Honda et McLaren freinés par "un respect mutuel trop important"

Masashi Yamamoto estime qu'un trop grand respect entre Honda et McLaren, qui a entravé la communication, est l'une des raisons derrière l'échec du partenariat avec l'écurie britannique.

Honda et McLaren freinés par "un respect mutuel trop important"

Entre la fin des années 1980 et le début des années 1990, la voiture monopolisant la première place était bien souvent une McLaren-Honda. L'écurie et son motoriste ont vécu une période faste, remportant 44 Grands Prix et huit titres mondiaux en cinq saisons, avant le départ de Honda à la fin de la saison 1992. Mais les deux marques ont fini par se retrouver en 2015, lors du troisième come-back du constructeur japonais en catégorie reine.

Toutefois, l'emblématique association s'est achevée de manière prématurée après trois campagnes décevantes, marquées par de lourds problèmes de fiabilité et par de petites performances. Honda a alors trouvé refuge chez Toro Rosso (aujourd'hui connu sous le nom d'AlphaTauri), McLaren récupérant un bloc Renault.

Depuis ce divorce, Honda et McLaren ont reconnu que la communication avait été extrêmement difficile. Et selon Masashi Yamamoto, à la tête du programme F1 de Honda, ce problème de communication s'expliquait par un trop grand respect entre les deux parties.

"À l'époque McLaren, nous avons beaucoup appris d'eux mais nous avions un respect mutuel trop important", a-t-il expliqué. "C'est pourquoi nous avons eu un manque de communication. C'est dommage que le projet ne se soit pas bien passé."

Honda s'est d'abord associé à Toro Rosso en 2018 puis à Red Bull en 2019. Le partenariat avec le taureau rouge s'est conclu par le titre de Max Verstappen cette saison. Mais bien avant ce sacre, Honda avait déjà pris la décision de quitter le championnat en fin d'année, Red Bull prenant en charge l'exploitation des moteurs nippons. Et en dépit de l'issue heureuse de la saison 2021, le motoriste n'a jamais remis en question son choix.

"Honda a pris une décision très importante en quittant la F1, pour être neutre en carbone et aussi pour les clients du monde entier", a ajouté Yamamoto. "Même si nous avons eu de bons résultats cette année, nous n'avons jamais pensé à rester ici [en F1]."

Honda aidera Red Bull dans son nouveau département moteur, cependant Yamamoto a précisé que le développement serait "entièrement contrôlé par Red Bull, en accord avec la demande de Red Bull".

Lire aussi :

partages
commentaires
Bilan 2021 - Lance Stroll, le changement c'est pas maintenant
Article précédent

Bilan 2021 - Lance Stroll, le changement c'est pas maintenant

Article suivant

Pérez "amené à un autre niveau" par Verstappen

Pérez "amené à un autre niveau" par Verstappen
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021