Force India - Liberty doit se concentrer sur la réduction des coûts

partages
commentaires
Force India - Liberty doit se concentrer sur la réduction des coûts
Valentin Khorounzhiy
Par : Valentin Khorounzhiy
Co-auteur: Jonathan Noble
19 mars 2017 à 08:15

Le directeur adjoint de Force India Bob Fernley estime que les nouveaux propriétaires de la Formule 1, Liberty Media, devraient se concentrer à court terme sur le contrôle des coûts pour mieux niveler la compétition.

La structure indienne - et Fernley en particulier - ont émergé comme des critiques de la puissance des écuries de pointe et de la distribution des revenus en Formule 1 lors des dernières saisons avant la reprise de la discipline par Liberty.

Maintenant, avec l'entreprise américaine aux commandes et qui a mis en place des changements opérationnels, Fernley se dit encouragé par le projet de Liberty de soutenir une plus grande équité de la compétition.

Même si la mise en place d'une redistribution plus juste des revenus ne pourra pas se produire avant 2021 au plus tôt, le Britannique croit malgré tout qu'il y a actuellement une possibilité de faire des changements qui pourraient aider les petites équipes.

"Comme vous le savez, Force India et moi ont été très critiques de ce qui se passait lors des deux dernières saisons, et nous avons été assez seuls parfois", explique-t-il à Motorsport.com. "Donc, en ce sens, c'est bien que ce que nous avons dit depuis deux ans soit devenu la pensée dominante."

"Les trois choses que nous regardons sont : mettre les coûts sous contrôle, une meilleure distribution des revenus et ces deux facteurs créeront de la compétition."

"S'il pouvait y avoir un système de franchise plus inclusif, ce sont les trois choses pour lesquelles nous poussons ardemment. Il apparaît qu'elles sont toutes au programme de Liberty et ça, pour nous, c'est très encourageant."

Pour Fernley, Liberty a l'opportunité de niveler le peloton à l'avenir à travers le contrôle des coûts, ce qui aura pour résultat de faire des pilotes de plus grandes stars.

"L'opportunité pour l'instant est d'être capable de mettre en place le contrôle des coûts. Si on a cela en place, donc la réduction de la nécessité de la dépense, alors on peut aussi réduire le besoin de revenus de la même façon."

"Et, également, si on peut avoir de la compétition à travers ce processus, alors cela veut dire que les pilotes deviennent un facteur important, et donc que le talent va prévaloir ; ils deviennent la meilleure ressource et c'est là qu'on veut aller. C'est la philosophie que nous avons eu depuis un moment."

Le responsable Force India insiste aussi sur le fait que la distribution de revenus doit changer afin de mieux correspondre aux réalités financières actuelles de la F1.

"Il faut aussi reconnaître que les modèles financiers ont changé en F1. Alors qu'avant, le principal poste de revenus était lié aux sponsors auquel s'ajoutait les revenus de la FOM, aujourd'hui c'est l'inverse. [Nous avons manqué] cette transition et c'est la raison pour laquelle une distribution plus équitable est la clé."

Article suivant
Il y a 10 ans : le premier podium de Lewis Hamilton

Article précédent

Il y a 10 ans : le premier podium de Lewis Hamilton

Article suivant

Verstappen : Red Bull ne peut pas jouer la victoire pour l'instant

Verstappen : Red Bull ne peut pas jouer la victoire pour l'instant
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Force India
Auteur Valentin Khorounzhiy
Type d'article Actualités