Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
6 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
27 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
41 jours

Horner : "Sebastian a-t-il franchi la ligne ou pas ?"

partages
commentaires
Horner : "Sebastian a-t-il franchi la ligne ou pas ?"
Par :
7 sept. 2019 à 17:48

Christian Horner savait qu'il n'y avait rien à attendre des qualifications de Max Verstappen après le changement d'unité de puissance Honda sur la Red Bull du vainqueur de deux GP 2019. Dès lors, les espoirs de l'équipe pour cette journée de samedi reposaient sur les épaules d'Alex Albon, qui dispute son second week-end de Grand Prix avec l'équipe de Milton Keynes.

Finalement qualifié huitième derrière les deux Renault de Ricciardo et Hülkenberg, ainsi que la McLaren de Sainz, le Thaïlandais pourrait cependant gagner quelques places sur la grille de départ si les commissaires venaient à statuer contre certaines manœuvres vues dans le dernier tour de préparation consternant en fin de Q3.

À l'heure où nombreux sont ceux qui se demandent qui pourrait piloter la seconde Red Bull en 2020 et que le nom de Nico Hülkenberg circule, Horner ne manque pas l'occasion d'adresser son point de vue sur la manœuvre réalisée par l'Allemand à la sortie de la voie des stands, lorsque celui-ci a délibérément emprunté l'échappatoire de la première chicane.

Lire aussi :

Hülkenberg et les Ferrari dans les viseur

"Qui était devant la queue ?", feint-il d'ignorer au micro de Sky Sports F1. "La Renault qui est allée tout droit a causé tous les problèmes. Personne ne souhaite être à l'avant de la queue. Il est évident qu'il a tiré tout droit volontairement. Ensuite, le scénario se termine avec une grappe entière."

Horner pense en tout cas que la Red Bull aurait été en mesure de terminer devant les trois monoplaces propulsées par l'unité de puissance Renault si un vrai dernier tour lancé avait pu être exécuté proprement.

"Je pense que la chose encourageante à propos de cette journée est que si l'on prend le tour théorique d'Alex [en mettant les secteurs] bout à bout, il aurait été P5, peut-être même P4, ce qui est vraiment encourageant", note-t-il, avant de revenir sur les crainte qu'il aurait face aux commissaires s'il était Cyril Abiteboul, responsable de l'équipe Renault. "Je ne sais pas, ce n'est juste pas la manière dont des qualifications devraient se terminer, de toute évidence. On a vu les commissaires tomber assez lourdement sur les pilotes F3 hier, donc je suis certain qu'il va avoir des problèmes aujourd'hui !"

Lire aussi :

Le Britannique ne manque pas non plus de suggérer qu'il estime aussi que les deux pilotes Ferrari ont joué un jeu discutable en qualifications. "Je suis sûr que Leclerc va avoir un problème avec ça. C'est la sortie des stands qui a posé un problème car en sortant des stands, il n'y a pas le droit de dépasser, puis ils ont repris la piste et tout cela était vraiment bête."

"Je crois que nous prenons la bonne direction avec le moteur et que nous devrions être plus compétitifs en course : nous avons une bonne voiture. Mais je ne suis pas certain que la grille que l'on voit là soit la définitive ! Je serais intéressé par le fait de voir quel était votre analyse sur Sebastian : a-t-il franchi la ligne ou pas ? Ça avait l'air vraiment très proche…"

Article suivant
Hülkenberg et la chicane coupée : "Je regardais mes rétros"

Article précédent

Hülkenberg et la chicane coupée : "Je regardais mes rétros"

Article suivant

Räikkönen pénalisé sur la grille de départ

Räikkönen pénalisé sur la grille de départ
Charger les commentaires