Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
50 jours
09 mai
Prochain événement dans
68 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
99 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
107 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
124 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
141 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
155 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
183 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
190 jours
12 sept.
Course dans
197 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
211 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
215 jours
10 oct.
Course dans
225 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
240 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
247 jours
07 nov.
Course dans
254 jours

Hamilton sur la piste glissante d'Istanbul : "C'est terrifiant"

Les pilotes de Formule 1 ont connu un manque d'adhérence sans précédent à Istanbul ce vendredi. Lewis Hamilton n'a pas apprécié l'expérience.

partages
commentaires
Hamilton sur la piste glissante d'Istanbul : "C'est terrifiant"

Pour le retour de la Formule 1 sur l'Istanbul Park après neuf ans d'absence, les organisateurs du Grand Prix de Turquie ont mis les petits plats dans les grands en refaisant intégralement la surface de la piste. Cela partait certainement d'une bonne intention, mais aucune compétition n'a eu lieu sur la nouvelle surface avant les Essais Libres 1 ce matin, et les pilotes donnaient l'impression d'être en pneus slicks sur une piste humide. Certains peinaient même à rester à fond en ligne droite.

Lire aussi :

Les chronos ont donc été très lents, avec un meilleur temps de 1'35"077 pour Max Verstappen ce matin et 1'28"330 par le Néerlandais cet après-midi, bien loin du record du circuit établi par Juan Pablo Montoya en 1'24"770 en 2005. Lewis Hamilton, lui, n'a fait que 12 tours en EL1 avec un temps de 1'40"225, avant d'améliorer en 1'29"180 par la suite. Et il ne mâche pas ses mots sur l'expérience de pilotage qu'il a connue.

"C'était un peu un désastre aujourd'hui, à vrai dire", déplore le pilote Mercedes. "Ce circuit est absolument fantastique, et je ne comprends vraiment pas pourquoi ils dépensent des millions pour refaire la surface de la piste. Je sais qu'elle est là depuis longtemps, mais ils auraient sûrement pu se contenter de la nettoyer au lieu de gaspiller tout cet argent. Maintenant, la piste est pire que Portimão quand nous y avions la toute nouvelle surface."

Lewis Hamilton, Mercedes F1 W11, Charles Leclerc, Ferrari SF1000

"Pour nous, les pneus ne fonctionnent pas, et ça se voit. C'est comme une patinoire. On ne prend pas le plaisir que l'on prendrait normalement à Istanbul, et je ne vois pas comment ça pourrait changer." D'autant qu'il n'y a pas de courses annexes pour déposer de la gomme ce week-end ; la F1 est seule en piste.

"C'est terrifiant tout du long. On dirait qu'il y a des portions humides partout, et comme on est en slicks, quand on accélère, on perd le contrôle si vite. C'est parce qu'on est bien en dessous de la fenêtre de température de ces pneus. Et sans que je sache pourquoi, cette surface est si lisse. Les circuits plus anciens ont une surface bien plus ouverte entre tous les cailloux (sic), cela fait fonctionner les pneus davantage. Là, c'est super fermé, plat et brillant, et j'imagine que l'huile suinte de l'asphalte. C'est de la merde, avec un grand M."

Hamilton regrette le choix de pneus conservateur réalisé par Pirelli, qui a emporté les trois composés les plus durs de sa gamme. Le manufacturier italien savait la piste turque particulièrement exigeante pour les gommes, mais n'avait manifestement pas été informé que la surface allait en être refaite… "Je n'ai absolument rien changé sur la voiture aujourd'hui, car si les pneus ne fonctionnent pas, on ne connaît pas le problème lié à l'équilibre. Il n'y a littéralement que les pneus. On passe d'un tour à l'autre, et tout d'un coup, on gagne une seconde parce que les pneus ont fonctionné dans deux virages", analyse l'Anglais.

Valtteri Bottas, qui s'est classé troisième juste devant son équipier en EL2, a pour sa part passé une meilleure journée. Lorsqu'il lui est demandé si son expérience du rallye l'a bien entraîné pour cette piste glissante, le Finlandais répond : "C'est clair que ça a aidé ! Au début, c'était très loin des standards de pilotage auxquels nous avons l'habitude en F1. Je me suis bien amusé, c'était vraiment fun."

Propos recueillis par Luke Smith et Adam Cooper

Voir aussi :

Les souffleries interdites en F1 à partir de 2030 ?

Article précédent

Les souffleries interdites en F1 à partir de 2030 ?

Article suivant

Verstappen : "Nous sommes à 5 secondes des temps qu'on devrait faire"

Verstappen : "Nous sommes à 5 secondes des temps qu'on devrait faire"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Turquie
Lieu Istanbul Park
Pilotes Lewis Hamilton , Valtteri Bottas
Équipes Mercedes
Auteur Benjamin Vinel
Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus Prime

Pourquoi la Red Bull 2021 n'a pas que quelques autocollants en plus

À première vue, la nouvelle Red Bull pour la saison 2021 de F1 semble très similaire à la monoplace de l'an passé, mais un examen attentif révèle qu'il y a en réalité beaucoup de choses intéressantes.

Formule 1
24 févr. 2021
Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons Prime

Ce que révèle la manière dont Alfa Romeo a dépensé ses jetons

Comme les autres monoplaces présentées jusque-là, l'Alfa Romeo C41 dévoilée ce lundi en Pologne s'apparente davantage à une évolution qu'à une révolution.

Formule 1
23 févr. 2021
Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon Prime

Qualifs sur un tour : l'échec d'une idée qui avait du bon

Apparues en 2003 en Formule 1, les qualifications sur un tour suscitèrent controverse et bricolage absurde. Pourtant, elles auraient pu faire la part belle à quelques principes malheureusement vite oubliés.

Formule 1
21 févr. 2021
Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté Prime

Comment l'imposant projet Toyota F1 a capoté

Alors que Honda s'apprête à quitter la Formule 1 (encore une fois !) fin 2021, retour sur les exploits d'un autre constructeur japonais qui a dépensé trop d'argent, s'est adapté trop lentement, a trop peu accompli et est parti trop tôt à cause d'une crise économique...

Formule 1
20 févr. 2021
Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1 Prime

Comment AlphaTauri s'est adapté aux nouvelles règles F1

AlphaTauri a présenté son AT02, et une nouvelle livrée, avec la volonté de s'installer dans la bataille du milieu de peloton. Même s'il y a peu de pièces totalement nouvelles sur le rendu informatique, quelques indices indiquent sans doute des changements à venir...

Formule 1
19 févr. 2021
Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5 Prime

Quand Ocon faisait une apparition infructueuse en FR3.5

Dans son ascension vers la Formule 1, Esteban Ocon a fait une apparition en Formule Renault 3.5 en parallèle de sa campagne victorieuse en F3 Europe. Ses deux meetings dans la discipline n'ont pas été couronnés de succès mais lui ont beaucoup appris.

Formula V8 3.5
18 févr. 2021
Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021 Prime

Comment Ferrari peut redresser la barre en 2021

Après avoir menacé Mercedes pour le titre mondial à plusieurs reprises, Ferrari a connu en 2020 une dégringolade inédite depuis le début des années 1990. Il pourrait lui falloir un certain temps pour retrouver le droit chemin.

Formule 1
18 févr. 2021
L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021 Prime

L'influence de Mercedes sur la McLaren 2021

McLaren est la première écurie de Formule 1 à montrer son jeu avec une version propulsée par Mercedes de la MCL35 qui a obtenu la troisième place du classement des constructeurs. Mais le moteur n'est pas le seul domaine où McLaren s'est inspiré des Champions en titre.

Formule 1
16 févr. 2021