Force India envisage de changer de nom

partages
commentaires
Force India envisage de changer de nom
Par : Lawrence Barretto
Co-auteur: Dieter Rencken
15 juin 2017 à 12:15

Vijay Mallya envisage de changer le nom de son équipe afin de lui donner une plus grande "saveur internationale" et la rendre plus attirante pour de nouveaux sponsors potentiels.

Dr. Vijay Mallya, propriétaire du Sahara Force India F1 Team
Dr. Vijay Mallya, propriétaire Sahara Force India F1 Team avec la Sahara Force India F1 VJM10
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10, Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM10, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10

Mallya a racheté l'équipe connue auparavant sous les noms de Jordan, Midland puis Spyker, et l'a rebaptisée Force India, en 2008. Son objectif était d'attirer des sponsors indiens et d'amener un pilote de ce pays en Formule 1.

Depuis lors, l'équipe a progressé dans la hiérarchie, obtenant l'an dernier son meilleur classement au championnat des constructeurs avec une quatrième place, une position qu'elle occupe encore cette année après sept courses. Mais si elle a réalisé des performances impressionnantes et trouvé de nouveaux partenaires comme BWT, spécialiste de la technologie de l'eau, cette saison, elle n'a pas vraiment réussi à attirer à convaincre des entreprises indiennes de la suivre.

Ce n'est pas la première fois sous l'ère Mallya qu'un changement de nom est envisagé, Force India ayant été proche de se rebaptiser Aston Martin Racing pour 2016 avant que l'accord ne soit annulé au dernier moment.

"Il y a un sentiment grandissant que, peut-être depuis que nous avons tant progressé en termes de performance et d'attirance pour davantage de sponsors internationaux, et malheureusement moins de sponsors indiens, il y a matière à débat pour savoir si le nom doit être changé, pour apporter plus de saveur internationale", dit Mallya. "Certains gens pensent que l'appellation actuelle de Force India est psychologiquement restrictive. J'envisage, avec les autres actionnaires, ce qui serait un grand pas à faire mais c'est une décision majeure et qui ne doit pas être prise à la va-vite et sans l'attention nécessaire."

"Plus important, nous devons observer la façon dont le scénario de la F1 se déploie sous la propriété de Liberty. S'ils suivent le modèle NFL, alors bien sûr, le nom devient encore plus important car c'est un système de franchises où l'accent est mis sur le nom. Mais le schéma actuel pourrait se poursuivre. Voilà tous les points que je prendrai en compte, avec les autres actionnaires, avant d'arriver à la moindre conclusion."

"Rien à voir avec ma situation actuelle"

Mallya dit avoir "une proposition sur la table" de la part d'un sponsor concernant le changement de nom, et ajoute que l'équipe est "aussi en négociations avec quelques sponsors additionnels".

L'homme d'affaires indien assure que le fait de considérer un changement de nom n'a "absolument rien à voir avec [sa] situation actuelle" d'un point de vue légal. Les autorités indiennes lui réclament en effet environ un milliard d'euros suite à la faillite de l'une de ses anciennes compagnies, Kingfisher Airlines, en 2013.

Mallya a vu son passeport diplomatique révoqué en avril dernier et se trouve sous mandat d'arrestation, résidant depuis au Royaume-Uni.

"Le fait que l'Inde en tant que pays et moi ne soyons pas les meilleurs partenaires est quelque chose qui dure depuis quelques années maintenant", dit-il. "Il n'y a rien de nouveau. Je n'ai jamais envisagé le moindre changement de nom ces dernières années. Ceci est purement lié au sponsorship actuel, une proposition sur la table et des sponsors pour que l'équipe aille de l'avant."

Article suivant
Pirelli dévoile les pneus pour le dernier GP de Malaisie

Article précédent

Pirelli dévoile les pneus pour le dernier GP de Malaisie

Article suivant

Tost : Pour Gasly, la Super Formula est la "meilleure éducation possible"

Tost : Pour Gasly, la Super Formula est la "meilleure éducation possible"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Force India
Auteur Lawrence Barretto
Type d'article Actualités