Pour Berger, comparer Hamilton à Senna est désormais légitime

Proche d'Ayrton Senna au début des années 90, Gerhard Berger n'avait jamais croisé de pilote capable de lui rappeler l'illustre Brésilien. Désormais, la donne a changé.

Pour Berger, comparer Hamilton à Senna est désormais légitime

Comparer les pilotes à travers les époques s'est toujours avéré périlleux, et souvent peu pertinent. Même à travers les chiffres d'un palmarès, la prudence est de mise. En revanche, certaines approches ou manières de faire peuvent provoquer des réminiscences. Longtemps, Gerhard Berger s'est bien gardé de dresser de tels parallèles. Lui qui a côtoyé Ayrton Senna pendant trois saisons chez McLaren était surtout un ami du triple Champion du monde, disparu en 1994. Alors, quand l'Autrichien confesse qu'aujourd'hui, Lewis Hamilton lui rappelle en plusieurs points le pilote brésilien, sa voix compte inévitablement.

Lire aussi :

Déjà sacré à six reprises, Hamilton peut cette année viser un septième titre qui le placerait au même niveau que Michael Schumacher. Gerhard Berger, lui, voit le Britannique aller plus loin, et n'imagine pas encore qu'un pilote soit en mesure de lui ravir sa couronne en 2020.

"Lui succéder sera difficile", prévient-il dans les colonnes d'Auto Motor und Sport. "Hamilton n'est pas seulement le meilleur pilote du moment, il est en bonne voie pour devenir le meilleur de tous les temps. Il a toutes les chances de dépasser Michael Schumacher. On me demande souvent si Hamilton est aussi bon que Senna. J'ai longtemps résisté à la comparaison, parce que je connaissais bien Senna. Pendant longtemps, je n'ai pas vu un pilote avec les qualités qui distinguaient Ayrton. Avec Hamilton, je peux maintenant dire en parfaite conscience qu'il les a. C'est le premier pilote dont je pourrais parler de la même manière que Senna."

Pour Berger, il ne fait aucun doute que Lewis Hamilton à lui seul a permis à Mercedes de se maintenir au sommet de la Formule 1 ces deux dernières saisons malgré l'opposition de Ferrari. L'ancien pilote en est convaincu, sans lui, l'écurie allemande n'aurait pas connu un tel succès.

"Ces deux dernières années, Mercedes a remporté certaines courses et peut-être même des titres mondiaux parce qu'il y avait Hamilton dans la voiture", assure-t-il. "Valtteri Bottas aurait eu du mal à endosser un tel rôle. Hamilton est en tête partout, dans toutes les conditions. Ces dernières années, il a appris à être troisième de temps en temps. Il a maintenant le talent pour reconnaître que certains jours, il doit se contenter de moins. Il prend les points et il se dit : la prochaine course sera à nouveau pour moi. C'est ce qui fait un Champion du monde."

partages
commentaires
Honda compte trouver davantage de constance en 2020

Article précédent

Honda compte trouver davantage de constance en 2020

Article suivant

Tost n'a "aucun doute" sur la synergie avec Red Bull

Tost n'a "aucun doute" sur la synergie avec Red Bull
Charger les commentaires
Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1 Prime

Quand Kubica gagnait et Honda faisait d'Alonso sa cible n°1

Le Grand Prix du Canada 2008 s'était apparenté à de véritables montagnes russes en piste comme en dehors, et avait été absolument passionnant à couvrir depuis le paddock. Voici pourquoi.

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril Prime

Un calendrier de 23 Grands Prix en péril

Après l’annonce de l’annulation du Grand Prix de Singapour à cause des restrictions sanitaires en vigueur, la Formule 1 cherche des alternatives pour conserver un calendrier de 23 courses. Mais ce projet audacieux est-il voué à l’échec ?

Formule 1
12 juin 2021
Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré Prime

Quand Alesi, cheval fougueux de la F1, a rejoint le Cheval Cabré

Jean Alesi a immédiatement marqué la Formule 1 lors de ses débuts avec Tyrrell, mais sa décision de rejoindre Ferrari plutôt que Williams en 1991 était une erreur de jugement, dans une saison au cours de laquelle les luttes politiques internes ont miné le développement de la monoplace...

Formule 1
11 juin 2021
Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego Prime

Riccardo Patrese, le véritable gentleman sans ego

Les pilotes ont tendance à être égoïste, mais pas Riccardo Patrese. Retour sur la carrière d'un véritable gentleman.

Formule 1
9 juin 2021
Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Azerbaïdjan 2021

Après le Grand Prix d'Azerbaïdjan, sixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
7 juin 2021
Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes Prime

Comment Honda a transformé son moteur en rival de Mercedes

Pour la première fois de l'ère turbo hybride, Red Bull mène les deux championnats après sa victoire au Grand Prix de Monaco.

Formule 1
5 juin 2021
Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1 Prime

Comment Amazon aide à façonner le futur de la F1

Le partenariat entre la Formule 1 et Amazon Web Services se traduit par de nombreux graphiques servant à approfondir la compréhension des Grands Prix. Mais la discipline cherche également à améliorer le spectacle proposé en piste aux spectateurs.

Formule 1
2 juin 2021
Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée Prime

Pourquoi la survie du GP de Monaco n'est pas menacée

Les avis sont divisés sur la place du Grand Prix de Monaco au sein du calendrier de la Formule 1. Néanmoins, l'épreuve continue d'offrir un défi unique pour les pilotes et les équipes.

Formule 1
1 juin 2021