Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
C
GP de l'Eifel
11 oct.
Course dans
22 jours
23 oct.
Prochain événement dans
34 jours
31 oct.
Prochain événement dans
42 jours
13 nov.
Prochain événement dans
55 jours
04 déc.
Prochain événement dans
76 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
83 jours

Hülkenberg explique son arrêt au stand tardif

partages
commentaires
Hülkenberg explique son arrêt au stand tardif
Par :

Nico Hülkenberg révèle avoir perdu la cinquième place du Grand Prix du 70e Anniversaire lorsqu'il a été contraint à un arrêt au stand supplémentaire par d'intenses vibrations.

Auteur d'une superbe troisième place en qualifications pour le deuxième Grand Prix depuis son retour, Nico Hülkenberg a mené une course solide à Silverstone, devançant son coéquipier Lance Stroll de deux secondes tout au long de l'épreuve. L'Allemand a toutefois dû effectuer un arrêt au stand imprévu alors qu'il était cinquième à huit tours du but, après un relais de seulement 13 tours en gommes dures ; il s'est ainsi retrouvé septième, position qu'il a conservée jusqu'à l'arrivée.

Lire aussi :

Certains ont émis l'hypothèse selon laquelle Racing Point aurait fait rentrer Hülkenberg au stand afin de faire gagner une place à Stroll, fils de l'actionnaire majoritaire de l'écurie qu'est Lawrence Stroll, et c'est pourquoi le pilote et l'équipe ont tous deux clarifié la situation à l'issue de la course.

"Nous avons été contraints de rentrer au stand", explique Hülkenberg. "Nous avions quelques bonnes grosses cloques sur les deux pneus arrière. La vibration devient très vite hors de contrôle, elle est montée en flèche en l'espace de deux ou trois tours, et je ne pense pas que les pneus auraient survécu jusqu'au bout. C'est dommage. La première moitié de course était parfaitement sous contrôle, très bien gérée, mais la seconde moitié, quand j'ai mis le second train de pneus prime [durs, ndlr], c'était comme un train de pneus différent, un composé différent, et ça n'a finalement pas fonctionné."

Pour sa première course depuis la saison 2019, le pilote Racing Point ne cache pas qu'il a particulièrement souffert physiquement : "C'était dur. Heureusement, l'appuie-tête est très proche sur ces voitures, j'ai donc pu reposer ma tête souvent. Tout le corps, les muscles du dos, même le baquet est assez serré autour du fessier. Je vais clairement avoir un peu mal demain matin."

Reste à savoir si Hülkenberg sera à nouveau au volant le week-end prochain, ce qui dépendra évidemment de l'état de santé de Sergio Pérez. Les deux derniers dépistages COVID-19 du Mexicain sont revenus positifs.

"Je ne connais pas encore tous les détails, à vrai dire", indique Hülkenberg. "J'imagine que nous en saurons davantage dans les jours à venir, lorsque nous serons plus proches du week-end, la situation évoluera. J'imagine que je serai présent, juste au cas où il ne pourrait pas courir. J'imagine que j'y serai pour le remplacer à nouveau. Je pense que la décision sera de nouveau tardive, le jeudi."

Enfin, Hülkenberg évoque un petit manque d'enthousiasme de son équipe à la radio à la suite de sa septième place en course, et conclut avec humour en faisant référence à sa troisième place des qualifications : "Ils ont été trop gâtés hier !"

Voir aussi :

Vettel : La stratégie de Ferrari "n'avait aucun sens"

Article précédent

Vettel : La stratégie de Ferrari "n'avait aucun sens"

Article suivant

Binotto : Le tête-à-queue de Vettel, plus coûteux que la stratégie

Binotto : Le tête-à-queue de Vettel, plus coûteux que la stratégie
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du 70e Anniversaire
Lieu Silverstone
Pilotes Nico Hülkenberg
Équipes Racing Point
Auteur Benjamin Vinel