 1, Giorgio Piola suit les Grands Prix depuis les années 1960. Sur Motorsport.com, ses analyses et illustrations se penchent sur toutes les nouveautés aperçues en F1 au fil des Grands Prix.

Pour tenter de rivaliser avec ses concurrents, Ferrari a accéléré la mise en place d'une nouvelle version de sa voiture pour le Grand Prix d'Espagne de F1. Et bien que sa performance ait été plutôt décevante à Barcelone, le message provenant de Maranello est que ce n'est pas parce que les nouvelles pièces n'ont pas fonctionné, mais plutôt parce que la SF-24 a été entravée par ses problèmes de rebonds à haute vitesse. Ces soucis se sont avérés coûteux dans le dernier secteur du tour et, avec des écarts si serrés en tête du peloton, cela a accentué le recul de l'équipe dans la hiérarchie.

Les changements apportés par Ferrari en Espagne sont une extension du concept déjà appliqué à la SF-24 à Imola, avec une série d'optimisations pour mieux extraire la performance au passage du flux d'air autour de la section centrale de la voiture et dans son cheminement vers l'arrière.

L'équipe a introduit ces évolutions avec l'idée qu'elles devaient accroître les performances, mais pas au prix d'un retour à une voiture difficile à piloter, comme l'a expliqué Jock Clear, ingénieur en charge de la performance : "Nous avons souvent parlé du fait que nous cherchions à rendre la voiture un peu plus docile et à la calmer un peu."

"Je dirais qu'une grande partie de ce que nous avons fait l'année dernière était basée sur cette idée. Il s'agit simplement d'une amélioration progressive. Il s'agit juste d'un peu plus d'appui et d'un peu moins de traînée, afin qu'elle soit légèrement plus efficace."

En termes d'évolutions, on note une nouvelle carrosserie sur la partie avant du ponton afin de mieux exploiter la nouvelle disposition de l'entrée d'air en forme de P. L'équipe a également redéfini la partie inférieure de la carrosserie, ce qui se répercute sur la taille et la ceinture qui ont été rehaussées par rapport au plancher.

Comparaison des changements sur les pontons et le plancher de la Ferrari SF-24.

Comparaison des changements sur les pontons et le plancher de la Ferrari SF-24.

Cette comparaison côte à côte de la SF-24 (ci-dessus), bien que sous des angles légèrement différents, montre à quel point le "ventre" du ponton a été relevé, augmentant ainsi l'espace entre le dessous et le plancher.

Le plancher a également subi une série de modifications, l'équipe cherchant à s'appuyer sur les changements apportés à Imola. Les cloisons du plancher ont été ajustées pour compléter l'abaissement de la voute du plancher en aval.

Il est intéressant de noter que la partie inférieure de la structure d'impact latérale a changé de forme dans cette région, ce qui donne une indication de l'ampleur des changements apportés (flèche bleue dans la photo ci-dessus). Le volume du bord arrière du plancher a également été modifié : non seulement la géométrie a été subtilement révisée, mais le nombre de supports utilisés pour le maintien du plancher et de l'ailette de bord a également été réduit (flèche rouge ci-dessus).

Dans le même temps, le diffuseur a subi une transformation, car les modifications en amont ont permis aux designers de travailler sur la forme dans les régions du "bateau" et de la "quille", une zone sur laquelle Ferrari a déjà beaucoup travaillé par le passé et que l'écurie semble bien connaître.

Ferrari SF-24 new fin DX
Ferrari SF-24 diffuser Spanish GP

Les nouveaux éléments introduits au niveau du Halo à Imola comprenaient une ailette "Cobra" (ci-dessous), montée à côté de l'endroit où la jambe arrière de la structure de sécurité fait la transition avec le cockpit.

Ces ailettes ont encore été optimisées dans le cadre du package arrivé en Espagne, avec une hauteur plus importante qu'auparavant pour le Cobra. La partie crochetée et horizontale de l'ailette est désormais plus en ligne avec le bord supérieur du Halo qui se trouve à côté d'elle.

Il s'agit d'un ajustement subtil mais qui aura clairement une incidence sur la façon dont le flux d'air se déplace le long de l'ailette, tandis que le sillage de tourbillons susceptible d'être produit est également repositionné.

L'ailette

L'ailette "Cobra" de la Ferrari SF-24

Photo de: Giorgio Piola

L'équipe a aussi introduit une évolution spécifique au circuit de Barcelone, en continuant de diversifier ses options en matière d'appui et de traînée, avec un nouvel aileron arrière.

La nouvelle spécification du flap supérieur et du plan principal introduite en Espagne reste dans la nouvelle famille de design présentée par l'équipe à Imola, avec les sections révisées de la pointe et de la découpe de la plaque d'extrémité servant à améliorer le rôle que le vortex formé à la pointe joue dans la gestion des pertes.

En termes d'appui, ces nouveaux éléments se situent entre les solutions d'Imola et de Monaco, l'équipe recherchant le bon compromis entre appui et traînée pour le circuit catalan, tout en disposant d'une autre option pour le reste de la saison.

Arrière de la Ferrari SF-24.

Arrière de la Ferrari SF-24.

Photo de: Giorgio Piola

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent "Ne tente rien de stupide au départ" : l'étonnant message d'Ocon à Piastri
Article suivant Hamilton : La Mercedes "n'apprécie vraiment qu'un réglage"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France