Hamilton : Tout le monde appelle Wolff pour venir chez Mercedes

Le sextuple Champion du monde Lewis Hamilton a déclaré que beaucoup de ses rivaux voulaient rejoindre Mercedes, suggérant que Max Verstappen faisait partie des pilotes à avoir appelé Toto Wolff.

Hamilton : Tout le monde appelle Wolff pour venir chez Mercedes

Alors qu'il est sans contrat au-delà de la saison 2020, l'avenir de Lewis Hamilton sera sans doute au centre d'un jeu de chaises musicales d'ici 2021 alors que sont dans la même situation son équipier Valtteri Bottas, Max Verstappen chez Red Bull, Sebastian Vettel chez Ferrari, Daniel Ricciardo chez Renault et, sous certaines conditions, Charles Leclerc. Ce vendredi, le Britannique, le Finlandais et le Néerlandais étaient au Gala de remise des prix de la FIA, où Hamilton a glané son sixième trophée de Champion du monde de F1.

Lire aussi :

Avant cela, une conférence de presse a eu lieu. Verstappen était sur la scène quelques minutes avant que Hamilton et Toto Wolff, le directeur exécutif de Mercedes, n'y montent à leur tour, pour répondre à des questions. Fernando Alonso, lié à un potentiel retour en 2021, y était également présent en qualité de Champion du monde d'Endurance 2018-2019.

"C'est une époque intéressante parce qu'il y a beaucoup de pilotes qui cherchent des places partout", a déclaré Hamilton. "Je parle des appels que Toto reçoit de chaque pilote, y compris de celui qui était à cette place récemment, qui demandent à venir."

"Tout le monde essaie de quitter son équipe pour venir là où nous sommes. C'est une chose compréhensible, parce que tout le monde veut gagner, ils veulent tous faire partie d'une formule gagnante. Mais je ne pense pas qu'il s'agisse de quelque chose de stressant pour l'instant. Il y a toujours une voie de communication claire entre Toto et moi. Il n'y a jamais eu de secrets et ça ne changera pas."

Lire aussi :

Sur son propre avenir, alors qu'il a déjà expliqué que rester avec Mercedes était sa priorité pour 2021, il a répété "ne pas avoir mis beaucoup d'énergie" sur le fait d'envisager la moindre décision. "J'aime l'endroit où je me trouve et j'aime les gens avec lesquels je travaille. Donc il est vraiment difficile de quitter quelque chose que vous aimez autant que ça. L'équipe, l'organisation, jusqu'aux patrons."

"Je suis avec Mercedes depuis que j'ai 13 ans, donc il est vraiment difficile de m'imaginer ailleurs. Ce que nous avons construit ces sept dernières années, évidemment Mercedes travaille depuis plus longtemps que ça, c'est dominant, c'est une grande force. Je pense que ça nous a pris du temps de construire cela, la force profonde, la constance que nous avons. Ce n'est pas quelque chose qui vient du jour au lendemain. Les autres équipes n'ont actuellement pas les éléments que nous avons en place. Et il faut du temps pour bâtir ces choses."

partages
commentaires
Red Bull fait confiance à la FIA pour le contrôle des règles moteur

Article précédent

Red Bull fait confiance à la FIA pour le contrôle des règles moteur

Article suivant

Photos - La FIA honore Hamilton, Vergne, Alonso et les autres

Photos - La FIA honore Hamilton, Vergne, Alonso et les autres
Charger les commentaires
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021