Le point définitif sur la grille F1 2023

Tous les volants pour la saison 2023 sont désormais attribués, alors que la campagne 2022 vient de s'achever. Voici le point complet et définitif sur la grille de l'an prochain !

Le point définitif sur la grille F1 2023
Charger le lecteur audio

La Formule 1 s'est plongée en 2022 dans une nouvelle ère réglementaire qui doit la définir pour les années à venir, et ce au moins jusqu'en 2026 où une nouvelle réglementation moteur va entrer en vigueur. Aussi, cette saison, les écuries ont plutôt privilégié la stabilité par rapport à l'an passé, avec sept line-ups inchangés (avant la guerre Ukraine-Russie) et l'arrivée d'un seul véritable rookie en la personne de Zhou Guanyu.

Et en réalité, la plupart des changements au sein des duos ont découlé d'une seule décision : celle de Mercedes de promouvoir George Russell, qui a entraîné la libération d'un baquet chez Williams (pris par le revenant Alex Albon) et poussé Valtteri Bottas à s'engager avec une écurie Alfa Romeo qui a par ailleurs renouvelé totalement ses pilotes en se passant des services d'Antonio Giovinazzi et avec la retraite de Kimi Räikkönen. Le retour de Kevin Magnussen chez Haas a lui été dicté par la situation géopolitique, qui a vu Nikita Mazepin être écarté de l'écurie américaine.

Pour 2023, le marché semblait s'acheminer vers une situation d'assez grande stabilité également, faute de baquets disponibles dans les écuries de pointe, mais plusieurs annonces coup sur coup ont quelque peu chamboulé les choses. Il y eut d'abord celle de la retraite du quadruple Champion du monde Sebastian Vettel, puis son remplacement par Fernando Alonso chez Aston Martin, l'Espagnol ayant surpris son monde en faisant faux bond à Alpine malgré des négociations bien avancées pour prolonger son contrat.

L'écurie française n'a pas tardé à annoncer un remplaçant, qui n'était autre qu'Oscar Piastri, pilote de réserve dont l'accord semblait prévoir qu'il prenne un éventuel baquet venant à se libérer chez Alpine. Néanmoins, l'Australien a fait valoir un contrat valable signé avec McLaren, qui s'est par ailleurs libéré de ses liens avec Daniel Ricciardo pour aligner un duo composé de Lando Norris et Piastri en 2023. 

Fin septembre, AlphaTauri a annoncé la prolongation du contrat de Yuki Tsunoda en 2023 et Alfa Romeo a fait le choix de la stabilité en confirmant Zhou Guanyu aux côtés de Valtteri Bottas. Début octobre, le départ de Pierre Gasly a été confirmé pour se rendre chez Alpine à la place d'Alonso, pendant que Nyck de Vries était officialisé comme remplaçant du Français chez AlphaTauri.

Alors qu'il ne restait officiellement plus qu'un baquet disponible chez Haas, Williams ayant annoncé que Logan Sargeant serait aligné s'il obtenait sa Super Licence au terme de la saison de F2 – ce qu'il a fait –, Mick Schumacher a été annoncé partant de l'écurie américaine peu avant le début de la dernière manche de la saison. Peu après, le retour en F1 de Nico Hülkenberg a été annoncé, en remplacement de son compatriote.

Le point sur la grille 2023

Équipe Motoriste Pilotes confirmés Fin de contrat
Red Bull Red Bull

Netherlands Max Verstappen

Mexico Sergio Pérez

2028
2024
Ferrari Ferrari

Monaco Charles Leclerc

Spain Carlos Sainz

2024

2024

Mercedes Mercedes

United Kingdom Lewis Hamilton

United Kingdom George Russell

2023
?
Alpine Renault

France Esteban Ocon

France Pierre Gasly

2024

?

McLaren Mercedes

United Kingdom Lando Norris

Australia Oscar Piastri

2025

2024

Alfa Romeo Ferrari

Finland Valtteri Bottas

China Zhou Guanyu

?

2023

Haas Ferrari

Denmark Kevin Magnussen

Germany Nico Hülkenberg

?

?

AlphaTauri Red Bull

Japan Yuki Tsunoda

Netherlands Nyck De Vries

2023

?

Aston Martin Mercedes

Spain Fernando Alonso

Canada Lance Stroll

?

?

Williams Mercedes

Thailand Alexander Albon

United States Logan Sargeant

?
partages
commentaires
Officiel - Williams confirme Sargeant pour 2023
Article précédent

Officiel - Williams confirme Sargeant pour 2023

Article suivant

Szafnauer : "On devrait appeler Ocon le ministre de la Défense"

Szafnauer : "On devrait appeler Ocon le ministre de la Défense"