Formule 1
29 août
-
01 sept.
Événement terminé
05 sept.
-
08 sept.
Événement terminé
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
EL1 dans
6 jours
14 nov.
-
17 nov.
EL1 dans
27 jours
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
41 jours

Leclerc, poleman, regrette "le gros bazar final"

partages
commentaires
Leclerc, poleman, regrette "le gros bazar final"
Par :
7 sept. 2019 à 15:05

Charles Leclerc ne pouvait pas rêver mieux : vainqueur de son premier Grand Prix en Formule 1, le week-end dernier, à Spa-Francorchamps, c'est sur un nouveau tracé emblématique - et quel tracé ! - que le Monégasque a signé la pole position, ce samedi après-midi.

Et peu importe, donc, comment celle-ci fut signée pour les tifosi, ravis de pouvoir célébrer une auto rouge sur la plus haute position de la grille de départ, en vue du Grand Prix d'Italie dont le départ sera donné dimanche à 15h10. Leclerc n'a certes pas eu à pousser sa SF90 dans ses retranchements dans une ultime tentative lancée : la faute à un capharnaüm organisé par les neuf derniers protagonistes de la Q3 dans les derniers instants de la séance (voir le résumé vidéo ici), qui se sont mutuellement neutralisés et ont été incapables de franchir à temps la ligne de départ/arrivée pour tenter un ultime tour ! C'est donc le précieux temps de son unique tour de Q3 (1'19"307, 0''039 de mieux que la Mercedes de Lewis Hamilton) qui lui a valu la pole position.

En course, en revanche, il sera plus difficile, cette fois, pour le pilote #16 d'espérer compter sur le soutien de Sebastian Vettel. L'Allemand ne partira que de la quatrième position de la grille, avec un mur de Flèches d'Argent devant lui à l'abord de la première chicane.

Lire aussi :

"Ce que je ressens est incroyable", s'est réjoui Leclerc en sortant de sa Ferrari, peinant à couvrir les cris de joie des tifosi. "Déjà mercredi, à Milan, c'était incroyable. Aujourd'hui, voir autant de monde est absolument incroyable. Je suis heureux de la pole, mais il est dommage que ça ait été un gros bazar à la fin."

Désormais, Leclerc n'est attendu que dans une position sur le podium du Grand Prix d'Italie : la première ! Le Monégasque sait que rien ne boosterait plus le moral de Mercedes que de retirer cette joie au pilote Ferrari, sur un tracé où par la monoplace italienne dispose par ailleurs d'un avantage de puissance moteur.

"Je pense que le rythme a été assez bon pendant les simulations de course en EL2, donc ça a l'air positif, mieux qu'à Spa. Espérons donc une bonne course demain !"

Lire aussi :

Article suivant
Farce en Q3 : les qualifs sous enquête des commissaires

Article précédent

Farce en Q3 : les qualifs sous enquête des commissaires

Article suivant

Gasly, 19e sur la grille avec la banane !

Gasly, 19e sur la grille avec la banane !
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Catégorie Qualifs
Pilotes Charles Leclerc
Équipes Ferrari Boutique
Auteur Guillaume Navarro