Honda face à un timing "très serré" avant le Canada

Directeur du programme F1 de Honda, Yusuke Hasegawa ne cache pas que le timing est particulièrement serré pour espérer introduire une évolution de l'unité de puissance dès le prochain Grand Prix, au Canada.

Honda souffre depuis le début des essais hivernaux d'un manque terrible de fiabilité, mais également de performance, ce qui a poussé le motoriste japonais à travailler d'arrache-pied sur une évolution conséquente de son unité de puissance. Afin de réduire l'écart avec Mercedes, Ferrari et Renault, Honda espérait mettre en piste cette évolution lors du Grand Prix du Canada, mais après avoir admis son incertitude à tenir ce délai, Yusuke Hasegawa a reconnu que le temps manquerait probablement.

"Je n'abandonne pas et nous essayons plus que tout [d'être prêts], mais je ne peux pas décider avant le jeudi [qui précède la course]", prévient le directeur du programme F1 de Honda. "Nous avons déjà gagné de la performance [avec l'évolution], mais c'est infime, ça ne vaut pas le coup de changer de moteur la prochaine fois."

"Nous n'avons pas commencé à travailler sur les réglages. Si nous ne sommes pas suffisamment confiants pour mettre en place cette spécification, cela causera des problèmes de maniabilité, donc les réglages sont aussi importants. Nous avons quelques autres éléments en développement, nous pourrons les introduire si nous pouvons les mettre en place et si nous pouvons vérifier leur fiabilité. Tout n'est pas prêt. Mais nous avons certains facteurs [qui le sont]."

"Peut-être que nous allons rester avec la prochaine étape du moteur, même si elle est très petite, ou pouvons-nous essayer de franchir un nouveau palier en performance ? C'est très serré pour introduire une grosse évolution pour le Canada."

Hasegawa précise que l'évolution de l'unité de puissance se concentre essentiellement sur le moteur à combustion (ICE), et que des modifications sont également prévues pour la turbine. "L'ICE est le plus gros domaine dans lequel nous devons progresser", confirme-t-il.

Jusqu'à présent, les seules modifications effectuées par Honda cette saison ont concerné la cartographie moteur, des changements pour améliorer la fiabilité et une révision du système d'alimentation en carburant. À ce jour, McLaren-Honda est la seule équipe du championnat à n'avoir pas encore ouvert son compteur de points. Son directeur de la compétition, Éric Boullier, insiste sur la nécessité de voir Honda progresser en performance pour y parvenir.

"S'il y avait un niveau similaire entre la performance des moteurs, nous serions à l'aise en haut de la grille", assure le Français. "Nous avons besoin que ce cap soit franchi de la part de notre partenaire pour la deuxième partie de saison afin de signer des performances solides et de marquer des points."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren
Type d'article Actualités
Tags moteur, unité de puissance, yusuke hasegawa