La F1 promet une expérience TV totalement inédite en 2018

Les fans de Formule 1 doivent s'attendre à une toute nouvelle expérience dans la façon dont le championnat sera télévisé cette année, alors que Liberty Media met progressivement son plan en action.

La F1 promet une expérience TV totalement inédite en 2018

Le responsable commercial de la F1, Sean Bratches, a rencontré les équipes avant la pause de Noël pour évoquer les idées pour la saison 2018, et un des domaines les plus importants de changement sera la façon de diffuser les Grands Prix.

Le directeur exécutif de McLaren, Zak Brown, a déclaré être excité par ce qui va être proposé et pense qu'il va s'agir d'une excellente nouvelle pour ceux qui veulent être au plus près de l'action. Dans un blog invité sur le site "James Allen on F1" (en anglais), Brown a déclaré qu'il était optimiste concernant ce que Liberty avait en réserve pour les fans.

"Avant Noël, Sean Bratches nous a présenté la nouvelle stratégie commerciale de la F1, à nous les équipes. Il y a un accent énorme qui est mis sur le numérique, comme nous le savons, mais l'an passé il s'agissait de tester des choses."

"Pour cette année, il y a des produits en place, comme une nouvelle F1 App, des plateformes OTT (over the top, streaming) et ils ont engagé David Hill, un des plus grands innovateurs du sport télévisé, pour superviser le package graphique et la façon dont la course sera télévisée."

"Vous allez voir des changements significatifs sur la diffusion, au niveau graphique et du storytelling. Ensuite, sur l'épreuve, nous allons voir plus d'engagement des fans, en construisant sur l'année passée et il y aura de nouveaux moyens pour aider les fans à être plus proches des équipes."

"Je pense que les impacts importants en 2018 seront du côté des médias, en montrant la F1 comme elle n'a jamais été montrée avant. Ça va nous donner un public plus jeune et plus important, et il sera plus engagé."

Un caméraman filme la course

Des "feux d'artifice publics"

Tout en accueillant avec bienveillance l'effort de Liberty pour améliorer les choses pour les fans, Brown a aussi prédit "des feux d'artifice" dans le cadre des négociations avec les équipes au sujet de l'avenir de la discipline.

Ferrari, Mercedes et Renault ont d'ores et déjà exprimé des doutes concernant les futures règles moteur, ainsi que sur la potentielle baisse des primes liées aux droits commerciaux.

Brown d'ajouter : "La période de lune de miel est terminée. Certains responsables importants des équipes ont été ouvertement critiques envers Liberty. Je préfère que nous soyons constructifs. Ils ont réellement eu les pieds sous le bureau lors des six à 12 derniers mois, en ayant hérité d'une discipline qui fonctionnait auparavant de façon assez unique. Ils ont dû mettre en place une infrastructure, apprendre l'environnement et prioriser l'investissement, tout en même temps."

"Il va y avoir d'importantes négociations courant 2018 avec les équipes sur le renouvellement contractuel et je prédis qu'il y aura des feux d'artifices publics ; nous commençons déjà à en voir. Je ne pense pas que ça sera calme. Est-ce que Ferrari va vraiment partir s'ils n'aiment pas les nouvelles règles ? J'ai mon opinion, mais nous verrons comment ça se passera."

Le risque de course à l'armement en FE

Sur un autre registre, Brown a averti la Formule E concernant le risque auquel le championnat pourrait être exposé si l'arrivée de constructeurs comme Mercedes et Porsche entraînait une augmentation des budgets.

"Ce qu'il faut surveiller c'est que les constructeurs ne la transforment pas en course à l'armement, comme ils l'ont fait avec d'autres séries, ce qui a conduit à leur disparition. Qu'avons-nous appris des dépenses des constructeurs et des dépenses en DTM et en LMP1 ? Nous aimons les constructeurs mais nous ne pouvons pas avoir des compétitions avec des chèques illimités. Ça nuit à la discipline. Comment la Formule E va-t-elle contrôler les coûts ?"

partages
commentaires
Des pneus plus tendres pour le GP d'Azerbaïdjan 2018

Article précédent

Des pneus plus tendres pour le GP d'Azerbaïdjan 2018

Article suivant

Cosworth juge "improbable" un retour en F1 comme motoriste indépendant

Cosworth juge "improbable" un retour en F1 comme motoriste indépendant
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021