La FIA va clarifier les règles sur les jantes après le cas Mercedes

partages
commentaires
La FIA va clarifier les règles sur les jantes après le cas Mercedes
Par : Adam Cooper
Co-auteur: Fabien Gaillard
29 oct. 2018 à 14:21

La FIA va publier une directive technique pour clarifier ce que les équipes de F1 peuvent et ne peuvent pas faire concernant le refroidissement des jantes après les débats autour du cas Mercedes.

La directive du directeur de course de la Formule 1, Charlie Whiting, ne va pas viser spécifiquement le design utilisé par Mercedes sur ses roues arrière, où ont été mis en place des trous de refroidissement dont certains ont pu estimer qu'ils procuraient des gains sur le plan aéro.

Mercedes a choisi de ne pas les utiliser à Austin, craignant que Ferrari puisse porter réclamation. Avant Mexico, la structure de Brackley a pris le parti de se servir d'une procédure peu utilisée de la FIA, la requête en clarification, et a demandé une preuve formelle de la légalité de son design aux commissaires. Elle a bien obtenu gain de cause mais cela ne pouvait s'appliquer qu'à la course en question. Mercedes a finalement décidé de pas utiliser les fameuses jantes lors de la course mexicaine.

Lire aussi :

Whiting espère qu'une directive technique permettra d'y voir plus clair sur ce qui est acceptable. "Tout le monde sait que nous considérons que c'est légal, ce n'est pas un secret. Mais ce que nous allons faire est une directive technique plus générale, pour composer avec le sujet globalement et pas de façon spécifique."

"Nous voulons nous assurer que personne n'arrive avec quelque chose de légèrement différent ou même de significativement différent et essaie de faire pareil. Entre aujourd'hui et le Brésil, nous allons avoir une réunion du Groupe de Travail Technique durant lequel nous entendons développer une règle afin d'être plus générique concernant l'aspect tout entier du refroidissement et les possibles effets secondaires liés à l'influence aérodynamique."

Whiting d'indiquer que Mercedes a été "tout à fait conscient du fait que Ferrari n'était pas d'accord avec [l'interprétation de la FIA] et, au vu du léger antagonisme entre les deux cette année, ils ont estimé qu'ils pourraient être sous la menace d'une protestation", avant d'ajouter : "Ils ont estimé que le confort de savoir que nous jugions que c'était légal ne suffisait pas. [...] Je pense juste qu'ils voulaient être super prudents."

Il suggère aussi que la Scuderia pourrait copier le design mais qu'il faudrait d'abord qu'elle sache exactement comment les jantes fonctionnent, et pense donc qu'une réclamation est toujours possible. "Je ne sais pas vraiment pourquoi Ferrari n'a pas envisagé de protester, mais l'option leur est toujours ouverte. La décision des commissaires est liée à ce Grand Prix [du Mexique]. Donc elle pourrait toujours pointer le bout de son nez si ces choses sont utilisées au Brésil, par exemple."

Enfin, sur la question du concept Mercedes, Whiting affirme qu'il ne prévoit pas de le rendre illégal à l'avenir. "Je ne pense pas qu'il fasse le faire. Étant donné qu'il est clair que cela est fait pour une raison, et s'il n'y a qu'un effet secondaire sur l'aéro de la voiture, ça devrait aller. Il y a beaucoup, beaucoup de choses [qui affectent] l'aéro de la voiture ; la suspension qui est dans le flux d'air et les roues sont des exemples classiques, mais leur but premier est assez clair."

Article suivant
Hülkenberg se désole d'être à deux tours

Article précédent

Hülkenberg se désole d'être à deux tours

Article suivant

Vidéo - Le top 10 du GP du Mexique

Vidéo - Le top 10 du GP du Mexique
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités