La F1 convie Honda à ses groupes de travail pour 2026

Déplorant le départ de Honda fin 2021, Ross Brawn espère que la nouvelle réglementation des moteurs F1 en 2026 pourra convaincre le constructeur japonais de faire son retour.

Voir un constructeur quitter un championnat n'est jamais une bonne nouvelle. La Formule 1 en a de nouveau fait l'expérience il y a dix jours, lorsque Honda a annoncé la fin programmée de son engagement pour la fin de saison 2021. La catégorie reine est habituée aux allées et venues des marques, même si une certaine stabilité s'est instaurée ces dernières années et semble amenée à se prolonger grâce à la récente signature des nouveaux Accords Concorde. Le cas de Honda est toutefois singulier, puisque le constructeur nippon n'est "que" motoriste en F1 et ne possède pas d'équipe d'usine, contrairement aux trois autres fournisseurs d'unités de puissance que sont Ferrari, Mercedes et Renault.

Lire aussi :

Honda a justifié son départ en évoquant une nouvelle stratégie, qui vise notamment à rendre son entreprise "neutre en carbone en 2050". Alors que le constructeur n'est même pas encore parti, il paraît évidemment incongru d'imaginer déjà un retour, mais c'est néanmoins dans l'optique d'une séduction future que la F1 veut se positionner. Que ce soit Honda ou un autre motoriste, l'enjeu est bel et bien d'attirer de nouveaux constructeurs en faisant le bon choix pour la future réglementation moteur de 2026.

"C'est malheureux de voir Honda quitter la Formule 1 fin 2021. C'est la quatrième fois de ma carrière qu'ils s'en vont et reviennent", fait remarquer Ross Brawn, patron sportif du championnat. "Je suis optimiste pour que nous les engagions à nouveaux lorsque leur situation changera et que la F1 évoluera, car Honda a toujours été un membre important et bienvenu au sein de la communauté F1 par le passé, et je l'espère pour l'avenir. Tous les constructeurs font actuellement face à d'énormes défis, et au niveau de la F1, nous devons y répondre et nous assurer de relever ces défis, de rester pertinents et de l'être plus encore pour leur proposer des challenges viables afin que la F1 puisse soutenir leurs objectifs."

Ross Brawn souhaite avant tout maintenir le dialogue avec Honda malgré ce retrait, notamment à travers la participation du constructeur aux futures réunions de travail pour définir l'avenir de la motorisation en F1.

"J'espère que la nouvelle formule d'unité de puissance qui sera introduite pas plus tard qu'en 2026 les encouragera à revenir", avance-t-il. "Nous les encouragerons également à faire partie des nouveaux groupes de travail de la FIA, qui recommanderont le type d'unité de puissance que nous adopterons à l'avenir. Ils ont été un grand partenaire en F1 et j'ai hâte de travailler avec eux pour l'avenir."

Max Verstappen, Red Bull Racing RB16

partages
commentaires
Hamilton : "Michael et moi, notre job est d'être le leader"

Article précédent

Hamilton : "Michael et moi, notre job est d'être le leader"

Article suivant

Le DAS arme fatale de Lewis Hamilton au restart ?

Le DAS arme fatale de Lewis Hamilton au restart ?
Charger les commentaires
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021
Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances Prime

Pourquoi Pérez n'a pas à s'inquiéter de ses récentes performances

Les dernières courses ont été difficiles pour Sergio Pérez. Le pilote Red Bull n'a récolté que 16 points depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne en juillet, et les chances de l'équipe de remporter le championnat des constructeurs ont été compromises. Pourtant, le Mexicain reste optimiste et pense qu'il a tous les outils nécessaires pour améliorer ses performances.

Formule 1
5 oct. 2021
Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient Prime

Comment la F1 peut justifier ses quatre courses au Moyen-Orient

L'annonce de l'arrivée du Qatar en Formule 1 et de sa présence sur le long terme a montré que le Moyen-Orient avait un grand rôle à jouer dans l'avenir du championnat.

Formule 1
4 oct. 2021