Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
22 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
30 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
43 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
78 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
91 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
106 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
114 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
127 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
134 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
148 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
162 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
190 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
197 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
211 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
218 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
232 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
247 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
254 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
268 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
281 jours

Ferrari apprécie l'investissement de Leclerc auprès des ingénieurs

partages
commentaires
Ferrari apprécie l'investissement de Leclerc auprès des ingénieurs
Par :
20 mars 2019 à 10:40

Le premier week-end en rouge de Charles Leclerc, ponctué d'une cinquième place à Melbourne, a confirmé les attentes de la Scuderia au-delà de la performance en piste. "Un bon point de départ", selon le directeur de Ferrari, Mattia Binotto.

Sebastian Vettel, Ferrari SF90, devant Max Verstappen, Red Bull Racing RB15, et Charles Leclerc, Ferrari SF90
Charles Leclerc, Ferrari SF90, s'arrête au stand
Charles Leclerc, Ferrari SF90
Charles Leclerc, Ferrari SF90
Sebastian Vettel, Ferrari SF90, devant Charles Leclerc, Ferrari SF90
Sebastian Vettel, Ferrari SF90, devant Charles Leclerc, Ferrari SF90, Max Verstappen, Red Bull Racing RB15, Nico Hulkenberg, Renault F1 Team R.S. 19, et le reste du peloton au départ
Sebastian Vettel, Ferrari SF90, devant Max Verstappen, Red Bull Racing RB15, et Charles Leclerc, Ferrari SF90
Charles Leclerc, Ferrari SF90

Dans un premier week-end de Grand Prix qui a tourné à la désillusion pour Ferrari, dont les deux monoplaces étaient absentes du podium à Melbourne, l'écurie italienne a toutefois trouvé un motif de satisfaction dans les débuts de Charles Leclerc. Successeur de Kimi Räikkönen, le Monégasque a visiblement convaincu par sa prestation d'ensemble, bien que perfectible, tout comme par son approche et son investissement dans l'équipe.

Invité à dresser le bilan de cette première, Mattia Binotto n'a pas hésité à complimenter sa jeune recrue, qui a également fait preuve d'esprit d'équipe en acceptant sans polémique les positions figées en fin de course.

"Il aide beaucoup l'équipe, pas seulement en tant que pilote", se réjouit le directeur de la Scuderia. "Il est très investi pour faire de son mieux, insister auprès des ingénieurs pour qu'eux-mêmes progressent et pour avoir une meilleure voiture. Si nous jugeons la totalité de son week-end, c'est plutôt solide."

"Sa séance de qualifications n'était pas parfaite, il en est conscient, mais je pense qu'il a bien pilote en Q1 et Q2. Ce n'était peut-être pas parfait en Q3, mais dans l'ensemble, il a fait un bon week-end. Son second relais [en course] était aussi performant. Je suis satisfait de la manière dont il a abordé le premier Grand Prix, c'est un bon point de départ."

Lire aussi :

Depuis qu'il a intégré comme titulaire l'écurie de Maranello cet hiver, après seulement une saison complète de F1 chez Sauber, Charles Leclerc semble faire l'unanimité. C'est également le cas auprès de son quadruple Champion du monde de coéquipier, qui ne s'attend pas à autre chose qu'être repoussé dans ses retranchements.

"Pour Charles, c'est évidemment un rêve qui devient réalité, comme pour moi [en 2015], mais il est bien sûr à un stade différent de sa carrière", rappelle Sebastian Vettel. "C'est plutôt chouette d'être si jeune et de rejoindre une équipe comme celle-ci."

"De ce que j'ai vu jusqu'à présent, je pense qu'il a vraiment bien fait les choses, il me mettra beaucoup de pression tout au long de la saison. J'en suis conscient et je pense que ce sera serré. Il est très talentueux. Je suis certain que nous vivrons des bagarres dures et serrées cette année, mais plus que tout, j'espère qu'on s'amusera bien."

Article suivant
Kubica : "Je ne regretterai pas d'avoir essayé"

Article précédent

Kubica : "Je ne regretterai pas d'avoir essayé"

Article suivant

Charlie Whiting "laisse un vide impossible à combler"

Charlie Whiting "laisse un vide impossible à combler"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Charles Leclerc
Équipes Ferrari Boutique
Tags scuderia , mattia binotto
Auteur Basile Davoine