Ferrari a également signé les nouveaux Accords Concorde

La Scuderia Ferrari est la deuxième écurie du plateau à annoncer avoir accepté et signé les nouveaux Accords Concorde.

Ferrari a également signé les nouveaux Accords Concorde
Charger le lecteur audio

Quelques heures après McLaren, c'est au tour de Ferrari d'annoncer officiellement avoir signé les nouveaux Accords Concorde. L'écurie italienne fait savoir qu'elle a paraphé "les deux accords qui régiront la participation de la Scuderia au Championnat du monde de Formule 1 de 2021 à 2025". 

En toute logique, les annonces successives de la part des écuries devraient s'enchaîner au fil des jours, pour celles qui communiqueront officiellement sur le sujet. C'est une fois que toutes les écuries auront signé les Accords Concorde que ceux-ci entreront en vigueur pour la prochaine période, alors que la mouture actuelle prendra fin à l'issue de la saison. 

Lire aussi :

Le fait que Ferrari s'engage à les signer est un signal fort, sachant la position parfois réfractaire de l'écurie italienne et sa capacité à peser sur les négociations. La structure de Maranello a souvent brandi la menace d'un retrait, mais elle sera une nouvelle fois au rendez-vous de la F1 pour la prochaine ère, comme elle l'est depuis des dizaines d'années en tant qu'équipe la plus ancienne du plateau. 

Les nouveaux Accords Concorde définissent le cadre réglementaire, administratif et de gouvernance de la Formule 1. Ils régissent également les nombreux aspects commerciaux et l'entente financière entre chaque écurie et la discipline, notamment pour ce qui concerne la redistribution des primes. 

"Nous sommes satisfaits d'avoir signé ce qui est communément appelé les Accords Concorde, qui vont réglementer la Formule 1 lors des cinq prochaines années", annonce Louis Camilleri, président de Ferrari. "C'est une étape importante pour assurer la stabilité et la croissance de notre sport. Nous sommes convaincus que la collaboration avec la FIA et Liberty Media peut rendre la Formule 1 encore plus attractive et spectaculaire, tout en préservant son statut de challenge technologique ultime. La course est dans l'ADN de Ferrari, et ce n'est pas une coïncidence si la Scuderia est la seule écurie à avoir participé à chaque édition du Championnat du monde de Formule 1 de la FIA, devenant une partie intégrante et essentielle de son succès, aujourd'hui comme dans le passé et surtout à l'avenir."

Sous l'impulsion de Liberty Media, les nouveaux Accords Concorde visent à rendre la F1 plus concurrentielle avec un resserrement des performances mais aussi à travers un système économique plus juste.

"Nous sommes satisfaits que Ferrari soit signataire des nouveaux Accords Concorde, accords trilatéraux qui assurent un avenir stable au Championnat du monde de Formule 1 de la FIA", se réjouit Jean Todt, président de la FIA. "Il s'agit de la catégorie reine du sport automobile et il est naturel que l'écurie la plus victorieuse de l'Histoire de cette compétition, dont elle a toujours été un protagoniste, continue de l'être pendant de nombreuses années à venir."

"La Scuderia Ferrari et la Formule 1 vont de pair depuis 1950 et nous sommes heureux que cette relation continue pour longtemps, car elle fait partie de l'ADN de ce sport", ajoute Chase Carey, PDG de la F1. "Au moment de définir les nouveaux Accords Concorde, nous avons pu apprécier le rôle constructif de Ferrari, qui a toujours eu pour but de rendre la catégorie reine du sport automobile plus forte, plus juste et plus viable. Le cadre est désormais posé pour que nous travaillions ensemble afin d'assurer que la Formule 1 soit encore plus spectaculaire et attractive pour les centaines de millions de fans qui adorent ce sport dans le monde entier."

partages
commentaires
McLaren a signé les nouveaux Accords Concorde
Article précédent

McLaren a signé les nouveaux Accords Concorde

Article suivant

Williams signe des Accords Concorde "d'une importance vitale"

Williams signe des Accords Concorde "d'une importance vitale"
Charger les commentaires
Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique Prime

Comment Mercedes évolue avec son nouveau directeur technique

Mike Elliott a pris le poste de directeur technique chez Mercedes il y a moins d'un an, apportant sa propre approche sans révolution.

Formule 1
26 janv. 2022
Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton Prime

Le maestro qui a ouvert la voie à Schumacher et Hamilton

Juan Manuel Fangio, sans égal sur la piste et en dehors, a été le premier à définir ce qu'était un grand pilote de Formule 1. Nigel Roebuck retrace l'histoire d'un remarquable champion.

Formule 1
21 janv. 2022
Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing Prime

Pourquoi Ricciardo a changé d'avis sur le simracing

Pendant de longues années, Daniel Ricciardo n'avait pas une haute estime de la course virtuelle, plus connue sous le nom de simracing. Mais le pilote McLaren a aujourd'hui un avis bien différent.

Formule 1
19 janv. 2022
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021