Hamilton veut "garder le même état d'esprit" qu'à Spa et Monza

Après sa victoire lors du Grand Prix d'Italie, Lewis Hamilton n'a pas caché qu'il était dans un très bon état d'esprit au moment d'aborder le dernier tiers de la saison, où la couronne se jouera.

Hamilton veut "garder le même état d'esprit" qu'à Spa et Monza
Podium : le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, le deuxième, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1, le troisième, Sebastian Vettel, Ferrari
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, au départ
Podium : le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, le troisième, Sebastian Vettel, Ferrari
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Podium : le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, le deuxième, Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1, le troisième, Sebastian Vettel, Ferrari
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, au départ
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 signe des autographes pour les fans
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08, Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10, Lance Stroll, Williams FW40, au départ
Le départ

Le Britannique, désormais trois points devant Sebastian Vettel au championnat pilotes, aura pour le moment réussi sa rentrée, avec deux poles et deux victoires en deux courses, sur des tracés toutefois favorables aux qualités de la W08.

"C'est une saison particulièrement passionnante", a-t-il déclaré lors de la conférence de presse. "Les deux dernières courses ont été très bonnes pour nous, c'est de mieux en mieux et nous trouvons une synergie exceptionnelle."

Exceptionnelle, comme l'avance des Mercedes sur les Ferrari à l'arrivée de la course, que Hamilton a terminé 36,3 secondes avant Vettel. "Je ne suis pas sûr de la raison pour laquelle les Ferrari n'étaient pas plus proches. Nous avons pris un peu d'avance au début, peut-être qu'avec les Ferrari derrière nous aurions été poussés davantage vers la limite."

"Je sais que ce n'est pas facile à accepter pour les fans italiens, mais je pense qu'au final, c'est nous qui avons fait le meilleur travail ce week-end. Cela reste serré, il reste beaucoup de chemin à parcourir. La bataille va continuer. C'est génial d'avoir deux victoires en une semaine, cela fait longtemps que Sebastian menait le championnat. C'est une très belle sensation d'être désormais devant."

"Signer le doublé aussi nous aide à creuser l'écart, et nous donne un coup de pouce au championnat des constructeurs. Je réduis par ailleurs l'écart sur Sebastian, il a passé la majeure partie de l'année en tête, parfois avec une vingtaine de points d'avance. Je suis trois points devant, et le plan pour la prochaine course est d'essayer de continuer à creuser l'écart. Valtteri a l'opportunité de gagner davantage de courses cette année, la bataille reste disputée."

Aussi prêts que possible à SIngapour

Les choses ne seront sans doute pas aussi faciles à Singapour, dans deux semaines, où Ferrari est attendue comme l'équipe à battre, sur un tracé qui appuiera sur les qualités du châssis de la SF70H. "Nous allons tout donner. Ferrari va peut-être être un peu plus rapide quand nous arriverons à des circuits à fort appui, ils étaient exceptionnellement rapides en Hongrie. Cependant, cela va continuer d'être très serré."

"Nous allons nous assurer [d'arriver à Singapour] aussi bien préparés que possible. Nous ne savons pas à quoi cela va ressembler, mais Ferrari est souvent plus compétitif quand il fait chaud. La course devrait être belle, notre voiture va continuer à progresser, tout comme notre compréhension de la voiture. Peut-être que si nous retournions en Hongrie, nous serions en meilleure position, avec notre expérience d'y être déjà allés. Nous allons essayer de limiter les dégâts."

"J'ai le même état d'esprit qu'il y a deux courses. Je vais continuer de solidifier ma préparation et mon exécution des courses. Il peut encore se passer beaucoup de choses, donc je vais essayer de garder le même état d'esprit."

Enfin, revenant sur sa nouvelle victoire à Monza, sa quatrième, ce qui lui permet de devancer Fangio, Moss, Peterson, Piquet, Prost et Barrichello et de revenir à une unité de Michael Schumacher, il conclut : "C'est une sensation incroyable d'avoir joué à des jeux vidéo le même jour qu'une course de Michael, je regardais le Grand Prix et je jouais avec Michael sur mon ordinateur."

"Je suis reconnaissant envers les excellentes personnes qui m'ont aidé à réaliser ça. Monza est un Grand Prix historique. Le circuit est unique à sa façon, il est dans ce beau parc, et les fans, on les entend rugir. J'adorerais savoir à quel point ils se font entendre, en décibels ! Il y a aussi des fans de Ferrari qui sont italiens mais qui sont fans de Mercedes."

partages
commentaires
Kvyat : Le rythme des McLaren est alarmant pour Toro Rosso

Article précédent

Kvyat : Le rythme des McLaren est alarmant pour Toro Rosso

Article suivant

Mercedes ne croit pas à une chute de performance de Ferrari

Mercedes ne croit pas à une chute de performance de Ferrari
Charger les commentaires
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021