Haas prêt à accepter un moteur "en or", si son prix est plafonné

partages
commentaires
Haas prêt à accepter un moteur
Par : Fabien Gaillard
28 août 2018 à 18:20

Günther Steiner a expliqué que les motoristes de la F1 pourraient bien fabriquer un "moteur en or" dans le cadre de la réglementation 2021 s'ils le souhaitaient et sans que cela ne gêne Haas, à partir du moment où le prix de celui-ci est plafonné pour les clients.

Alors que la question de la réglementation moteur 2021 se pose de façon de plus en plus pressante à mesure que les mois passent, les dernières semaines ont semblé marquer un tournant dans ces discussions, les motoristes actuels semblant enclins à conserver les grandes lignes de la motorisation qui a cours depuis 2014, notamment en raison de l'absence de candidat potentiel à l'arrivée en Formule 1 au-delà de 2020, tout en effectuant quelques retouches pour améliorer le spectacle.

Lire aussi :

Avant que ne soit dévoilé le fin mot des négociations et de la future réglementation dans le domaine, Günther Steiner a tenu à réaffirmer le credo qui est celui de l'écurie Haas, dont il est le directeur, à savoir : tant que les coûts sont limités d'une façon ou d'une autre, la technologie en elle-même n'a pas vraiment d'importance.

"Je ne veux pas leur dire quoi faire [aux motoristes], ils savent quoi faire", a déclaré le dirigeant à Motorsport.com. "Ce que j'aimerais c'est avoir un plafond pour le prix que nous devons payer au motoriste. Et ensuite ils peuvent faire ce qu'ils veulent. S'ils veulent faire un moteur en or, mais que nous l'obtenons en payant un prix fixé, qu'ils se sentent libres de le faire."

Concernant le fond des discussions, à savoir le type de moteur qui pourrait être employé à partir de 2021, Steiner se montre ainsi relativement détaché, pour une raison simple : "C'est plus parce que nous n'avons pas l'expertise d'être impliqués : V6 à un ou deux turbos, MGU-H... tant que nous sommes sûrs qu'il y a une fourniture et que le coût de la fourniture est contrôlé, quelle que soit la somme sur laquelle nous tombons d'accord, nous sommes heureux. Nous ne voulons pas être impliqués [sur la question] d'un seul ou de deux turbos, nous n'en produisons pas."

Haas dispose avec Ferrari d'un partenariat technique poussé, permettant à l'écurie, en accord avec le règlement, de bénéficier d'une série de pièces, en plus de l'unité de puissance, qu'elle ne fabrique pas elle-même mais qu'elle peut utiliser sur sa monoplace.

 

Prochain article Formule 1
Les équipes F1 favorables à un report des règles moteur post-2021

Article précédent

Les équipes F1 favorables à un report des règles moteur post-2021

Article suivant

Alonso : "Pour être le meilleur pilote au monde, il y a deux possibilités"

Alonso : "Pour être le meilleur pilote au monde, il y a deux possibilités"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Haas F1 Team
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Actualités