Dossier

Présentations F1 2018

Fiabilité : Renault vise l'excellence et la perfection

partages
commentaires
Fiabilité : Renault vise l'excellence et la perfection
Par : Basile Davoine
20 févr. 2018 à 15:55

Talon d'Achille du constructeur français en 2017, la fiabilité a constitué un axe fort du travail mené autour de la R.S.18, officiellement dévoilée.

Renault F1 Team RS18
Nick Chester, directeur technique châssis Renault Sport F1 Team
Renault F1 Team RS18
Renault F1 Team RS18
Bob Bell, directeur technique Renault Sport F1 Team
Halo de la Renault F1 Team RS18
Carlos Sainz Jr., Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team
Renault F1 Team RS18
Renault F1 Team RS18

En levant le voile sur la nouvelle R.S.18, Renault a présenté une monoplace définie par Nick Chester comme s'inscrivant "dans la philosophie de la R.S.17 avec toutes les leçons retenues en 2017". Le directeur technique châssis de l'écurie française justifie cette orientation par la stabilité réglementaire, en dépit de l'introduction obligatoire du Halo et de la suppression de l'aileron de requin.

"Nous avons beaucoup appris l’an passé sur l’aérodynamique. Nous devrions avoir bien plus de libertés avec cette monoplace", précise Nick Chester, qui espère également fournir à Nico Hülkenberg et Carlos Sainz une monoplace au comportement un peu plus prévisible.

"Sur le châssis, d’importantes différences sur la suspension devraient nous permettre de mieux négocier les bosses tout en offrant un peu plus de prévisibilité aux pilotes. Le développement aérodynamique atteint un niveau élevé, non seulement pour l’appui, mais pour disposer d’une enveloppe de performance plus accessible. Cela nous donnera une voiture plus facile à utiliser dans ses limites tout en facilitant le travail des pilotes pour en extraire le maximum."

Enchaîner les kilomètres à Barcelone

Au-delà du comportement de la monoplace, c'est sa fiabilité, ainsi que celle de son unité de puissance, qui sera déterminante. Qui plus est dans une saison où chaque pilote sera désormais limité à trois moteurs. En 2017, Renault a connu trop de déconvenues sur ce plan, faisant automatiquement de ce critère une piste de travail renforcée. 

Directeur de la technologie, Bob Bell ne veut rien d'autre que l'excellence dans ce domaine, tout en admettant qu'il s'agit d'un défi conséquent à relever.

"Nous avons besoin d’une excellente fiabilité", martèle-t-il. "Nous devons nous concentrer sur cet aspect et nous y avons travaillé d’arrache-pied durant l’hiver. Nous devons avoir une voiture aussi fiable que possible. Le défi est immense, plus encore que pour gagner en performances, et c’est la tâche la plus difficile à laquelle nous sommes confrontés."

"Pour cela, nous devons n’accepter rien de moins que la perfection. Tout ce qui finit sur la monoplace doit être conçu et construit selon les standards les plus élevés, mais également vérifié et revérifié avant toute utilisation. Tous les problèmes dont nous avons souffert l’an passé doivent être éradiqués par une nouvelle approche. Néanmoins, cela ne se fait pas en un claquement de doigts. Il faut donc mettre en place des processus précis."

Pour parvenir à ses fins, Renault a un premier objectif simple à court terme : enchaîner les tours lors des essais hivernaux de Barcelone. "Nous voulons un programme d’essais hivernaux sans problème pour valider la performance et aller de l’avant", insiste Bob Bell. "Pour cela, nous avons besoin d’une voiture fiable et c’est l’un des objectifs-clés de la Renault R.S.18."

Prochain article Formule 1
Aitken devient pilote de réserve Renault

Article précédent

Aitken devient pilote de réserve Renault

Article suivant

La fiche technique de la Renault R.S.18

La fiche technique de la Renault R.S.18
Load comments

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement Présentation de la Renault R.S.18
Catégorie Présentation
Équipes Renault F1 Team
Auteur Basile Davoine
Type d'article Actualités