Ferrari : Il n'y a pas à se plaindre des changements aéro pour 2021

Pour le directeur de Ferrari, Mattia Binotto, il n'y a "pas de quoi se plaindre" concernant les changements aéro pour 2021 que la FIA va imposer pour des raisons de sécurité.

Ferrari : Il n'y a pas à se plaindre des changements aéro pour 2021

La désormais fameuse lettre envoyée par le secrétaire général de la FIA aux sports mécaniques, Peter Bayer, a informé les écuries de la volonté de la fédération de procéder à une réduction supplémentaire de l'appui aéro des F1 version 2021, prétextant des raisons de sécurité liées à l'utilisation des mêmes pneus pour une troisième saison consécutive.

Cette décision, qui a été imposée aux concurrents comme la réglementation le permet quand il s'agit de questions de sécurité, est la résultante directe des problèmes pneumatiques entrevus lors du Grand Prix de Grande-Bretagne. La réponse standard de Pirelli à ce type de soucis d'usure, à savoir l'augmentation des pressions de pneus, créant d'autres difficultés, comme de la surchauffe.

Lire aussi :

Une réduction de la taille du fond plat devant les pneus arrière, afin de réduire l'appui que les monoplaces peuvent générer, avait déjà été décidée plus tôt dans l'année. Concernant ces mesures supplémentaires, aucun détail n'a encore été donné et il pourrait falloir plusieurs semaines pour que des précisions soient apportées, ce qui repousserait loin la finalisation du règlement dans le cadre du processus de design des écuries.

Cependant, pour Mattia Binotto, il n'y a pas d'autre choix que d'accepter ces modifications et leur timing inhabituel. "Tout d'abord, nous devons simplement rappeler que pour 2021, l'ensemble des règlements aéro ont déjà été modifiés sous la houlette du Conseil Mondial pour une réduction des performances aérodynamiques en raison d'inquiétudes sur les pneus", a-t-il déclaré en réponse à une question de Motorsport.com.

"Au départ, nous aurions dû avoir de nouveaux pneus 18 pouces en 2021, qui ont été reportés à 2022, donc les pneus que nous avions par le passé ont été maintenus à l'identique pour 2021 également. Il ne fait aucun doute qu'en augmentant les performances aérodynamiques, la sévérité de l'utilisation des pneus sera plus élevée."

"Je pense que Silverstone, à cet égard, a été un bon exemple. Je pense qu'il n'y a rien de mal dans ce qui est arrivé aux pneus eux-mêmes, mais au final, c'était simplement la conséquence du fait que les voitures ont été de plus en plus rapides tout au long du tour, tout au long du circuit. Donc je comprends que Pirelli soit désormais préoccupé par cela, je comprends que la FIA soit inquiète pour des questions de sécurité et je pense qu'il s'agit simplement d'une conviction que les changements déjà approuvés pour 2021 ne seront pas suffisants."

Lire aussi :

"Dans ce cas, nous ferons d'autres changements sur l'aérodynamique pour des raisons de sécurité, il n'y a pas de quoi se plaindre. Je pense qu'il s'agira de changements dont nous n'avons pas connaissance pour le moment. Il est certain que cela aura une incidence sur toutes les voitures, sur notre R&D, mais je suis aussi assez conscient que c'est nécessaire pour la sécurité, et la sécurité passe toujours en premier."

Pour Toto Wolff, le directeur exécutif de Mercedes, les écuries doivent être unies sur la question des changements décidés pour des raisons de sécurité. "Nous devons être tous ensemble dans cette affaire. Et les voitures, comme l'a dit Mattia, sont devenues plus rapides que ce que tout le monde attendait, et à cet égard, nous ne pouvons pas attendre de Pirelli qu'il rattrape le retard avec des nouveaux pneus et donc, comme l'a dit Mattia, nous devons absolument travailler ensemble."

partages
commentaires

Voir aussi :

Verstappen : "Hülkenberg mérite vraiment d'être en F1"

Article précédent

Verstappen : "Hülkenberg mérite vraiment d'être en F1"

Article suivant

Il y a 15 ans : Räikkönen premier vainqueur en Turquie

Il y a 15 ans : Räikkönen premier vainqueur en Turquie
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021