Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
07 août
Course dans
09 Heures
:
48 Minutes
:
10 Secondes
04 sept.
EL1 dans
26 jours
11 sept.
Prochain événement dans
32 jours
25 sept.
EL1 dans
47 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
60 jours
23 oct.
Prochain événement dans
74 jours
31 oct.
Prochain événement dans
82 jours

Grosjean et le GPDA s'impliquent pour préparer le retour de la F1

partages
commentaires
Grosjean et le GPDA s'impliquent pour préparer le retour de la F1
Par :
22 mai 2020 à 15:19

Romain Grosjean suit de près l'évolution de la situation et la possibilité de reprendre au plus vite la F1. Son implication dans le GPDA lui permet d'être en lien direct avec les dirigeants de la F1 pour préparer une reprise qui s'annonce inhabituelle.

Nommé directeur du GPDA, l'association des pilotes au sein de laquelle il occupe un rôle dirigeant aux côtés d'Alex Wurz et de Sebastian Vettel, Romain Grosjean révèle que les trois hommes sont en contact permanent avec les autorités de la Formule 1 pour préparer la reprise, car ils sont conscients que l'activité des équipes doit reprendre coûte que coûte. Malgré une situation difficile, les discussions avancent et il confirme que juillet est désormais un objectif plus que réaliste, en espérant que certaines contraintes soient allégées par une situation qu'il espère voir s'améliorer.

"Nous avons un groupe WhatsApp que je qualifierais de très actif", a déclaré Grosjean à Sky Sports. "Il y a beaucoup de discussions sur différents sujets. Nous avons eu un appel avec la Formule 1, Chase Carey et Ross [Brawn]. Je n'ai pas pu participer, mais je sais qu'Alex et Sebastian y étaient, et j'en ai eu les retours. Nous essayons d'être aussi impliqués que possible, d'aider autant que nous le pouvons, car pour aider les équipes, nous devons rouler au plus tôt. Ne rien faire coûte de l'argent pour rien et si nous pouvons aller courir, nous savons ce qui se passera."

Pour le moment, le début de saison est prévu le 5 juillet en Autriche, et le Français espère que la situation ne se dégradera pas, pour pouvoir respecter cette échéance : "Tout le monde fait de son mieux, c'est très difficile de savoir quelle sera la situation. Nous prenons beaucoup de mesures et nous nous assurons que tout se passe au mieux. Mais peut-être qu'en juillet, le monde ira mieux et nous pourrons soulager un peu les choses. Comme je l'ai dit, le plus tôt nous courons, le mieux c'est."

Lire aussi :

Il semble aujourd'hui acquis que les deux premiers mois de compétition, au minimum, se feront à huis clos. Une perspective qui déplaît quelque peu au pilote Haas, qui ne cache toutefois pas sa joie à l'idée de prendre le volant : "C'est normal et anormal en même temps. Nous allons reprendre la compétition et piloter les voitures, mais nous aurons un personnel limité et pas de spectateurs. Certaines choses seront très différentes, d'autres seront les mêmes. Mais ce sera une bonne chose, tout le monde a hâte de reprendre la compétition."

Comme le montrent les problèmes posés par les restrictions gouvernementales au Royaume-Uni, qui pourrait empêcher la F1 de faire escale à Silverstone, le cirque de la F1 va devoir se déplacer de manière intelligente et groupée pour éviter les trop nombreux franchissements de frontières. Cela pourrait mener à quatre courses consécutives dans deux pays en juillet et août, avec une isolation totale de la part des pilotes et membres des équipes. Romain Grosjean est conscient que cela signifie être éloigné de sa famille pendant plusieurs semaines, au total plus d'un mois, mais il comprend que c'est inévitable et profite de ces nombreux mois passés auprès des siens en attendant la reprise.

"Ce sera difficile d'être loin, mais nous étions tous conscients que ça pouvait arriver. Nous profitons du temps que nous avons maintenant mais une fois que nous commencerons à courir, il y aura quatre courses consécutives en Europe, et si nous allons en Asie, est-ce que ce sera la même chose ? Nous pourrions être loin pendant un mois. Nous devons juste y être préparés. Ce sera différent, ça ne va pas être ce à quoi nous sommes habitués au niveau des vols aussi tardifs que possible [pour partir] et aussi précoces que possible [pour rentrer]. Mais nous devons aller courir, nous devons faire ce qui est mieux pour chacun, et si ça implique un peu de temps éloigné, c'est comme ça."

Gasly a choisi son casque pour débuter la saison

Article précédent

Gasly a choisi son casque pour débuter la saison

Article suivant

Sainz rejoint Ferrari grâce à "la clarté et l'ouverture" de McLaren

Sainz rejoint Ferrari grâce à "la clarté et l'ouverture" de McLaren
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Romain Grosjean Boutique
Auteur Emmanuel Touzot