Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
23 oct.
Prochain événement dans
22 jours
31 oct.
Prochain événement dans
30 jours
13 nov.
Prochain événement dans
43 jours
04 déc.
Prochain événement dans
64 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
72 jours

Ferrari : Il n'y a pas à se plaindre des changements aéro pour 2021

partages
commentaires
Ferrari : Il n'y a pas à se plaindre des changements aéro pour 2021
Par :

Pour le directeur de Ferrari, Mattia Binotto, il n'y a "pas de quoi se plaindre" concernant les changements aéro pour 2021 que la FIA va imposer pour des raisons de sécurité.

La désormais fameuse lettre envoyée par le secrétaire général de la FIA aux sports mécaniques, Peter Bayer, a informé les écuries de la volonté de la fédération de procéder à une réduction supplémentaire de l'appui aéro des F1 version 2021, prétextant des raisons de sécurité liées à l'utilisation des mêmes pneus pour une troisième saison consécutive.

Cette décision, qui a été imposée aux concurrents comme la réglementation le permet quand il s'agit de questions de sécurité, est la résultante directe des problèmes pneumatiques entrevus lors du Grand Prix de Grande-Bretagne. La réponse standard de Pirelli à ce type de soucis d'usure, à savoir l'augmentation des pressions de pneus, créant d'autres difficultés, comme de la surchauffe.

Lire aussi :

Une réduction de la taille du fond plat devant les pneus arrière, afin de réduire l'appui que les monoplaces peuvent générer, avait déjà été décidée plus tôt dans l'année. Concernant ces mesures supplémentaires, aucun détail n'a encore été donné et il pourrait falloir plusieurs semaines pour que des précisions soient apportées, ce qui repousserait loin la finalisation du règlement dans le cadre du processus de design des écuries.

Cependant, pour Mattia Binotto, il n'y a pas d'autre choix que d'accepter ces modifications et leur timing inhabituel. "Tout d'abord, nous devons simplement rappeler que pour 2021, l'ensemble des règlements aéro ont déjà été modifiés sous la houlette du Conseil Mondial pour une réduction des performances aérodynamiques en raison d'inquiétudes sur les pneus", a-t-il déclaré en réponse à une question de Motorsport.com.

"Au départ, nous aurions dû avoir de nouveaux pneus 18 pouces en 2021, qui ont été reportés à 2022, donc les pneus que nous avions par le passé ont été maintenus à l'identique pour 2021 également. Il ne fait aucun doute qu'en augmentant les performances aérodynamiques, la sévérité de l'utilisation des pneus sera plus élevée."

"Je pense que Silverstone, à cet égard, a été un bon exemple. Je pense qu'il n'y a rien de mal dans ce qui est arrivé aux pneus eux-mêmes, mais au final, c'était simplement la conséquence du fait que les voitures ont été de plus en plus rapides tout au long du tour, tout au long du circuit. Donc je comprends que Pirelli soit désormais préoccupé par cela, je comprends que la FIA soit inquiète pour des questions de sécurité et je pense qu'il s'agit simplement d'une conviction que les changements déjà approuvés pour 2021 ne seront pas suffisants."

Lire aussi :

"Dans ce cas, nous ferons d'autres changements sur l'aérodynamique pour des raisons de sécurité, il n'y a pas de quoi se plaindre. Je pense qu'il s'agira de changements dont nous n'avons pas connaissance pour le moment. Il est certain que cela aura une incidence sur toutes les voitures, sur notre R&D, mais je suis aussi assez conscient que c'est nécessaire pour la sécurité, et la sécurité passe toujours en premier."

Pour Toto Wolff, le directeur exécutif de Mercedes, les écuries doivent être unies sur la question des changements décidés pour des raisons de sécurité. "Nous devons être tous ensemble dans cette affaire. Et les voitures, comme l'a dit Mattia, sont devenues plus rapides que ce que tout le monde attendait, et à cet égard, nous ne pouvons pas attendre de Pirelli qu'il rattrape le retard avec des nouveaux pneus et donc, comme l'a dit Mattia, nous devons absolument travailler ensemble."

Voir aussi :

Verstappen : "Hülkenberg mérite vraiment d'être en F1"

Article précédent

Verstappen : "Hülkenberg mérite vraiment d'être en F1"

Article suivant

Il y a 15 ans : Räikkönen premier vainqueur en Turquie

Il y a 15 ans : Räikkönen premier vainqueur en Turquie
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Ferrari
Auteur Fabien Gaillard