Hamilton : "J'avais toujours dit qu'on ne me verrait pas pleurer !"

Concentré et imperturbable jusqu'au moment de sceller un septième titre mondial historique, Lewis Hamilton a laissé l'émotion le submerger une fois la ligne d'arrivée du Grand Prix de Turquie franchie. Une réaction rare, à la hauteur de l'exploit.

Hamilton : "J'avais toujours dit qu'on ne me verrait pas pleurer !"

Il s'était promis de ne pas pleurer mais l'émotion était trop forte. Cantonné ces dernières années à des sacres mouvementés, Lewis Hamilton a connu pareil scénario. Sauf que cette fois-ci, il s'est imposé en maître, pour la dixième fois de la saison en 14 Grands Prix disputés. Un chiffre étourdissant, tout autant que celui de sa 94e victoire et celui, évidemment, de ce septième titre mondial. Le voici à la hauteur du grand Michael Schumacher en la matière. Entre une course particulièrement éprouvante sur une piste humide, et le terme d'une saison pas comme les autres sur fond de pandémie, Hamilton a vacillé en franchissant la ligne d'arrivée. Oui, le Britannique est aussi un humain !

Lire aussi :

"Il est très rare que j'aime perdre le contrôle de mes émotions, et nous venions d'avoir cette discussion [radio] quant au fait de s'arrêter au stand ou non", explique Hamilton pour décrire sa fin de Grand Prix en Turquie. "Je me disais simplement : 'Reste calme Lewis, tu l'as' Et je sentais que ça se rapprochait, en sachant aussi que si ça se terminait comme ça, j'avais ce titre. En quelques minutes, ça fait beaucoup à encaisser. Quand j'ai franchi la ligne, ça m'a vraiment touché et j'ai éclaté en sanglots, je crois que ça a duré tout le tour de rentrée. Après, je ne parvenais pas à sortir de la voiture car je n'y croyais tout simplement pas. Je pense avoir été très fort, mais je n'aurais pas pu le faire sans le grand homme qui est derrière moi, mon père qui, les jours où je pensais ne pas être assez bon, où ça n'allait pas, était derrière moi et m'a permis de continuer. Je pensais à lui, je pensais à ma mère, à ma belle-mère Linda, à mon frère, qui m'ont tous soutenu dans les moments difficiles."

Arrivé dans le Parc Fermé, Hamilton confie avec le sourire qu'il ne voulait pas "que la visière se lève et que les gens voient les larmes couler" sur son visage. "J'avais toujours qu'on ne me verrait pas pleurer ! Car je me souviens avoir vu pleurer d'autres pilotes par le passé, et je me suis dit : 'Je ne vais pas faire ça !' Mais c'était trop."

"Parmi les meilleurs sportifs de tous les temps"

Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1, et Toto Wolff, Directeur Exécutif, Mercedes AMG, fêtent sur le podium

Titres mondiaux, victoires, pole positions, podiums… Lewis Hamilton a au moins égalé Michael Schumacher dans tous ces domaines, quand il ne l'a pas dépassé. "Où se classe-t-il ?", interroge son directeur d'équipe Toto Wolff. "Son bilan le classe au niveau de Michael pour ce qui est des titres mondiaux, et il est le recordman absolu des pole positions et des victoires. Aujourd'hui, si je peux dire, il a assis sa position parmi les meilleurs sportifs de tous les temps dans le monde."

Dans une saison dominée par Mercedes, Lewis Hamilton a mis sous l'éteignoir Valtteri Bottas, qui n'a jamais donné le sentiment de pouvoir être un concurrent pour le titre. Si les chiffres donnent le tournis et rendent parfois difficile l'appréciation de l'exploit, Wolff insiste lui sur un autre point : la difficulté particulière que représentait cette saison, organisée en pleine pandémie mondiale de COVID-19.

"Je pense que c'était très difficile, car rester dans une bulle dans son appartement avec Angela [Cullen, sa physio], et essayer d'être sûr de pouvoir terminer le championnat, ce n'est pas simple", souligne l'Autrichien. "Mais c'était important. Et aujourd'hui encore, même si pour son championnat le résultat absolu n'était pas très important, il est resté mort de faim, il n'a pas fait d'erreur du tout et il a démontré à quel point il était investi, discipliné chez lui. Il est venu ici et il a tout fait à la perfection."

partages
commentaires
"Une course à oublier" pour Verstappen et Red Bull
Article précédent

"Une course à oublier" pour Verstappen et Red Bull

Article suivant

En images : le septième sacre de Lewis Hamilton

En images : le septième sacre de Lewis Hamilton
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021